Etymologie·ingénierie sociale·Non classé·pratique·Psychologie·Psychologie et Corps

La Fabrique d’un Esclave

Tiré de « The Willie Lynch Letter: The Making Of A Slave! » Une lettre écrite en 1712 par Willie Lynch sur La Fabrication d’un Esclave, ce discours a été prononcé par Willie Lynch sur la rive (bank en anglais) de la rivière James dans la colonie de Virginie en 1712. Lynch était un Propriétaire d’esclaves britanniques aux Antilles. Il a été invité à la colonie de Virginie en 1712 pour enseigner ses méthodes d’esclavage aux propriétaires là-bas.

Cette lettre étant considéré comme potentiellement fausse… car n’ayant pas de source officielle.

Le terme « lynchage » est dérivé de son nom de famille, les preuves et documents étayant plus une origine attribuée à Charlie Lynch, un mec qui semble bien pire et qui n’est pas fictif!

===== Attention, ce texte ainsi que William Lynch serait une fiction =====
=== n’empêche que… beaucoup de fictions dans ce monde font illusion de vie… ===
===… je souhaite rappeler que le blanc, le noir, le gris, le jaune, le rouge et toutes les nuances possibles ont aussi été mise en esclavage et/ou exterminées… dans ce monde où le racisme semble être devenu une compétition pour les petits grouputescules qui cherchent à s’accaparer l’attention de leurres Egos sur leurres petits mondes de revendications… on est tous plus ou moins égaux (surtout les flics, dixit Coluche) devant la mort mais aussi devant l’esclavage… le terme générique qui réunit cette division et ces bataillons de termes s’appelle « les gens »! ===
===================

Le 25 décembre 1712 (Joyeux Noël!)

« Messieurs,

Je vous salue ici sur la rive de la rivière James en l’an de grâce mille sept cent douze. Tout d’abord, je vous remerciera, messieurs de la colonie de Virginie, de m’avoir amené ici. Je suis ici pour vous aider à résoudre certains de vos des problèmes avec les esclaves. Votre invitation m’est parvenue dans ma modeste plantation des Antilles, où j’ai expérimenté certaines des méthodes les plus récentes et encore les plus anciennes de contrôle des esclaves. La Rome antique nous envierait si mon programme était mis en œuvre

Alors que notre bateau naviguait vers le sud sur la rivière James, nommée en l’honneur de notre illustre roi (King James I et VI, celui de la Bible KJV), dont nous chérissons la version de la Bible, j’ai vu assez pour savoir que votre problème n’est pas unique. Alors que Rome utilisait des cordes et du bois comme croix pour exposer les corps humains le long de ses autoroutes en grand nombre, vous utilisez ici les mêmes méthodes de l’arbre et de la corde à l’occasion. J’ai senti le souffle mort d’un esclave pendu à un arbre, à quelques kilomètres d’ici. Mais vous ne perdez pas seulement du stock de valeur par la pendaison, cela entraîne aussi des soulèvements parmi les esclaves et ils s’enfuient, vos cultures sont parfois laissées dans les champs trop longtemps pour un profit maximum, et vous souffrez des incendies occasionnels, et vos animaux sont tués.

Messieurs, vous savez quels sont vos problèmes ; je n’ai pas besoin de m’étendre. Je ne suis pas ici pour énumérer vos problèmes, mais je suis ici pour vous présenter une méthode pour les résoudre. Dans mon sac ici, j’ai une méthode infaillible pour contrôler vos esclaves noirs. Je garantis à chacun d’entre vous que si cette méthode est installée correctement, elle contrôlera les esclaves pendant au moins 300 ans [2012]. Ma méthode est simple. N’importe quel membre de votre famille ou de vos superviseurs peut l’utiliser. J’ai souligné un certain nombre de différences entre les esclaves pour rendre les différences plus grandes. J’utilise la peur, la méfiance et l’envie pour contrôler.

Ces méthodes ont fonctionné sur ma modeste plantation aux Antilles et elles fonctionneront dans tout le Sud. Prenez cette simple petite liste de différences et réfléchissez-y. En haut de ma liste, il y a « l’âge », mais il n’y est que parce qu’il commence par un « A. » La seconde est la « COULEUR » ou ses nuances, il y a l’intelligence, la taille, le sexe, la taille des plantations et le statut des plantations, l’attitude des propriétaires, le fait que les esclaves vivent dans la vallée, sur une colline, à l’est, à l’ouest, au nord, au sud, qu’ils aient des cheveux fins, des cheveux cours, ou soit grand ou petit. Maintenant que vous avez cette liste de différences, je vais vous donner un plan d’action, mais avant cela, je vous assure que que la méfiance est plus forte que la confiance et l’envie plus forte que l’adulation, le respect ou l’admiration.

Les esclaves noirs après avoir reçu cet endoctrinement continueront et deviendront auto-alimenté et auto-générateur pendant des centaines d’années, peut-être des milliers. N’oubliez pas que vous devez monter le vieux Mâle noir contre le jeune Mâle noir, et le jeune Mâle noir contre le vieux mâle noir. Vous devez utiliser les esclaves à peau noire contre les esclaves à peau claire, et les esclaves à peau claire contre les esclaves à peau noire. Vous devez utiliser la femme contre l’homme. Et le mâle contre la femelle. Il faut aussi que vos serviteurs blancs et  surveillants se méfient de tous les Noirs. Il est nécessaire que vos esclaves aient confiance et dépendent de vous. Ils doivent nous aimer, nous respecter et ne faire confiance seulement qu’à nous.

Messieurs, ces kits sont vos clés de contrôle. Utilisez-les. Faites en sorte que vos femmes et vos enfants les utilisent, ne manquez jamais une occasion. S’ils sont utilisés intensément pendant un an, les esclaves eux-mêmes resteront perpétuellement méfiants les uns envers les autres.

Merci, messieurs.

Faisons un esclave

C’était l’intérêt et le business des esclavagistes d’étudier la nature humaine, et la nature de l’esclave en particulier, en vue de résultats pratiques. Moi et beaucoup d’autres avons atteint une compétence étonnante dans ce sens. Nous n’avons pas à  nous occuper de la terre, du bois, ni de la pierre, mais des hommes, et par dessus tout nous avons le souci de notre propre sécurité et de notre prospérité, nous devons savoir sur quelles choses travailler principalement. Conscients de l’injustice et du tort que nous perpétuons à chaque heure, et en sachant quoi faire nous-mêmes. Avons-nous été victimes de tels torts? Nous devons être constamment à la recherche des premiers signes d’une redoutable rétribution. Nous devons donc observer avec des yeux habiles et exercés, alors apprenons à lire avec une grande précision, l’état d’esprit et le cœur de l’esclave, à travers son visage de fouine. Une sobriété inhabituelle, des abstractions apparentes, de la maussaderie et/ou de l’indifférence – en effet, toute humeur hors du commun ou inhabituelle doit être un motif de suspicion et d’enquête.

Faisons un esclave. De quoi avons-nous besoin?

Tout d’abord, il nous faut un homme noir, une femme noire enceinte et son bébé nègre. Deuxièmement, nous utiliserons le même principe de base que pour le débourrage d’un cheval, combiné avec d’autres facteurs de soutien. Ce que nous faisons avec les chevaux, c’est que nous les faisons passer d’une forme de vie à une autre; c’est-à-dire que nous les séparons de leur état naturel et de la Nature. Alors que la Nature leur fournit la capacité naturelle de prendre soin de leur progéniture, nous rompons cette chaîne naturelle d’indépendance vis-à-vis d’eux et créons ainsi un statut (State, État) de dépendance, afin de pouvoir obtenir d’eux une production utile pour nos affaires et notre plaisir.

Principes cardinaux pour faire un nègre

De peur que nos générations futures ne comprennent pas les principes de la rupture et du domptage des deux bêtes, le nègre et le cheval. Nous comprenons que la planification économique à court terme entraîne un chaos économique périodique, de sorte que pour éviter la crise économique, cela exige que nous ayons du souffle et de la profondeur dans la planification globale à long terme, en articulant à la fois des perceptions aiguisées par certaines compétences.

Nous établissons les principes suivants pour une planification économique globale à long terme. Les deux, cheval et nègre, ne sont pas bon pour l’économie dans leur état sauvage ou/et naturel. Les deux doivent être brisés et attachés ensemble pour une production ordonnée. Pour un avenir ordonné, une attention particulière doit être accordée à la femelle et aux plus jeunes: la progéniture. Les deux doivent être croisés (selectionnés) pour (re)produire une variété et une division du travail. Les deux doivent être enseignés pour répondre à une nouveau langage. Il faut créer une instruction psychologique et physique de confinement pour les deux. Nous tenons les six principes cardinaux comme une vérité qui s’impose d’elle-même, en se basant sur le discours suivant : le discours concernant l’économie de la rupture et du domptage, en liant le cheval et le nègre ensemble, tout en incluant les six principes énoncés à propos.

NOTE : Aucun des deux principes seuls suffira pour une bonne économie.

Tous les principes doivent être employés pour le bien ordonné de la nation. En conséquence, un cheval et un nègre sauvage provenant de la nature est dangereux, même s’il est capturé, car ils auront tendance à chercher leur la liberté, et ce faisant, pourrait vous tuer dans votre sommeil. Vous ne pouvez pas vous reposer. Ils dorment pendant que vous êtes éveillé, et sont éveillés pendant que tu dors. Ils sont dangereux près de la maison familiale et il faut trop de travail pour les surveiller loin de la maison. Surtout, vous ne pouvez pas les faire travailler dans cet état naturel. C’est pourquoi le cheval et le nègre doivent être brisé; c’est-à-dire qu’il faut les faire passer d’une forme de vie mentale à une autre. Que le corps prenne le dessus sur le mental! En d’autres termes, briser la volonté de résister.

(briser l’esprit d’un éléphant)

(brise un enfant)

Maintenant, le processus de rupture est le même pour le cheval et le nègre, avec seulement de légères variations de degrés. Mais comme nous l’avons déjà dit, il y a un art dans la planification économique à long terme. Vous devez garder un œil sur la femelle et la progéniture du cheval et du nègre. Un bref discours sur le développement de la progéniture fera la lumière sur des principes économiques sains. Ne faites pas attention à la génération originale brisée et domptée, mais concentrez-vous sur les futures générations.

Par conséquent, si vous brisez la mère/femelle, elle brisera la progéniture dans ses premières années de développement et lorsque la progéniture est assez âgée pour travailler, elle vous la livrera, car ses tendances normales de protection féminine auront été perdu dans le processus de rupture/domptage original.

Prenons par exemple le cas du cheval sauvage, d’un cheval femelle et d’un cheval naissant et comparer le processus de débourrage avec deux nègres mâles capturés à l’état naturel, et une nègre enceinte avec sa progéniture. Prenez l’étalon, et brisez le pour un confinement limité.

Cassez complètement le cheval femelle jusqu’à ce qu’elle devienne très douce, alors que vous ou n’importe qui peut la monter dans son confort. Élever la jument et l’étalon jusqu’à ce que vous ayez la progéniture désirée. Ensuite, vous pouvez retourner l’étalon à la liberté jusqu’à ce que vous ayez besoin de lui. Entraînez le cheval femelle à manger dans votre main, et elle entraînera à son tour le cheval naissant à manger dans votre main aussi.

Quand il s’agit de briser le nègre non civilisé, utilisez le même procédé, mais variez le degré et augmenter la pression, de manière à faire un renversement complet de l’esprit.

Prendre le nègre le plus méchant et le plus agité, le dépouiller de ses vêtements devant les autres hommes nègres, la femme et l’enfant nègre, goudronnez-le et plumez-le, attachez chaque jambe à un cheval en les positionnant dans des directions opposées, puis mettez-lui le feu et tapez les deux chevaux pour l’écarteler devant les autres Nègres. La prochaine étape est de prendre un fouet de taureau et de battre les mâles nègres restant jusqu’à la mort, devant la femelle et le nourrisson. Ne le tuez pas, mais mettez la crainte de Dieu en lui, car il peut être utile pour la reproduction future.

Le processus de rupture de la femme africaine

Prenez la femelle et faites une série de tests sur elle pour voir si elle se soumet volontairement à vos désirs. Testez-la de toutes les manières, car elle est le facteur le plus important pour une bonne économie. Si elle montre le moindre signe de résistance en se soumettant complètement à votre volonté, n’hésitez pas à utiliser le fouet du taureau sur elle pour lui arracher ce dernier morceau de résistance (Gilets jaunes qu’ils sont). Faites attention à ne pas la tuer, car en faisant cela, vous gâcheriez votre bonne économie. Lorsqu’elle sera complètement soumise, elle entraînera sa descendance à se soumettre au travail dès les premières années de sa vie.

La compréhension est la meilleure chose. Maintenant, nous allons approfondir le sujet concernant ce que nous avons appris ici dans ce processus de rupture et domptage de la femme nègre. Nous avons inversé la relation de son état naturel non civilisé; où elle aurait eu une dépendance solide avec le mâle nègre non civilisé, et elle aurait eu une tendance protectrice limitée envers sa progéniture indépendante masculine, qu’elle aurait aussi élevé en dépendance du mâle sauvage, comme elle. Car La Nature a prévu ce type d’équilibre (interdépendance famille et communauté). Nous avons renversé cette nature en brûlant, en séparant et en écartelant un nègre civilisé, et en fouettant l’autre jusqu’à la mort, le tout en leur (femme/enfant) présence.

Ainsi, en la laissant seule, sans protection, avec l’image masculine détruite, l’épreuve l’a fait passer de son état de dépendance psychologique naturelle à un état indépendant figé (peur, trauma). Dans cet état psychologique d’indépendance gelée, elle élèvera sa progéniture mâle et femelle dans ces rôles inversés.

(Ici, on comprend pourquoi Hollywood pousse l’image d’une femme guerrière plus forte que l’homme, ex: Rey Skywalker, Buffy, des mères élevant un enfant seule, Sarah Connor, Wonder Woman, etc… l’Homme étant rendu idiot (Idiocracie), con ou violent (Vampires, Démons, Héros bipolaires, côté sombre: Batman, Superman, Deadpool, etc…) une des techniques prédominante de Disney est de faire mourir la mère ou un/les parents: ex: Bambi, Nemo= trauma pour l’enfant).

Par crainte pour la vie des jeunes hommes, elle va l’entraîner psychologiquement à être mentalement faible et dépendant, mais physiquement fort. Parce qu’elle est devenue psychologiquement indépendante, elle entraînera ses descendantes femelles à être psychologiquement indépendante. Qu’est-ce qu’on obtient alors? Vous avez les femmes nègres sur le devant, et l’homme nègre effrayé derrière. C’est une situation parfaite pour un sommeil et un business sain. Avant ce processus de rupture, nous devions être vigilants à tout moment.

Maintenant nous pouvons dormir sur nos deux oreilles, car sa femme monte la garde pour nous, par peur. Il ne peut pas passer la barrière du processus de conditionnement de l’esclave femelle. Et, lui, maintenant, est un bon outil, prêt à être attaché au cheval, même à un jeune âge. Au moment où un garçon nègre atteint l’âge de seize ans, il est solidement rodé et prêt pour une longue vie de travail solide et efficace, et donc pour la reproduction d’une unité de bonne main-d’œuvre.

Continuellement par la rupture et le domptage du nègre sauvage non civilisé, en jetant la femelle nègre sauvage dans un état psychologique d’indépendance figé, et donc en tuant l’image masculine protectrice, leurs esprits sont ainsi soumis, et nous avons donc créé un mouvement perpétuel qui tourne sur son propre axe pour toujours, à moins qu’un phénomène ne se produise et ne vienne modifier la position des esclaves hommes et femmes. Voyons l’exemple suivant. Prenez le cas de deux unités économiques d’esclaves et examinez-les de près.

Le mariage des nègres

Nous élevons deux mâles nègres avec deux femelles nègres. Ensuite, on leur enlève les mâles nègres et on les fait travailler. Disons qu’une femelle nègre porte une femelle nègre, et que l’autre porte un mâle nègre. Les deux femelles nègres étant sans influence de l’image du mâle nègre, figées dans une psychologie indépendante; elles élèveront leur progéniture dans des positions inverses. Celle qui a la progéniture féminine lui apprendra à être comme elle, indépendante et négociable (on négocie avec elle, à travers elle, par elle, on la négocie à volonté). Celui qui a une progéniture masculine nègre, elle étant gelée avec une peur subconsciente pour sa vie, l’élèvera à être mentalement dépendant et faible, mais physiquement fort, c’est-à-dire, la dominance du corps sur l’esprit. Dans quelques années, quand ces deux descendants seront fertiles pour une reproduction précoce, nous les accouplerons pour les élever et continuer le cycle. C’est une bonne planification globale, saine et à long terme.

(Ici, on comprend donc l’obligation de casser la cellule familiale, par le Workaholics, travail séparer de la maison (≠la ferme traditionnelle), mais aussi pour que la femme se retrouve seule à élever son enfant… famille monoparental… qui est le standard maintenant dans notre société, tout cela entér(in)é par le mouvement du féminisme! 😉 ).

(C’est le but de l’Eugénisme, renommé ensuite Sciences Sociales, qui inclut des choses comme le Planning Familial… (Palo Alto et conférences Macy) voir aussi l’obsolescence programmée de l’humain et le commerce des prisonniers comme(rce) du bétail, en passant on note les techniques de MK Ultra… traumatisation par violence des esclaves qui maintenant se fait plus subrepticement par Hollywood, par l’Éducation et par l’Ingénierie Sociale, et maintenant par le « TOUT SMART » de Davos).

Attention : Négatifs possibles d’interpénétration

On a parlé tout à l’heure de la fonction non-économique du cheval et du nègre à l’état sauvage ou naturel ; on a parlé du principe de les briser, de les dompter et de les attacher ensemble pour une production ordonnée. En outre, nous avons parlé de prêter une attention particulière à la femelle sauvage et à sa progéniture pour une planification ordonnée de l’avenir, puis plus récemment nous avons déclaré qu’en inversant les positions des mâles et femelles sauvages, nous créons un cycle perpétuel qui tourne sur son propre axe pour toujours, à moins qu’un phénomène ne se produise et qu’il y ait un déplacement des positions des sauvages mâles et femelles.

Nos experts nous ont avertis de la possibilité que ce phénomène se produise, car ils disent que l’esprit a une forte pulsion à se corriger et à se rectifier sur une période de temps, alors ils nous ont conseillé que la meilleure façon de traiter le phénomène est de raser l’histoire mentale de la brute et de créer une multiplicité de phénomènes d’illusions (imagie et consumérisme), de sorte que chaque illusion tournera sur sa propre orbite, quelque chose de semblable à des boules flottantes dans le vide.

Cette création d’une multiplicité de phénomènes d’illusions (religion du papier) implique aussi le principe du croisement (inter-croisement, reproduction, hybridation génétique) du nègre et du cheval comme décrit ci-dessus, le but étant de créer une division des travaux diversifiée, créant ainsi différents niveaux de travail, chacun ayant ses différentes valeurs d’illusion correspondant à chaque niveau de travail. Le résultat en est la séparation des points de références d’origine (nature, morale, etc.) en correspondance pour chaque sphère d’illusion que cette dernière remplace (travail, consommation, etc.).

Comme nous pensons que le sujet peut devenir plus complexe au fur et à mesure que nous avançons dans l’établissement de notre plan économique, en regard du but, de la raison et de l’effet de la reproduction et des croisements des chevaux et des nègres, il nous faut donc établir les termes de définitions suivantes pour les générations futures.

Un « cycle perpétuel » signifie qu’une chose tourne sur un chemin donné. Un « Axe » signifie sur lequel ou autour duquel, un corps tourne. Un « Phénomène » signifie quelque chose qui dépasse la conception ordinaire et inspire l’émerveillement et la crainte. La « multiplicité » signifie un grand nombre. Une « Sphère » signifie un globe. « Croiser » ou « Reproduire un cheval » signifie prendre un cheval et l’accoupler avec un âne pour obtenir une mule à tête dure qui n’est ni reproductive, ni productive par elle-même, un bâtard.

« Croiser des nègres » signifie prendre autant de gouttes de bon sang blanc et les mettre dans autant de femmes nègres que possible, en variant les gouttes selon le ton que vous voulez donner, puis en les laissant se reproduire entre elles jusqu’à ce qu’un autre cycle de couleur apparaisse, comme vous le désiriez.

Voici ce que cela signifie: Mettez les nègres et le cheval dans un pot d’élevage, mélangez avec des ânes ou des bâtards et du bon sang blanc et qu’est-ce que vous obtenez? Vous avez une multiplicité (mixité) de couleurs de bâtards, de nègres inhabituelles, courant, et des têtes de mules, les uns productifs, les autres stériles. (Les uns constant, les autres mourant, on garde le nègre constant, car on peut remplacer les mules par un autre outil). A la fois la mule, le bâtard et le nègre sont liés l’un à l’autre, ne sachant pas d’où vient l’autre, et ne (re)produisant pas pour lui-même, ni sans l’autre.

Contrôle de la langue

Le Croisement ainsi achevé, pour une plus grande séparation de leurs origines, nous devons complètement annihiler la langue maternelle du nouveau nègre et de la nouvelle mule (bâtard) et instituer une nouvelle langue qui implique la nouvelle vie de Travail des deux progénitures (ou pro-guignols). Vous savez que la langue est une institution particulière. Elle mène au cœur d’un peuple.

Plus un étranger en sait sur la langue du pays où il est, plus il est capable de se déplacer à travers tous les niveaux de cette société. Par conséquent, si l’étranger est un ennemi du pays, dans la mesure où il connaît le corps de la langue, ce pays est vulnérable à l’attaque ou l’invasion d’une et/ou de cette culture étrangère (langues romane et anglo-saxone…).

Par exemple, si vous prenez un esclave, si vous lui apprenez tout sur votre langue, il connaître tous vos secrets, et il n’est alors plus un esclave, car vous ne pouvez plus le tromper.

Par exemple, si tu dis à un esclave qu’il doit récolter « nos cultures/récoltes » et qu’il connaît bien la langue, il saura que « nos cultures/récoltes » ne signifie pas « nos récoltes/cultures », et le système d’esclavage s’effondrerait, car il se baserait sur ce que « nos récoltes/cultures » signifient réellement. Il faut donc être prudent dans la mise en place (Éducation) de la nouvelle langue (novlangue) pour les esclaves qui seront bientôt dans votre maison, parler « d’homme à homme » et c’est la mort de notre système économique.

De plus, les définitions des mots ou des termes ne sont qu’une une infime partie du processus. Les valeurs sont créées et transportées par la communication à travers le corps de la langue. La société entière a de nombreux systèmes de valeurs interconnectés. Toutes les valeurs de la société (morales transformées incluses) ont des ponts de langage pour les relier entre elles et pour travailler de façon ordonnée dans ces sociétés. Mais à cause de ces ponts linguistiques, ces nombreux systèmes de valeurs se heurteraient et provoqueraient des troubles internes voir même des guerres civiles, l’intensité du conflit étant déterminée par l’ampleur des problèmes ou des forces opposées (esprit de résistance), sous quelque forme que ce soit.

Par exemple, si vous mettez un esclave dans une porcherie et que vous l’entraînez à y vivre et à s’y intégrer pour l’apprécier complètement comme mode de vie intègre (HLM), le plus gros problème que vous auriez de lui, c’est qu’il vous demande des dispositions pour garder sa porcherie propre, ou  qu’il fasse une erreur et intègre quelque chose dans son langage où il en viendrait à apprécier une maison plus que sa porcherie, vous auriez alors un problème. Car Il sera bientôt dans votre maison.

=========… intéressant, non?! ========

(Aider de Deepl.com)

L’esclavage a été abolie car les Maîtres ont trouvé un moyen plus productif de les exploiter; donc, non pas pour rendre l’esclave libre, ni pour respecter une soi-disante Morale!

Définition juridique de l’esclavage, de la servitude pour dettes, et critiques de l’esclavage, ainsi que la raison de l’abolition de l’Esclavage pour cause de non rentabilité

Pour une grande part, l’affirmation de la supériorité économique du travail libre sur l’esclavage est restée sans fondement empirique. Adam Smith s’appuie pour la justifier sur « l’expérience de tous les temps et de tous les pays », sans toutefois qu’aucune comparaison autre que spéculative ne vienne étayer son raisonnement.

Sur la question de l’esclavage, il explique que le travail des esclaves est en fait bien plus coûteux que celui des hommes libres, motivés par l’appât du gain et guidés par les forces du marché. « L’expérience de tous les temps et de toutes les nations s’accorde, je crois, pour démontrer que l’ouvrage fait par des esclaves, quoiqu’il paraisse ne coûter que les frais de leur subsistance, est au bout du compte le plus cher de tous52. »

Voir aussi l’Esclavage contemporain, l’esclavage salarié, plus le sujet de la servitude moderne… lire ESCLAVAGE et Servitude par consentement ? Ainsi que la militarisation du langage.

Des enfants  nègres servant d’attrape-alligators… c’est les farces et attrapes de l’époque…

=== Traduction, Adaptation Jackfruit ===

 

5 réflexions au sujet de « La Fabrique d’un Esclave »

    1. en effet! https://fr.wiktionary.org/wiki/briser B-riser, ce moquer et rire du Bateau/Véhicule/corps humain
      En ancien français brisier, du latin brisare, du gaulois *brissu (« fracasser »), apparenté à l’irlandais bris (« fracasser »), au breton bresk (« fragile »), brien (« miettes »), bresañ (« froisser, chiffonner, friper »), bruzun (« miettes ») ; a évincé l’ancien français fraindre, du latin frangere.

      Verbe gaulois équivalent de frio (« broyer, concasser »).

      https://www.lexilogos.com/latin/gaffiot.php?q=briso
      fouler le raisin! (buvez mon sang, comme qui dirait…)

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.