ingénierie sociale·MK Ultra·Non classé·Psychologie·Psychologie et Corps·symbolisme·transtechnologie·violence

Violence 4.0 – MK-ULTRA en Australie

De  l’article MK-ULTRA in Australia: Part 6 sur le site de Fiona Barnett, qui dénonce la CIA, le MK (Mind Kontrol) ou Contrôle Mental, et MK Ultra (wiki en anglais car beaucoup plus intéressant), le trafic d’enfants, et la pédophilie, de part ses propres expériences d’enfance, car elle fut victime de ces réseaux. Article écrit par Steve McMurray, chercheur sur ces sujets.

Alors Pourquoi parler de cela?

Je continue sur l’importance de comprendre l’ingénierie sociale et le contrôle mentale, car l’influence qu’ILS ont sur nous est enracinée depuis des décennies, des siècles, voir des millénaires… il est donc important d’en comprendre les ramifications, l’histoire et de faire les liens avec des Noms et des Organismes afin d’exposer l’occulte et d’y mettre, un peu, sinon beaucoup, de lumière! Et même si c’est pas Ultra, on est quand même traumatisé inconsciemment par cette société de tarés, par la TV/Films/Propagande/Éducation par des programmes fonder sur les bases de la Psychologie, des Sciences Sociales et de l’Eugénisme, et autres Sciences du Comportement… Cet article suit donc bien les 3 articles précédent sur la Violence.

« Enculer », ici, prend, malheureusement, tout son sens.

Cet article fait le lien avec des personnes très influentes dans le monde Académique, notamment Martin Seligman (borg bien sûr), l’auteur de « Learned Helplessness » ou « l’Impuissance Apprise » ou encore la résignation acquise, il est aussi l’initiateur du mouvement de la Psychologie Positive. Cela fait le lien avec les CBT, Cognitive Behavioral Therapy ou Thérapies Cognitives des Comportements (boucle de rétroaction…) ou TCC.

Il faut voir la brochette de psychologistes, psychiatres et autres dans l’article, cela explique tout le courant psychologique moderne du siècle dernier! De plus ils nous en donnent les clefs!

Car ils les utilisent à l’inverse pour nous maniculer (contraction de manipuler et enculer, « manic« , « panic » ou panique pour « paniculer ». Ces (manipulations) Psychologies sont aussi utilisées dans les réseaux sociaux (voir Violence 3.0).

« L’impuissance apprise se rapproche de la dépression, de l’anxiété, et du désespoir, et est corrélé à ces types de souffrances psychiques ». « Seligman a travaillé à partir du modèle du conditionnement opérant de Skinner. Il réinterprète ces résultats expérimentaux en introduisant la probabilité perçue par le sujet que son comportement entraîne un renforcement positif ».

Il continue donc le travail de Skinner: vu dans l’article Violence 1.0 et dans les vidéos de Truthstream media (Boite Noire et Souritopia). Il faut bien en conclure que ce n’est pas pour notre bien! Ce genre de nouvelle psychologie est enseigné dans les écoles anglo-saxonnes… faudrait-il s’en inquiéter?!

L’impuissance et la résignation apprise par le biais de la Psychologie Positive… ?

On retrouve la famille Huxley, déjà à l’origine du mouvement New Age et des thérapies alternatives et surtout de l’Eugénisme. On retrouve aussi le Dalai Lama plutôt sous un mauvais jour… des connexions plutôt MK Ultra… avec la CIA bien sûr, dans la même lignée que Gandhi (plus d’1 million de morts à la frontière Indo-pakistanaise), Aung San Suu Kyi (Birmanie et allégeance à Oxford, la maison de la Fabian Society) et Nelson Mandela (un terroriste posant des bombes pour, certainement, certains services secrets).

Cet Article est extrêmement bien référencé; et les pistes et les connexions sont plus qu’intéressantes, on y retrouve même l’Agent Orange! « En 1960, Arthur Galston a reçu une bourse Fulbright en Australie pour travailler avec le CSIRO. Son travail a mené au développement de l’agent Orange à Fort Detrick dans les années 50″. (Voir Article: Homo Merchantus)

Agent Orange étant aussi un code sodomie dans la programmation, « Orange is the new Black » (Sodomie et Caca): exemple de reprogrammation de couleurs. On va dire que l’Orange, c’est la couleur du Chakra du cul, un Chakra occulte… (car le CK basal est rouge, celui du Sexe est orange et celui du Soi est jaune).

L’Australie nous a donné heureusement la Permaculture; mais c’est aussi un havre (port) de pédophiles (porcs)…

Puis un malus ou m-anus sur le MK Ultra UK/US qui décrit l’ingénierie sociale comme de la psychiatrie sociale.

Puis dans le prochain Article Violence 5.0 on replonge dans l’ingénierie sociale, la boite noire, l’esprit dans la machine, Lady Gaga, Alan Moore, la Culture Pop, la Nécromancie et Nécrophilie, le Porno, le Porno de la Mort, la Luxure, la Magie, bref tout se lie/lit, se relie, se recoupe, s’entremêle, une grosse partouze d’un bordel psychologique et schizophrénétique tournant en boucle de retro-action épuisante entraînant toujours cette Oc-culture de la Mort! C’est l’avenue du nouveau messie Big Brother. Avec un chapitre sur l’utilisation des tests psychométriques.

La tromperie sur le web est tellement présente maintenant, car c’est l’arme principale du commerce; alors pour pouvoir décrypter qui dit vrai chez les freemans, et pour s’y retrouver dans les théories de la Conspiration; mais aussi pour discerner le vrai dans les Sciences, l’Histoire et l’Éducation Classique; il est important de comprendre les techniques de manipulation, il est important de comprendre ses propres fonctionnement psychologiques, ses faiblesses et ses forts… connais-toi toi-même et tu trouveras la Vérité, tu sauras/seras la Vérité, tu auras la Vérité et tu auras l’aura de la Vérité 😉

=========

Les Huxley étaient derrière la militarisation de la branche Anthropologie Australienne, utilisée donc comme une arme.

En octobre 1953, Julian Huxley écrit à l’épouse du fondateur de l’ASIO (L’Australian Security Intelligence Organisation est le service de renseignements intérieur australien), Richard Casey, pour promouvoir le travail du Dr Ted Strehlow, anthropologue australien. Huxley a écrit :  » Il vient de faire des films en couleur, dont un que j’ai vu, sur un rituel totémique autochtone – c’est le plus merveilleux témoignage d’un rituel primitif que j’aie jamais vu « [1].

Plus loin dans la lettre, Huxley conseille à Mme Casey de demander à son mari de financer les études de Strehlow ;  » Il semble toujours avoir de la difficulté à obtenir de l’argent – une somme dérisoire – pour y mettre une bonne bande sonore. Je me demande si le ministre des Territoires (Richard Casey) peut m’aider ? » Il suggère ensuite à Mme Casey que Strehlow soit nommé professeur à l’Australian National University (ANU) et que davantage d’études autochtones y soient menées.

Un peu plus d’un an plus tard, Strehlow reçoit des fonds de l’Academy of Social Sciences in Australia (ASSA) (je rappelle que Sciences Sociales signifie Eugénisme et ‘ass‘ = ‘cul’) récemment fondée pour une étude intitulée « Pre-White Organisation of Aranda Tribe and Effect of Contact with White Settlers » [2]. Il reçoit des fonds l’année suivante pour une brochure intitulée « The sustaining ideal of Australian Aboriginal Societies« . (1956) [3].

En 1956, le chef de la branche australienne de la British Psychological Society, le Dr Oscar A. Oeser (MI-6 &  Médecin au Tavistock), a également reçu du financement de l’ASSA [4][5]. Un autre médecin clé de MKULTRA Australie, John Phillip Sutcliffe, a également reçu du parrainage de l’ASSA pour ses études [6].

L’ASSA travaille en parallèle avec l’Australian Academy of Science (AAS) [7]. En 1956, Leonard G.H. Huxley, parent de Julian Huxley et coordinateur de MK ULTRA en Australie, est élu au Conseil de l’AAS et devient vice-président l’année suivante [8]. Pendant ce temps, le siège de l’ASSA est situé sur le site de l’ANU (anus) à Canberra, dont Leonard est le président [9][10]. L’ASSA a également été influencée par la Carnegie Corporation et l’UNESCO (pro-eugénique) que Julian Huxley a fondée [11][12]. Le conseil de l’ASSA a rencontré les dirigeants de l’UNESCO Australie en octobre 1956 et travaillé ensemble pour décider de l’orientation du programme eugénique en Australie [13].

Strehlow a ensuite contribué au ‘Projet Aborigènes’ de l’ASSA avec la contribution des docteurs Ronald Taft et John Phillip Sutcliffe de MK ULTRA [14]. Le projet était dirigé par Charles D. Rowley qui était un fondateur et directeur du front du renseignement mentionné précédemment, ASOPA [15].

Leonard G.H. Huxley a également soutenu la militarisation de l’anthropologie en dehors de l’AAS. En 1965, Huxley a dirigé le programme de bourses Fulbright australiennes à l’USEFA, qui faisait transférer les médecins de MK ULTRA entre l’Australie et les États-Unis. Cette année-là, Huxley accepte une demande de bourse du Dr John D. McCaffrey de l’Université Stanford [16]. L’une des références de McCaffrey est Gregory Bateson, fondateur de la CIA et du Projet MK ULTRA [17][18].

Cette étude reflétait une expérience MK ULTRA contraire à l’éthique menée par le docteur militaire américain Alexander H. Leighton au Japanese War Relocation Center de Poston, dans le désert de Mojave [19]. Ces deux études visaient à en apprendre davantage sur le concept de rétroaction qui est important pour comprendre la personnalité humaine [20]. Le rôle de la (boucle de) rétroaction a été découvert dans une expérience de lavage de cerveau à l’Université Stanford de McCaffrey [21].

L’Institut de psychiatrie de l’hôpital Maudlsey – Une base d’opérations australiennes MK ULTRA.

En 1936, l’ami de Julian Huxley, Julian Treveleyan, participe à une étude sur la mescaline à l’Institute of Psychiatry (IoP) du Maudsley Hospital de Londres [22]. Le fils de Julian Trevelyan suggère que Julian Huxley lui a parlé de cette expérience [23]. Aldous, le frère de Julian Huxley, écrivit plus tard The Doors of Perception ou Les Portes de la Perception, qui décrivait en détail ses expériences après avoir pris de la mescaline [24]. Treveleyan et les Huxley’s n’étaient pas très éloignés l’un de l’autre, puisqu’il épousa l’arrière petite-fille de Charles Darwin [25].

Une grande partie du financement de l’IoP avant la seconde guerre mondiale provenait de la Fondation Rockefeller qui a permis un échange de médecins entre Maudsley et l’Allemagne nazie [26]. L’IoP était à l’origine un concurrent de la célèbre clinique Tavistock jusqu’à ce qu’elle passe sous contrôle Tavistock lorsque l’establishment britannique, notamment le docteur John Rawlings Rees et le professor Eric Trist, ont commencé à opérer à l’extérieur [27].

Arthur Balfour (la déclaration de Balfour qui donne la Palestine à Israël…) a créé la Society for Psychical Research en 1882. Ces personnes sont les premiers scientologues. La Scientologie a toujours été sous la coupe de la famille Cecil (premier ministre anglais lors du fameux Bloody Sunday) – l’intelligence britannique. Sigmund Freud est devenu membre de la Society for Psychical Research. Frederick Myers était membre de la Society for Psychical Research. L. Ron Hubbard a été recruté par les services secrets britanniques, puis formé pour devenir l’homme de paille pour leurs sujets. [27 bis].

Julian Huxley a plus tard promu le travail du Dr Eliot Slater à l’IoP [28]. A cette époque, Slater était vice-président de la British Eugenics Society (Société Britannique d’Eugénisme) et avait une longue histoire de collaboration étroite avec le médecin ‘MK ULTRA’ William Sargant [29].

A partir de la fin des années 50, l’IoP fut le siège du sous-projet 111 de MK ULTRA, dirigé par le Dr Hans J. Eysenck [30]. Selon le livre Undiscovered Paul Robeson : Quest for Freedom, Maudsley Hospital a été  » le point de départ des opérations européennes et africaines de MK ULTRA «  [31]. Il y a des preuves qui suggèrent fortement qu’il a également été le point de départ des opérations australiennes.

Comme l’a expliqué le Dr Peter W. Sheehan (son témoignage sur MK Ultra), le professeur John Sutcliffe a été le moteur de la recherche sur l’hypnose de MK ULTRA et il s’est rendue en Australie à l’Université de Sydney, grâce à ses liens avec Martin Orne [32]. Avant cela, Sutcliffe était en contact avec Eysenck qui était alors directeur du Sous-projet 111 [33][34]. Eysenck était un membre influent de la British Psychological Society, de même qu’un psychologue de l’armée australienne, Donald W. McElwain, qui avait mené des expériences psychologiques (tests psychométriques, voir Bonus à la fin) à Maudsley au début des années 50 [35][36]. Ce n’est pas un hasard si McElwain était à cette époque (1958-1959) le Président de la branche australienne de la British Psychological Society [37].

Tandis qu’Eysenck avait de l’influence sur Sutcliffe, Wendy A.F. Thorn était une étudiante du département de Sutcliffe étudiant l’hypnose et les troubles de la personnalité multiple par le Sous-projet 84 MK ULTRA avec le  Docteur Frederick J. Evans [38][39]. Elle s’engagera plus tard dans des recherches financées par la branche australienne de la British Psychological Society (avec l’aide d’Eysenck) à l’Australian National University de Leonard Huxley, avant de se rendre à l’IoP pour commencer des recherches avec Eysenck lui-même[40][41].

Le financement qui a aidé Martin Orne à établir le sous-projet 84 à l’Université de Sydney a été reçu par l’intermédiaire du Human Ecology Fund (Fond d’Écologie Humaine donc Eugénisme, ça te donne une autre vue de la définition d’Écologie!), en particulier dans le cadre d’un projet intitulé  » Attitude Formation, Decision Matrices « [42]. Eysenck a également reçu son sous-projet 111 sous le même titre [43]. Il semble que les deux sous-projets 84 et 111 étaient liés et avaient tous deux une influence sur les activités en Australie.

En 1975, le Dr Martin Seligman s’est rendu à l’IoP de Maudsley pour un  » congé sabbatique  » [44]. C’est là qu’il a été présenté à Eysenck et a travaillé avec le personnel de l’IoP pour étudier les phobies et obsessions tout en développant sa théorie de l’impuissance acquise qui est ensuite devenue la base du programme de torture 2001 de la CIA [45][46][47].

Dr. Stanley Rachman était à l’IoP à cette époque et il avait publié des études avec Seligman qui l’avaient aidé à développer sa théorie [48]. Le travail de Seligman à l’IoP était la même année où Anthony Kidman (père de Nicole Kidman et pédophile) était impliqué dans la recherche sur l’impuissance apprise sur les moutons en Australie [49]. En 1977, Eysenck a donné une conférence à l’University of Sydney pendant son Tour en Australie [50].

« Que l’on sache que les scientologues et les forces de la folie ont gagné« .
— lettre de suicide de Harry Bailey —

L’implication de William Sargant à l’hôpital révèle d’autres liens avec l’Australie et Maudsley [51]. C’est Sargant qui a eu une influence sur le tueur en série et médecin de MK ULTRA, Harry Bailey [52]. Le Dr Ardie Lubin était basé à l’IoP avant son départ pour étudier avec Dr Jacqueline Goodnow au Walter Reed Army Institute of Research [53][54]. Peu après ces études, Jacqueline Goodnow et son mari Robert travailleront avec le Dr John Gittinger chez Psychological Assessments Associates (PAA) – avant de revenir en Australie en 1972 [55]. Leur association officielle avec PAA ne se termine qu’en 1974, à peu près au même moment où Fiona Barnett prétend que Gittinger travaille en Australie avec le Dr Antony Kidman (violeur de Fiona Barnett et autres) [56].

Nicole Kidman a récemment créé la bourse d’études Dr Antony Kidman en psychologie de la santé à l’IoP.

Cela ne peut être qu’une coïncidence si vous avez les yeux grand fermés ou eyes wide shut…

En mars de cette année, Nicole s’est rendue à l’IoP (aujourd’hui l’IoPPN) pour créer la  » Bourse Dr Antony Kidman en psychologie de la santé  » [57], en mémoire de son père décédé moins d’un mois après que Fiona Barnett, victime MK ULTRA, se soit plainte à l’Australian Health Practitioners Regulatory Agency (AHPRA) des abus dont Antony avait fait preuve [58].

Dans cette plainte, Fiona alléguait qu’Antony Kidman et, la légende australienne du Théâtre, John Bell l’avait violée lors d’une fête en 1984 à la maison familiale des Kidman dans le Nord de Sydney. Fiona allègue également que Nicole a été témoin de l’agression physique d’Antony, le lendemain matin, en lui criant dessus : « Tu te souviens, maintenant ? » jusqu’à tant que Fiona dise « Non« . Fiona souffre d’un trouble de personnalité multiple (ou trouble dissociatif de l’identité) à la suite d’abus comme celui-ci.

Peut-être en raison de son expérience du monde réel, Nicole a plus tard joué un psychologue dans ‘Batman Forever’ qui se spécialise dans les troubles de la personnalité multiple.

Tiens on retrouve: Val Kilmer (‘Top Secret’ et’ Top Gun’ pour sodomie); Jim Carrey! Tommy Lee Jones (‘MIB’, ‘U.S. Marshals’); Chris O’Donnell (‘Kinsey’, ‘NCIS’)…

La conférence australienne sur la psychologie positive et le bouddhisme a de multiples liens avec la CIA.

Depuis 2006, une série de conférences annuelles qui promeuvent conjointement le bouddhisme et la psychologie positive ont eu lieu à Sydney [59]. Le Dalaï Lama est un agent actif (bien documenté) de la CIA avec une longue histoire de soutien financier de la part de l’agence [60]. Il est intéressant de noter que la première conférence a eu lieu au Sydney Masonic Centre (Franc-maçon) [61]. Le programme comprend habituellement un mélange de psychologie positive et fait la promotion de psychologues, d’universitaires bouddhistes, de moines et quelques employés de l’Australian Broadcasting Corporation (équivalent australien de la BBC). Ces journalistes et figures médiatiques font la promotion de la psychologie positive, du bouddhisme et d’autres participants pendant leur temps libre [62].

En 2008, les docteurs de la CIA, Seligman et Kidman  ont assisté à la conférence et ont donné des conférences pour promouvoir la psychologie positive et son rôle potentiel dans l’éducation [63]. Le directeur de l’école de Geelong Grammar, Stephen Meek, était également présent et il a également vendu l’idée des ‘écoles positives’. Meek a été le premier directeur d’école en Australie à approuver le programme [64][65]. En 2015, Meek a dit à la Commission royale sur la violence faite aux enfants qu’il était plus intéressé à protéger la réputation de son école qu’à exposer les pédophiles existant dans son école [66].

Deux atouts de la CIA qui font la promotion de la psychologie positive et du bouddhisme lors d’une conférence à Sydney. DL avec Seligman.

L’émissaire de Kidman, le Dr Sarah Edelman (l’individu roi) était là en 2007 avec le Dalaï Lama [67][68]. (vous pouvez trouver les CD de méditation d’Edelman en vente à la Société Théosophique [69]. La méditation peut entraîner manie, dépression et psychose [70]). Le Dr Graham Burrows, conseiller de l’Australian False Memory Association ( le concept des « Faux Souvenirs » qui sert à protéger les auteurs de viols en discréditant les victimes de contrôle mental, d’abus sexuels et des abus rituels.) et associé du Dr Martin Orne, était également présent [71][72].

Un autre conférencier de 2007 était B. Alan Wallace, expert en bouddhisme tibétain de l’Université de Stanford [73]. Wallace travaille sur le projet Cultiver l’équilibre émotionnel avec Paul Ekman (micro-émotions: la série Lie to Me pour ceux qui aiment, y a du MK-U dedans), psychologue militaire de la CIA, et sa fille Eve Ekman [74]. Le Dalaï Lama est un fervent partisan de ce projet, ayant joué un rôle crucial dans sa création en 2000 [75]. Bob Carr, ancien participant de Bohemian Grove et partisan de la CIA, a également pris la parole lors de ces conférences [76][77].

Cette année, l’événement mettait en vedette Eve Ekman [78]. Elle est la fille de l’ancien psychologue en chef de l’armée américaine, Paul Ekman, propriétaire du groupe Paul Ekman, qui a travaillé avec la CIA et le FBI [79][80]. Eve travaille pour le groupe de son père, tout comme Paul Kelly, ex-Service Secret, ex-expert d’Interrogation dans l’Armée et expert des PSY-OP ou opérations psychologiques, comme directeur des ateliers sur la sécurité et l’application des lois aux Etats-Unis [81]. Le vice-président John Pearse est également lié aux services de Renseignement, travaillant pour la section antiterroriste de New Scotland Yard, à Londres, et il a été responsable de la conception et de la prestation d’un certain nombre de séminaires antiterroristes [82].

À la fin des années 1960, Paul Ekman a travaillé aux côtés de l’Université d’Australie occidentale (UWA) sur l’anthropologie militarisée en Papouasie-Nouvelle-Guinée (tu comprends les guerres là-bas notamment avec le Timor) [83]. À cette époque, l’UWA était un centre de recherche MK ULTRA et le professeur Ronald Taft a utilisé son argent de la CIA dans des études similaires [84]. Il est intéressant de noter que les recherches d’Ekman portaient exactement sur la même tribu que les Drs Leonas Petrauskas, Vin Zigas et Carelton Gadjusek, qui avaient axé leurs recherches liées au MK NAOMI (en) [85][86]. Le financement de cette étude par Ekman venait de l’Advanced Projects Research Agency (ARPA. ARPANET, DARPA) et du Air Force Office of Scientific Research [87].

Un an seulement après avoir travaillé avec le Dalaï Lama pour créer le projet CEB, Ekman a été approché pour rejoindre le programme de torture de la CIA qui a commencé chez Martin Seligman [88][89]. Ekman nie avoir participé au programme, mais il admet que ses recherches aident les interrogateurs [90]. Le groupe Ekman offre une formation pour détecter les mensonges et analyser le langage corporel qui devient utile pour les questions et pour contrôler son mental.

La psychologie positive pourrait-elle être du contrôle mental de MKULTRA ?

« si vous n’avez qu’un marteau, tout ressemble à un clou »
MC Hammer Maslow, la loi de l’instrument ou loi d’un Marteau —

le Soi, Estime, Amour/Appartenance, Sécurité, Physiologie

Le terme  » psychologie positive  » a été inventé par Abraham Maslow (borg) (la pyramide de Maslow et ses besoins), c’est un médecin MK ULTRA [91].

Albert Ellis était le  » héros méconnu de la psychologie positive  » et a donné un séminaire à l’Institut Esalen (la mecca des thérapies alternatives et du New-Age, pas de loin de San Francisco et Palo Alto) de la CIA dans les années 60 pour démontrer son travail original [92][93]. Albert Ellis a joué un rôle dans les carrières des médecins de la CIA du Dr Martin Seligman et du Dr Antony Kidman [94][95].

Selon une enquête professionnelle menée en 1982 auprès de psychologues américains et canadiens, Albert Ellis était considéré comme le deuxième psychothérapeute le plus influent de l’histoire (Carl Rogers s’est classé premier dans l’enquête ; Sigmund Freud troisième). Psychology Today a noté que « personne – pas même Freud lui-même – n’a eu un impact plus grand sur la psychothérapie moderne« .

Ellis a travaillé avec le fameux Alfred Kinsey (controverses et rapport Kinsey, MK Kinsey), en 1964, il écrivit « si c’est de l’hérésie…. La pornographie est-elle dangereuse pour les enfants ? » (la réponse est ‘non’).

Le Dr Aaron T. Beck est le père de la thérapie cognitive comportementale (TCC, triade de Beck, et une vision négative handicapante de l’estime de soi,) qui a été mise au point avec Ellis et a contribué à former la psychologie positive [96][97]. Beck était psychologue militaire au Walter Reed Army Hospital et a également influencé Seligman et Kidman [98][99]. Beck a atterri au comité consultatif de la fondation (CIA) « False Memory Syndrome Foundation » (Syndrome des faux souvenirs) car ayant été invité personnellement par le chef du sous-projet 84 du MK ULTRA, le Dr Martin T. Orne [100].

biais cognitive dans la dépression, notamment l’abstraction sélective, la personnalisation (c’est ma faute), l’Amplification, la Minimisation, la sur-généralisation

En 1998, Martin Seligman a présenté la psychologie positive dans son premier discours à titre de président de l’American Psychological Association en présence de son collègue membre de l’APA, le Dr Antony Kidman [101][102]. Trois ans plus tard, Seligman a utilisé ses recherches pour élaborer le programme de torture avec la CIA et SERE (Survival, Evasion and Resistance and Escape) [103]. SERE est une organisation qui a été créée à partir de recherches MK ULTRA du Kubark Manual (declassified, wiki, manuel Kubark téléchargeable en anglais, voir aussi en dessous, le manuel d’entraînement CIA sur l’Exploitation des Ressources Humaines!) et du Programme Phoenix [104].

« programme pour des écoles sûres » (pour les pédophiles)

La psychologie positive continue à faire son chemin dans le système scolaire australien [105]. Dans le discours-programme de 2015 de la Conférence sur les écoles positives, Toni Noble (de l’ONG « bounce back » qui pour moi réfère à la sodomie), un participant à la conférence Happiness & it’s Causes (La Joie et ses causes) est une des auteurs principales du « programme pour des écoles sûres » (Safe Schools), un programme pro-pédophile, citant le directeur actuel de l’ASIO et son désir de voir  » une cohésion sociale accrue  » pour combattre l’extrémisme des jeunes militants [106][107]. Noble a proposé que la psychologie positive était le meilleur moyen d’atteindre cet objectif [108]. (Eh hop, une petite sodomie est tout le monde il est content!).

« Les soldats américains ont subi un lavage de cerveau par la pensée positive »

Le fait que l’armée américaine ait versé plus de 30 millions de dollars à Seligman pour créer le « Comprehensive Soldier Fitness Program » (wiki; programme complet d’entraînement fitness des Soldats) en 2008 est un important signal d’alarme contre l’introduction d’un tel programme dans les écoles [109]. Ce programme était un projet de recherche manifestement contraire à l’éthique qui utilisait l’apparence d’un programme de conditionnement physique pour cacher ses véritables intentions [110].

De telles recherches violent le Code de Nuremberg. La résilience est utilisée et détournée pour pousser plus loin le soldat dans l’action (en gros: tuer). Le domaine de la psychologie positive a connu une croissance spectaculaire au cours de la dernière décennie et compte de nombreux partisans et évangélistes exubérants. Plutôt que de se concentrer sur la détresse et la pathologie, ils mettent l’accent sur les forces et les vertus humaines, le bonheur et la possibilité de tirer un sens positif des circonstances stressantes.

On oubli donc l’incapacité à reconnaître suffisamment les précieuses fonctions jouées par les émotions « négatives » comme la colère, la tristesse et la peur. Ce marketing habile et ce mépris des réalités sociales dures et impitoyables comme la pauvreté, font oublier l’incapacité à examiner la profondeur et la richesse de l’expérience humaine; et de plus ils promeuvent des allégations sans soutien scientifique suffisant (par exemple: pouvoir prouver la relation entre l’état psychologique positif et l’obtention de résultats utiles pour la santé. ou pour trouver des mécanismes aidant à surpasser les états « post traumatique »).

Ce qui n’est pas mentionné, c’est que les taux extrêmement élevés d’agressions sexuelles contre les femmes soldats, tolérées ou dissimulées par d’autres personnes de rang supérieur, sont clairement une source de méfiance et de traumatisme – et cela ne peut entraîner une attitude positive, ni une bonne résilience chez les victimes alors qu’on devrait se focaliser plus sur la reconnaissance de la victimisation de ces femmes dans le milieu militaire et d’essayer d’empêcher cela avec véhémence.

Comme le colonel Dave Grossman et d’autres l’ont décrit, les êtres humains ont une résistance inhérente à tuer d’autres êtres humains. Par conséquent, la guerre repose presque toujours sur la propagande et la formation visant à déshumaniser l’ennemi pour atteindre ses propres objectifs (de guerre).

La psychologie et les psychologues ont contribué à des programmes de formation visant à accroître la volonté de tuer des soldats. Maintenant, ce nouveau programme de psychologie positive pour la résilience promet de protéger les soldats contre certaines des conséquences débilitantes de leurs actions et, comme le font remarquer Reivich, Seligman et McBride, il vise à mieux permettre aux soldats de « vivre l’éthique du guerrier » (= tuer). Je placerai toujours la mission en premier: « Je n’accepterai jamais la défaite. Je n’abandonnerai jamais. Je ne quitterai jamais un camarade tombé au champ d’honneur » (p. 27).

Les soldats ont perdu le droit au consentement informé (comme le patient/client du médecin ou l’enfant face au professeur) et cela les transforme en cobayes humains. Dans cette expérience, on a appris aux soldats à penser et à réagir avec plus d’obéissance à l’aide de la psychologie positive, plutôt que d’utiliser leur propre pensée critique [111]. L’armée américaine admet qu’il s’agissait là d’une tentative de créer une  « armée indomptable » [112].

Seligman et le psychologue Dr Steven Maier ont développé le concept d’impuissance acquise après avoir « exposé les chiens à une situation où ils étaient confrontés à des chocs électriques inéluctables ».

« En peu de temps, les chiens n’ont pas pu être incités à échapper à la situation, même s’ils disposaient d’une voie d’évasion qui leur avait été enseignée auparavant », a écrit Kaye. Les Drs Seligman et Maier ont émis l’hypothèse que les chiens avaient « appris » que leur état était impuissant. Le modèle expérimental a été étendu à un modèle humain pour l’induction de la dépression clinique et d’autres troubles psychologiques. (Techniques utilisées à Guantánamo).

« fitness spirituel »

L’une des composantes du programme était le « fitness spirituel » [113] [113 bis]. La psychologie positive promeut le bouddhisme à partir de ses propres principes fondamentaux et, tout comme les conférences de Sydney, il semble qu’il s’agisse d’une tentative de brouiller les frontières entre la philosophie orientale et la psychologie [114]. (Ils sont obligés de retirer la composante morale religieuse, s’ils veulent que le soldat tue!).

Dans sa critique de la psychologie positive de Seligman, le Dr Kirk J. Schneider a montré que des niveaux élevés de pensée positive sont en corrélation avec l’illusion positive, qui fausse la réalité :

« Ce que les chercheurs ne nous aident pas à comprendre – et ce qu’il sera essentiel de comprendre si nous voulons un jour aborder la vitalité humaine de façon substantielle – c’est comment les rapports de positivité semblent également être corréler avec les tendances humaines destructrices. Par exemple, de plus en plus de recherches semblent indiquer que ce que les chercheurs appellent une positivité élevée – une disposition à des sentiments agréables, reconnaissants et joyeux – qui est également corrélée à une dimension appelée « illusion positive » (inexactitude relative à la réalité) ; et que la négativité (ou ce qui est généralement qualifié de dépression légère à modérée) est corrélée avec une précision relativement plus grande de la réalité (une certaine acceptation et un non-refoulement de voir la merde ambiante et non pas s’enfermer dans une bulle bisounours). De plus, ces résultats semblent également correspondre aux corrélations récentes entre les personnes très positives et leur croissance psychologique refoulée, l’incapacité à réfléchir sur soi et l’intolérance raciale » [115]. (On peut voir qu’on touche à l’illusion de la réalité virtuelle).

Hedges, auteur du livre « Empire of Illusion : La fin de l’alphabétisation et le triomphe du spectacle », écrit que la psychologie positive, qui prétend être capable d’engendrer le bonheur et fournit les outils psychologiques pour imposer la conformité dans les entreprises, est à l’État corporatif ce que l’eugénisme était aux Nazis.

« La psychologie positive est une science du charlatanisme »

« La psychologie positive est une science du charlatanisme qui jette un écran de fumée sur la domination, les abus et l’avidité des entreprises », a dit Mme Hedges. « Ceux qui ne font pas preuve d’une attitude positive, quelle que soit la réalité extérieure, sont considérés comme inadaptés et ont besoin d’aide. Leurs attitudes ont besoin d’être corrigées ». (Il y a un episode de Dr Who avec des robots qui tuent la personne si elle n’est pas contente… The Happiness Patrol ou La patrouille de la joie).

Lorsqu’un programme de modification de la pensée et du comportement est mis en œuvre dans les écoles, et qu’il a été conçu par un médecin MK ULTRA et que ce programme est donc utilisé à des fins de contrôle des esprits par la CIA et l’armée américaine (deux organisations qui ont été à l’origine des plus grandes opérations de contrôle des esprits de l’histoire) et que sa finalité est d’être utilisées sur des civils innocents – il semble évident que ce programme ne cherche pas vraiment à améliorer la vie des gens.

La psychologie positive et les écoles positives ne serviront qu’à réduire davantage la capacité des gens à penser et à comprendre la réalité de façon critique. Ces effets négatifs sont conformes aux objectifs du projet eugénique que nous appelons MK ULTRA.

Voir l’importance du son pour le bébé par Boris Cyrulnik. Pour l’importance encore plus forte du Touché, lire Ashley Montagu. Tu comprends que fut un temps et même encore maintenant, on retire tout de suite le bébé de sa mère et on le mets dans un couffin… « cofin » est un cercueil en anglais! Il parle de la prise de Propanolol pour pouvoir tuer! On rejoint Violence 2.0 . On voit que Boris, un borg, manipule très bien le geste et les mots… et que la Psychiatrie leur est réservée! La Psychiatrie militaire, c’est ni plus ni moins du MK Ultra et donc toujours LEUR Graal de faire tuer l’humain sur commande, sans morale, sans rien lol comme un robot… autant faire des robots tueurs… on y vient doucement…

Je rappelle que le concept de « résilience » est manipulée par EUX, comme pour la Psychologie positive… d’ailleurs les rayons des marchands de journaux en sont remplis!!! Boris n’explique pas pourquoi le Syndrome Post-traumatique… c’est que le militaire a bafoué la morale humaine, il a tué et participé à la guerre, c’est le prix qu’il doit payer pour être un tueur… le corps est traumatisé que cela soit caché au Psychiatre ou à Boris… que t’es pris du Propanolol ou que t’écrives je sais pas quoi à ta mère en thérapie! « Maman, j’ai tué »…

Maléclusion

Ça fait mal!!! Big Brother interdit la pensée négative et impose la pensée positive obligatoire!

Voir aussi cet autre article similaire en anglais.

Malus: le Fantôme dans la Machine et la Boite Noire

Et même John Eccles (un autralien + Oxford) n’ait pas mentionné dans l’article ci-dessus! Prix Nobel de physiologie et de médecine en 1963 pour son travail sur la synapse,

Ses découvertes scientifiques et leurs implications philosophiques l’amènent vers la fin de sa carrière à des travaux spéculatifs dans le domaine de la philosophie de l’esprit et du problème corps-esprit, résumés par le concept du « fantôme dans la machine »; le béhaviorisme de Ryle (Gilbert Ryle). En 1977, il cosigne avec le philosophe Karl Popper The Self and Its Brain.

Le Fantôme dans la machine est une expression de Gilbert Ryle qui désigne de façon critique la conception selon laquelle l’esprit est une entité immatérielle logée dans le corps, conception qu’il attribue à René Descartes (Je pense donc je suis con). Pour Ryle, au contraire, l’esprit ne diffère pas de l’activité du corps, bien qu’il appartienne à une autre catégorie conceptuelle que celle du corps, ce qui le conduit à une analyse critique du dualisme cartésien.

Ghost in the Machine

En 1981: album de The Police – Ghost in the Machine. La première phrase de l’Album: « There is no political solution »… « Il n’y a pas de solution politique » (Spirits in the material world). Pochette Boite Noire, inscription sang rouge…

« Des esprits dans le monde matériel »

Il n’y a pas de solution politique
A notre évolution troublée
Ne pas croire en la constitution
Il n’y a pas de révolution sanglante

Nos soi-disant leaders parlent
Avec des mots ils essaient de vous emprisonner
Ils subjuguent les gentiles
Mais c’est la rhétorique de l’échec

Où se trouve la réponse ?
Vivre au jour le jour
Et Si c’est quelque chose qu’on ne peut pas acheter.
Alors Il doit y avoir un autre moyen

Nous sommes des esprits (âmes) dans ce monde matériel
Sommes des esprits (âmes) dans ce monde matériel

Ré-humanises-toi

Je travaille toute la journée à l’usine
Je construis une machine qui n’est pas pour moi.
Il doit y avoir une raison pour laquelle je ne peux pas voir
Tu dois t’humaniser.

J’ai la Complete de Police, c’est top, il y a un pouvoir dans l’Art et la Musique mais la Musique et les Paroles sont hyper-puissantes, c’est les Védiques qui utilisaient les incantations, les chants et enchantements pour la Guerre, en pré-première ligne! Lire Ghost in the Machine (écrit par un borg, toujours 😉 ), le bouquin qui a inspiré Sting…

 Ghost in the S(h)ell

Host in the Shit… is Hell: un hôte dans la merde… c’est l’enfer: sodomie MK Ultra… c’est le triangle, le trou, la voie de l’Illumination… Sell=Vendre, Sold=vendu… ad-jugée!

On parle alors de science de la « boîte noire » (aussi boite à caca) pour qualifier ironiquement le béhaviorisme et sa façon de faire abstraction du cerveau (et plus encore de la subjectivité) dans ses analyses du comportement.

La sodomie ou boite noire à caca est la porte d’Hadès? Ce serait une voie ou La voie de l’Illumination, comme quoi… dans le Trou noir, il semble y avoir de la lumière?! Que tu essayes d’allumer ta G-land ou glande piné-ale ou que tu ailles y chercher ton ombre, pas sûr que tu la trouves, en tout cas, ça sent un peu l’arnaque, car ça sent fort, ça a le goût du dégoût des égouts, le Monde Souterrain, Le Monde des Morts, le Monde de la Putré-faction et des Enfers… le Visage (Face) de la Put(r)e, la Grande Prostituée de Babylone!

Les factions ou fictions sont les légions puantes des collabos qui, par la re-légion Satanique ou State-nique de l’État, te la mets jour et nuit depuis ta con-naissance et ta con-niais-sens… le citoyen a mal au cul… un mal oc-culte, une maladie, un maladire et une malediction bien handiCAPITALISANTE… on boite (noire), on est boiteux et bankal… on a mal au con-fesse, de l’offre et la demande, on supplie (supply) tous les jours pour avoir des Droits et non pas Être… car on est bien obligé! (redevable? encore devable? Je dois payer 2 fois, pour mes droits et mes obligations!).

La (putré)Face ou les Faeces (fasces/fascia, fèces, fesser, faex/fæx, fxx, , sex/ƺex/ςex, fex=facio, foi… La ‘lie’: « la boue qui colle et sert de liant, de contrat de construction » est aussi en anglais ‘mentir‘ (contrat de monstruction!) mais aussi ‘s’allonger’ et ‘faire le mort’… un faisceau de licteur ou vaisseau… une voie d’eau et d’égout, de gros cacas, une voix qui Pue de la gueule, une pute; et une poutre (foutre)… dans ton cul car c’est ce qui va rompre le corps (corrompre) pour diviser, MK Ultra, et régner… la Sodomination de l’Esprit et de l’Humain.

« Je pute et ma balle termine dans le trou, mais… flotte au raz du trou. »

La putréfaction ou faction des putes et des collabos ‘smart’ dit ‘intelligents’ de notre système et sous-fifres, est le soufre et la douleur, jaune, voir orange, l’œuf pourri qui sent, car Satan l’habite… nos souffre-douleurs nous jouent de la (voix)turlutte, un enchantement à l’égout, un véhicule satanique, et tout ce cirque, au per-son des cris de tortures du peuple.

Une boîte noire, ou boîte opaque, est la représentation d’un système sans considérer son fonctionnement interne (que ce soit un objet mécanique ou électronique, un organisme, une personne, un mode d’organisation sociale, ou n’importe quel autre système) (on perd l’autonomie, on ne sait plus comment la machine fonctionne, ni ce qu’il y a dans la boite noire, le chapeau noir sans fond…). Ce fonctionnement interne est soit inaccessible (ce qui est semble-t-il l’utilisation première, qui reste courante), soit omis délibérément (c’est alors un outil théorique qui permet de choisir d’étudier exclusivement les échanges extérieurs).

Le Cube noire ou Black Cube, en perspective un Monolithe Noir

Mais c’est en 1948 qu’une théorisation précise du principe est proposée par Norbert Wiener dans son essai « Cybernétique et société », sous l’impulsion de la demande de nombreux chercheurs (notamment pour diffuser ce qui est ressorti des réflexions des conférences Macy).

Norbert Wiener utilise l’exemple d‘une machine se substituant à un organisme pour imager la possibilité de remplacer un système par un autre sans connaître le détail de l’architecture du système considéré. Mais cette idée reprise en science-fiction aura surtout tendance à accentuer l’incompréhension et l’appréhension (que l’on retrouve dans le terme cyborg), même s’il y eut des retours étonnants à la science puisque c’est par ce biais qu’est apparu le terme de robotique (inventé sans le savoir par Isaac Asimov: Fondation, les 3 lois des robots et I-robot). J’ai déjà fait l’étymologie de cybernétique et robot.

la boite noire, caisse noire, black box, cube noire, black cube. Dans la théorie néoclassique, l’entreprise est vue comme une « boîte noire », on ne s’intéresse qu’à ce qui entre (input) et à ce qui sort (output)… la bête noire… donc com-pute ou (le con) l’arnaque des (com)puters des curseurs…
Black&Decker est le New Orange!!! Pour bien te percer le trou! Ou pour te faire un remake de Massacre à la Tronçonneuse… Eugénisme des Forêts… si chères à l’ONF.

Le Trou duc cul(te) Noir du Cyborgasme

La boite noire est aussi le « trauma » (vers 37 mins dans le docu « Enfance Volée« ; ici, ou ici; télécharger), on a même une notion de « Colonisation » de l’esprit de la personne violée, la violence et les émotions et autres (esprits?) pénètrent, elle/il se retrouve avec des émotions et des pensées destructrices qui ne sont pas les siennes, ça ressemble a une maladie ou un virus que l’on passe de génération en génération, une colonisation (colon=cul) de l’esprit donc une possession, un vol de l’Âme de la personne violée…

Voir Brainstorm (#1984), enregistrée en Showscan, 70mm et 60 frame/seconde qui est presque addictif… et est une plus forte expérience niveau mémoire que la réalité!

Imaginez une machine qui enregistre les sensations, les émotions et même vos espoirs et rêves. Et Imaginez qu’on puisse transférer ses expériences d’un esprit à un autre.

Voir aussi John B. Watson, père du Behaviorisme ou Science du Comportement:

« Watson accorde ainsi une place centrale aux phénomènes d’apprentissage et notamment d’association stimulus-réponse, dans le droit fil des travaux de Pavlov. Convaincu par l’intérêt de l’approche behavioriste pour les applications de la psychologie, Watson porte ses recherches sur l’étude du comportement animal, la publicité et l’éducation des enfants, notamment à travers l’expérience très controversée dite « l’expérience du petit Albert » (du nom donné à l’enfant sur lequel il testa les théories béhavioristes) ».

« Rejeter l’aspect humanisant a son importance, puisque le courant comportementaliste (béhaviorisme) qu’il aura lancé suppose que tous les comportements peuvent être expliqués sans impliquer la conscience. Il disait par ailleurs de la pensée, dans son célèbre livre La psychologie telle qu’un behavioriste la voit, qu’elle n’est « la pensée n’est qu’un langage silencieux, et ce langage silencieux n’est qu’un mouvement des langues et de la corde vocale »« .

« Son expérience la plus célèbre et la plus controversée fut l’expérience dite « du petit Albert » qu’il mit au point avec son assistante Rosalie Rayner (laquelle deviendra sa femme). L’expérience avait pour but de conditionner un bébé de sorte qu’il ait peur d’un rat blanc, qu’il ne craignait pas du tout au préalable. Pour ce faire, il a repris la théorie du conditionnement simple de Ivan Pavlov, issue d’études sur les animaux.

La méthode était la suivante : Watson présente le rat au petit Albert, et à chaque fois qu’il le touche, l’expert produit un son violent qui effraie l’enfant en frappant une barre métallique avec un marteau. Au bout de quelques répétitions, le petit Albert finit par manifester de la peur en voyant le rat. Il a associé le rat au bruit effrayant.

Les expérimentateurs ont constaté également que le conditionnement s’était généralisé à d’autres objets ou animaux (lapin, chien…). Albert avait développé une peur de ce qui se rapprochait du rat (fourrure, autre animal…). Watson a ainsi pu prouver que le conditionnement simple, qui n’était observé que chez les animaux, pouvait également s’appliquer aux humains. Watson n’a pas pu tenter de déconditionner le petit Albert comme il en avait l’intention, car l’enfant fut retiré par sa mère avant la fin de l’expérience ».

Science du Comportement ou comment transformer l’humain en Con-Porc-Menteur?

MK Ultra UK et US

La modification du comportement comporte deux étapes.

Étape 1 – suppression de votre identité et de vos idées libres (Di-solve).
Étape 2 – installer la nouvelle identité avec des idées fixes (& Coagula).

William Sargant et Ewen Cameron ont travaillé ensemble pour faire exactement cela aux gens.

L’étape initiale de l’effacement de la mémoire et de l’identité de la personne s’appelait le dépouillement. Le LSD, la chirurgie du cerveau et les chocs électriques brutaux ont tous été utilisés pour accomplir le dépouillement.

Les patients ont été soumis pendant des mois à des comas d’origine chimique destinés à détruire leur mémoire et celle de leur famille – une catastrophe humaine qui a privé plus de 300 personnes de leur identité.

Les patients de Cameron ont été réveillés deux ou trois fois par jour pour des chocs électriques multiples. Le patient recevrait un choc électrique, suivi de cinq à neuf petits chocs, deux ou trois fois par jour pendant une période maximale de trente jours. Ces chocs électriques étaient graves, de 30 à 40 fois la puissance normale. Le personnel hospitalier de l’époque a signalé que les cris résonnaient autour de l’hôpital.

Cameron a écrit que pour son patient typique – « Il y a une amnésie complète pour tous les événements de sa vie« . Le dépouillement a été considéré comme terminé lorsque la victime avait perdu toute sa mémoire et son identité.

Une fois ce déphasage terminé, la deuxième étape a été entamée : la conduite hétéropsychique. Hétéro signifie autre ou différent. En d’autres termes, ils vont maintenant installer une personnalité ou une identité différente.

Un casque était fixé sur leur tête et des messages négatifs étaient répétés dans l’esprit de la victime pendant seize heures par jour. Ces messages répétaient des phrases comme « Ma mère me déteste, mon mari me déteste, je suis un raté« , et ainsi de suite, en utilisant des enregistrements de la propre voix de la victime. Cameron câblerait également leurs jambes et leur donnerait un choc électrique après la fin de chaque message.

Inside the Sleep Room (Dans la chambre endormie) par Gordon Thomas:

« Il s’appelait William Walters Sargant… Il était la fine fleur britannique du programme le plus sinistre jamais approuvé par le gouvernement des États-Unis : MK Ultra, une agence d’intelligence conçue pour contrôler tous les comportements humains.

Dans le cadre d’une série de programmes de recherche visant à contrôler et à manipuler le comportement humain, MK Ultra a inclus des expériences de grande envergure avec le LSD (Pont St Esprit) et d’autres médicaments, l’hypnose, les chocs électriques….

Les expériences secrètes de la CIA. DOCUMENTAIRE MYSTÈRE

Expériences de contrôle de l’esprit de la CIA/création du LSD/essais sur victimes non consentantes

Les programmes de Contrôle Mental de la CIA – MK-Ultra (1979)

Sargant, comme Cameron, avait conçu un système où tous les patients de la chambre à coucher recevaient des instructions en boucle via des cassettes placées sous chaque oreiller.

…à l’Institut Allan Memorial… les patients recevaient leurs messages grâce à des casques de football adaptés fixés à leur tête.

Il y avait un autre lien entre Sargant et Cameron : Leonard Rubenstein. Il travaillait pour le MI 5. Au Allan Memorial Institute, il dirigeait le « laboratoire de recherche et de comportement ». C’est là qu’il a créé les principes de cassettes en boucle (comme dans Orange Mécanique). Il s’était envolé pour Londres pour montrer à Sargant comment les mettre en pratique ».

lavage de cerveau, spectacle son et lumière… dans le film, il a les longs cils sur l’oeil gauche symbole de Sodomie.
Orange Mécanique, la Mécanique de la Boite Noire, Chapeau Melon (noir) et botte/boite de cuir (noir)… fétichisme de la nuit… La Marque de Sade… ϞϞ

On retrouve bien la perte d’identité, voir article Violence 3.0.

C’est ce que dit la propagande des maîtres d’esclaves:

1. isolement
2. le manque de nourriture et de sommeil
3. la contrainte physique et mentale

On retrouve ces 3 principes dans les médias sociaux, Internet, le téléphone, les jeux vidéos! Ex: le taïwanais ou le chinois qui meurt devant sa console de jeu!

Expériences de privation sensorielle de Hebbs à l’université McGill.

Le 10 avril 1953, Allen Dulles, directeur de la CIA, a parlé de la « guerre du cerveau » à l’Université de Princeton juste avant de lancer le projet MK Ultra. Dans son discours, il a distingué deux fronts dans la « bataille pour l’esprit des hommes« :

un « premier front » d’endoctrinement de masse par la propagande.
un « deuxième front » de lavage de cerveau individuel.

« Certaines actions d’Allen Dulles sont controversées : sous couvert de protéger les intérêts américains (politique du New Look, aussi un magazine porno), il renverse des gouvernements démocratiquement élus dont il pense qu’ils s’allieront peu ou prou au bloc soviétique (URSS). Ainsi, à travers des opérations secrètes, il fait emprisonner le Premier ministre élu d’Iran Mohammad Mossadegh, en 1953, puis le président du Guatemala Jacobo Arbenz en 1954, également élu démocratiquement. Dans le cas de Mossadegh, il s’agit de revenir sur la nationalisation du pétrole iranien et l’éviction de l’Anglo-Iranian Oil Company décidé en mars 1951 ; dans le cas d’Arbenz, il s’agit d’empêcher une taxe d’entrer en vigueur sur les bananes exportées par United Fruit. La CIA paraît ainsi davantage servir les intérêts financiers des grands groupes plutôt que la démocratie et la liberté ». (Voir docu Arte: La Loi de la Banane).

Allen Dulles a promu l’opération Mockingbird, dont le but est d’influencer les sociétés de média américains. Selon le journaliste d’investigation Carl Bernstein, plus de 400 journalistes travaillaient en collaboration avec la CIA en 1977.

De 1953 à 1954, l’opération PBSUCCESS, conjointement mené par l’United Fruit Company, dont Dulles est le principal actionnaire, et la CIA, permet de renverser Jacobo Arbenz Guzmán, le président du Guatemala démocratiquement élu.

New-York Times 2 août 1977 page 3. Project Bluebird et Artichoke.

« Quatre sous-projets (no 102, 103, 112 et 117) étaient axés sur des enfants, notamment avec la complicité du Centre international de vacances d’été pour enfants (International Children Summer Camp). La CIA n’a jamais reconnu ces expériences, malgré le témoignage et les documents de certains psychiatres et psychothérapeutes déclarant avoir soigné des enfants victimes de ces expérimentation. Ces enfants étaient officiellement traités pour des troubles dissociatifs de l’identité et étaient en fait confrontés à des actes visant à les rendre encore plus dissociés, tels que l’abus sexuel pédophile délibéré ».

Voir un Livre intéressant?: Father, Son and CIA par Harvey Weinstein!!! Voir aussi le fondateur de L’Hermctic Order of the Golden Dawn (Ordre Hermétique de l’Aube Dorée) Samuel Liddell MacGregor Mathers (anglais-ecossais, sa femme est suisse d’origine polonaise-borg-banquier). Il fut également le mentor d’Aleister Crowley… alors un possible arrière-Grand-père de Marshall ‘Eminem‘ Mathers? (le rappeur a des origines écossaises, anglaises, allemandes et suisses, polonaise et luxembourgeoise).

Sortie du Corps pour Possession? (dsl, Lebreton a des problèmes de copyright)

Remontée de mémoire traumatique et décorporation sur la Chaine de Lebreton..

« Quand le diable frappe » sur la Chaine de Lebreton.

Le Trouble dissociatif de l’Identité abordé sur France TV, sur la Chaine de Lebreton.

(Documentaire « Out of Shadows » sous-titre en français)

« Mais je suppose que l’acte le plus révolutionnaire qu’on puisse faire, c’est de dire la vérité. » — Howard Zinn, Marx à Soho : Une pièce de théâtre sur l’histoire.

Documentaire en anglais sur l’expérimentation sur la population aux USA: « HUMAN RESOURCES Social Engineering In The 20th Century » (attention, peut-être choquant).

MK Ultra Daesh

Documentaire sur Arte: Ashbal – Les lionceaux du califat (53 mins), téléchargeable ici, ou chercher sur le tube.

Comment l’organisation État islamique forme au combat et à l’attentat-suicide des milliers d’enfants-soldats en Syrie. Dès 4 ans, et jusqu’à 16 ans, ceux que ses membres appellent « ashbal » ou « lionceaux du califat » s’entraînent dans des camps spéciaux où, soumis à une propagande intense et confrontés à des exécutions, ils apprennent le maniement des armes. Témoignages.

Pour en revenir au fait que l’armée a un gros problème car les soldats refusent de tuer, ce n’est pas le cas pour les enfants, c’est pour cela qu’ils sont utilisés pour commettre les sacrifices, je pense que le lobe frontale en ce developpement force la personne è se reveiller (passer 30 ans pour les Stars, on les voit péter les plombs!). Les enfants sont donc utlisés pour égorger, car les adultes préferent utiliser les armes… c’est la folie totale, et la religion est utilisé comme hameçonnage, comme toujours, depuis la nuit des temps, car c’est les gens les plus susceptibles de croire à n’importe quoi… Je pense que Daesh est encore un laboratoire de cette mafia mondiale comme le conflit Tutsi a pu aussi l’être… MK Ultra de masse.

== Copie/Adaptation Jackfruit ==

=== Suite Violence 5.0 ===

Voir le site MK Polis et Alexandre Lebreton et sa super chaîne utube.

L’Église des pédos… 28 Minutes: Barbara Hannigan / Les abus sexuels et l’Église catholique (21/02/2019) sur Arte.

L’Église des viols de nonnes… Religieuses abusées, l’autre scandale de l’Église documentaire sur Arte.

Liste des brevets pour les dispositifs Mind-Control-Like et la recherche

Pléthore de Patentes de Google et DARPA pour le Contrôle Mentale

Tableau des machines de la NSA pour le contrôle mental. PDF à télécharger.

Système inducteur d’ondes cérébrales (Création, colère, dépression, anxiété, etc.) : https://www.google.com/patents/US5954629.

Système de surveillance de la santé à distance multi-utilisateurs avec support biométrique (l’ADN est une antenne) : https://www.google.com/patents/US8407063.

Méthode pour induire des états d’être harmonieux (crée probablement aussi des états négatifs) : https://www.google.com/patents/US6135944.

Traducteur de parole à ultrasons et système de communication (voix dans la tête) : https://www.google.com/patents/US5539705.

Système électronique pour la stimulation des systèmes biologiques (Peut créer une stimulation pour les émeutes): https://www.google.com/patents/US3727616.

Arme à énergie RF à double usage et imageur (Rayon provoquant des douleurs par rayons RF):

https://www.google.com/patents/US8049173?dq=directed+energy+weapon&hl=en&sa=X&ved=0ahUKEwjiwjiwbr90KrUAhXDTCYKHUkWA64Q6AEILTAB

Système d’antenne autofocus (l’ADN est une antenne fractale utilisée pour le suivi 24/7/365) : https://www.google.com/patents/US3174150

Armes à énergie dirigée non létale à l’état solide (torture secrète de tissus et d’organes):

https://www.google.com/patents/US7784390?dq=directed+energy+weapon&hl=en&sa=X&ved=0ahUKEwjK2peQz6rUAhVJJCYKHfZkC_sQ6AEIOzAD

Générateur et transmetteur de bruit (Crée des bruits de quelqu’un qui sonne à la maison ou à la porte): https://www.google.com/patents/US4034741

Appareil générateur d’ombres (illusion que quelqu’un est entré chez vous pour vous tuer): https://www.google.ch/patents/US4508105

Liste des brevets pour les dispositifs Mind-Control-Like et la recherche

Méthode pour induire des états mentaux, émotionnels et physiques de conscience, y compris une activité mentale spécifique, chez des êtres humains.

Procédé et appareil pour induire des états de conscience désirés – brevet mis à jour, avec définition de l’appareil.

Changements comportementaux et EEG chez le mouton en réponse à des stimuli électriques aigus et douloureux – Pavlov rencontre Frankenstein.

Une étude EEG à haute densité sur la stimulation binaurale à l’état d’équilibre – Les rythmes binauraux peuvent être utilisés pour produire un effet « wah » en musique, ou aux fréquences ELF, pour modifier l’humeur. De plus, ils peuvent être modulés un peu comme une radio FM.

Dispositif pour induire et maintenir le sommeil – gaz soporifique sans tube ?

La réponse humaine de suivi de fréquence (FFR) : Variabilité normale et relation avec la réponse au clic du tronc cérébral – plus liée à la pseudotélépathie ou à l’intrusion de la pensée.

Article d’entraînement cérébral – introduction aux rythmes binauraux. (J’ai testé, ça marche… voir l’Institut Moore).

Dispositif implantable de modulation du comportement, avec des chocs électriques légers – Quelqu’un a eu l’audace de breveter ceci… un peu comme une méthode de soulagement comique, je suppose.

Modulation de l’excitabilité des nerfs périphériques par ultrasons à haute fréquence – papier payant mais résumé ici.

Procédé et système de formation d’un signal acoustique à partir de données de différence de synchronisation neurale – Brevet Sony pour l’étalonnage de la projection de données visuelles corticales par ultrasons.

Procédé et système de génération de données sensorielles sur le cortex neural humain – Brevet Sony pour la projection de données sensorielles corticales par ultrasons, y compris visuelles.

Neurostimulateur – un autre brevet, pour neurostimulateur implantable (utilise l’ultrason focal).

L’échographie focalisée comme outil d’entrée d’informations sensorielles sur l’homme (Revue) – papier payant.

Stimulation transcrânienne non invasive du nerf abducens du rat par ultrasons focalisés – Peut causer un mouvement oculaire vers le côté stimulé.

Technologie de la NASA pour la lecture des sous-vocalisations (« lecture à soi-même »)

Processus de reconstruction/imagerie des rêves à l’aide du fIRM – Enregistrez vos rêves comme avec un caméscope.

Les ondes radioélectriques du spectre des téléphones cellulaires peuvent causer des effets physiologiques indésirables – une étude danoise le confirme également.

Controle Mental Hypnotique – pdf (anglais – 888 pages).

Traduit avec l’aide de http://www.DeepL.com/Translator

8 réflexions au sujet de « Violence 4.0 – MK-ULTRA en Australie »

  1. Ping: Seulution

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.