acte de Naissance·Etymologie·pratique

Lexploration Historique Mercacatoria

« Le droit à un procès par jury… est exclus dans tous les cas de juridiction maritime et amirauté » (Page 23, PiedPiper).

« La Loi de la Terre ou Law of the Land de Prydain fut non-écrite pendant plus de 1,000 ans avant l’Ère moderne » — Ajay Reed

 »

—Résumé—

Exploration Common Law vs Droit Romain/Code Civil.

As-t-on jamais eu la Common Law en France? Possible.

Est-elle toujours là? Apparemment non.

L’Amirauté s’infiltre dans les coutumes et codes et est la base du droit romain, elle assure la protection du Commerce/lex mercatoria.

Clefs Historiques: Brennus, Guillaume le Conquérant, Justinien Ier, Féodalité, Méro/Carolingien/Salien, Henry III/IV, Napoléon.

Histoire du Droit (Civil) Romain, c’est Riches contre Pauvres comme d’hab! Enfin Élite contre gens.

—fin de publicité—

L’article suit Contrat d’Adhésion: collex mercatoria et Lex Mercatoria la vérité éternelle.

« …23 parce que les marchands étaient les grands de la terre, parce que toutes les nations ont été séduites par leurs enchantements, 24 et parce qu’on a trouvé chez eux le sang des prophètes et des saints et de tous ceux qui ont été égorgés sur la terre ». Révélations 18:23-24 (corriger pour refléter la version anglaise)


Nahum 3:4
C’est à cause des nombreuses prostitutions de la prostituée, Pleine d’attraits, habile enchanteresse, Qui vendait les nations par ses prostitutions Et les peuples par ses enchantements.

Common Law vs Droit Romain Civiliste

Oh Mer-Catho-ria! (or et oratoire) en Anglais « Mer » est « Sea » et le jeu de mot va avec « See » ou « Holy See », le Saint-Siège du Vatican et qui fait aussi penser à l’œil qui supervise, l’œil de Sauron, omnipotent, omniscient, etc… pour les homnicons et décepticons; l’oeil qui voit loin et domine de loin, au sommet de la Pyramide.

Un siège est aussi une technique de Guerre (comme le cierge avec le R de la colèRe qui brûle, l’arme du feu). Mandat de représentation politique. (En particulier) Lieu où se réunit la direction d’un gouvernement, d’une administration, d’une entreprise, etc. (Christianisme) Un évêché et sa juridiction. → voir Saint-Siège. Lieu où certaines choses résident principalement ; lieu où elles dominent. (Militaire) Action consistant à bloquer son adversaire dans son propre camp et attendre qu’il manque de ressources. (Scie-edge et certains croix que c’est pour s’asseoir, mais non, c’est pour régner!).

Ok, le truc, c’est que beaucoup de pays sont de droit romano-civiliste et j’ai déjà touché à cela dans d’autres articles alors que la Common Law vient du Droit Anglo-saxon, déjà bien exploré par Latiq dans l’article Lex Mercatoria. Le but est d’essayer de comprendre comment la Lex Mercatoria (Loi d’Amirauté, Droit Marchand, Droit Commercial) s’est immiscée ou a phagocytée la Common Law et le Code Civil et d’en comprendre les différences.

Dans la Gaule on a les gaulois, gallois et brython/breton; car il ne faut pas confondre bryton avec bristish: les british sont les juifs et germains-anglais comme la famille royale anglaise (Welf, Guelf et/ou Gibelin: deux dynasties qui se disputaient le trône du Saint-Empire: Catho vs Protestant): anglo-saxonne; donc les anglo-saxons; et cela est différent de brython)… (voir Brennus (en)).

Pour ceux qui connaissent l’Angleterre, vous ne verrais jamais personne brandir un drapeau britannique lorsque l’équipe de rugby ou de foot anglaise joue! Ne dis surtout pas à un écossais ou gallois qu’il est anglais ou british et inversement! Sinon tu vas te prendre la douche écossaise…

Donc pour résumé, le Droit Romain ou Droit Civil, Droit d’Administration des Cités et Droit de Cité, le Droite d’être citoyen (notamment accès à l’eau gratuite dans la cité et autres privilèges=droits), est une juridiction/branche d’administration de la République Militaire de Rome donc l’Amirauté, la loi Martial (et Marital quand t’y penses, Maritimal, partage de l’héritage, des terres et des biens…). Donc l’Administration de la Guerre par la classe supérieur élitiste des prétoriens, pour pouvoir faire Commerce/Prostitution.

La Common Law en gros c’est le Droit Commun. En France il semble que le reste de la Common Law se trouve dans la Cour d’Appel (Court of Appeal) et dans la Cour de Cassation (pour jury populaire) mais toujours assujetti à un jury non-indépendant. Mais en fait c’est le Droit Privé, propriété et usage privé et donc pas Commun… mais il y a des règles pour les Communs.

Le Droit Commun pour moi signifie que chacun (homme/femme) peut se défendre contre un autre homme/femme devant un jury de sa communauté indépendant n’ayant aucun intérêt dans le débat, car les deux parties n’arrivent pas à s’entendre ou une partie est plus faible/forte que l’autre (on vit dans un monde de pervers narcissiques) mais aussi sur les différends de la Communautés, donc Commune, les communs, le partage du Patrimoine de la Nature, accès a l’eau, la forêt, la mer et autres ressources. Et cela d’une façon honorable en prenant en compte humainement les problèmes de chacun, avec une communauté qui s’entraide… « ne pas nuire à autrui ».

On peut comprendre que cela se fait à un niveau local, on a pas besoin d’un gouvernement, d’une Mairie, etc… (aussi c’est du simple contrat d’homme à homme) mais plutôt d’un conseil de sages (druides, peut-être, pour la Loi de la Terre) comme les amérindiens le faisaient. Suivant les communautés cela va aussi donner lieu a différentes Coutumes (customs) ou règles.

En gros c’est la Common Law ou le Common Sense: avoir du Bon Sens! Sauf que le Droit Commun dans le Droit Civil est simplement les privilèges (d’usage) attribués! des Communs ou parties Communes. C’est donc comme cela que les anglo-saxons aussi définissent leur Common Law mais en appuyant fortement sur le droit de la propriété privée inaliénable.

Exemple de Coutume: en France on te fait une queue de poisson, t’as le droit d’insulter le mec, en Asie/Inde/Chine c’est plus ou moins normal, des mecs en contre sens sur la nationale c’est classique donc tu t’y attends, t’es pas surpris donc t’as pas peur, t’es pas en danger.

Le Droit Commun est aussi le Ius Commune, c’est le Droit Canonique religieux! (qui viendra plus tard en fait). Donc on a toujours la Rote Romaine (Curie/Curia) et le Tribunal Martial (chambres étoilées), car dès que la communauté devient trop grande, on a une ville, et c’est bien urbain; alors on passe sur le mode de l’Urbanisme = prison, une pléthore de règlements et régulations qui modèle la ville et font marcher le business pour l’éternité! Cela endette les Villes (et les vilains, c’est bon pour le commerce), le vilain… enfin le trib(u)able con (to pay tribute: payer tribut, voir les Pirates et voir le sens de com-munion ou comme union, le N.W.O ou N.O.M(ondial)). Même si à Rome on a le droit d’invoquer le tribunal populaire… pousse en haut/en bas… Caesar retiens le droit de vie et de mort…

Tribun, originellement, chef de l’une des trois tribus de Rome.

« Contribution périodique qu’un État impose à un peuple vaincu comme signe de la dépendance ».

Alors de quel tribu es-tu? Ou plutôt de quelle Fiducie?

Tu est de la Tribu anale, celle qui se fait carotter. Sauf que le modèle de Tribu(a)nal (payer le tribut, et 1, et 2, et 3 zéro) est un Tribunal administratif donc sans jury avec (in)juste un juge/magistrat ayant le pouvoir volé de dé-terminer ce que bon lui semble! En appliquant les règles du Droit Civil, du Code Civil mais aussi des Coutumes locales.

C’est la Loi Martial en gros, l’Armée comme cela l’était au temps de Rome (tu faisais service (militaire) jusque 40 ans dans l’Armée par défaut), c’est la loi d’Amirauté et du Commerce (conquête de Terre/Patrimoine/Ressources (femmes et enfants inclus)), le Commerce étant l’esclavage, la prostitution, la vente de son corps pour de l’argent (voir Judex à la fin du Droit Romain, plus bas). Le Code Civil gère les rapports de la Cité.

L’Amirauté, bras/loi armé du Commerce et de la Lex Mercatoria

Je rappelle que le Ius Civilis est les ‘Institutes’ donc les Institutes/Instituts Professionnel: Pro-Stitution, Commerce, Stitus = Situs (enterré) = Contrat ou CGV mortel, le contrat d’adhésion, forcée! Les Institues/Institutions sont simple-ment la profession du commerce, c’est ce que l’Église, la Synagogue, la Mosquée et tout autre temple font, la Banque inclut, c’est la quête et la conquête et quéquette (le viol généralisé); c’est donc ce que font les prêtres font (préteurs sur gage/engage/contrat: la collecte d’argent contre la vente d’une place au paradis fictive).

Donc le Droit Romain n’a aucune solution (à part payer car payer = res-solution) pour l’homme et la femme, car ceux-ci sont sous contrat tacite (forcé) d’adhésion à la citoyenneté (que n’en dise Étienne Chouard et l’assemblée Constituante tirée au sort, ass-sembler ressemble au cul de la démon-cratie, une belle enculade à la grec… certes un modèle grec moins commercial, plus démocratique mais toujours Élitiste).

A l’opposé de la Common Law (qui pré-date Jésus) et qui a été phagocyté vers 1066 par William le Conquérant qui amena les juifs dans l’administration anglaise. Il s’ensuit un phagocytage pendant les « Dark Ages » et après la Common Law est infiltrée par la loi marchande, la loi des marchés et la régulation des foires, du commerce, etc… En fait, la Loi de la Terre ou Law of the Land devient Common Law anglaise (un ersatz)… voir article.

Le Moyen-Age en anglais est appelé Dark Ages, et c’est bizarre qu’on ne le sache pas, il semblerait que quelque chose de bizarre se soit passé et je pense que c’est l’avènement de l’Église Catholique et Protestante.

===

Finalement avec la Loi de 1890 sur les Tribunaux d’Amirauté Coloniales – c’est ici que la common law a été remplacée par les juridictions civiles (source expertinalllegalmatters.com).

On peut donc penser qu’on a suivi en même temps (et la Reine/Roi d’Angleterre ont presque toujours proclamé leur souveraineté sur la France), ou pas loin, même si la France suit le Droit Romain/Civil de toute manière! Verl Speer précise sur le Code Justinien que ce n’était pas la loi d’Amirauté en tant que telle; mais ça y ressemble fortement lol vu que Rome était une République Militaire!

Il semble donc qu’il y a toujours la possibilité en France et en Droit Romain de demander un procès équitable (avec un juge et un jury mais pas des jurés!!!) et indépendant; et on retrouve cela dans les Droits de l’Homme ONU et Européen!

MAIS ATTENTION: un tribunal ne (as)semble pas être un jury?! Enfin si, c’est 1 jury/juré, le juge! et lui seul, le truc c’est qu’il faut passer des mois par des Tribunaux (administratif) privés et martiaux (l’administration de la guerre, campagne militaire à mener toi-même pour faire valoir ta vie) avant de pouvoir faire affirmer son droit à un procès équitable, avec un jury indépendant! Car on n’est pas dans la Juridiction que l’on croit qu’on est!

Tu crois que t’es citoyen de L’État mais non, ça c’est réservé aux Politiques et Riches, toi et moi on est en dessous chez les Militaires (et même pas!). Cal Washington de InPower décrit bien les différentes juridictions dans la vidéo 1. Donc il faut que tu prouves au système et à ton Général que tu es un vrai Homme ou Femme et pas un réserviste, ni un citoyen… on a donc un système administratif de fou et de folie car il faut administrer des millions de fous, d’incapables et d’incompétents… la guerre est une pure folie. L’État, la maison qui rend fou! (Asterix, laisser passer A38):

Article 10: « Toute personne a droit, en pleine égalité, à ce que sa cause soit entendue équitablement et publiquement par un tribunal indépendant et impartial, qui décidera, soit de ses droits et obligations, soit du bien-fondé de toute accusation en matière pénale dirigée contre elle ».

Un tribunal indépendant et impartial, apparemment pour l’Europe et la France, ce Tribunal = 1 Juge! On est loin de la Common Law et de son jury de 12 pairs.

Donc pas de jury de pairs, que du Tribunal Martial! Composé de juges professionnels. Prostitution!

Donc ni les Droits de l’Homme ONU, Européen, ni Français (1789) ne donnent droit à un procès équitable! Équité-table, table tournante et rote romaine?!

« tribunal indépendant et impartial »: in-partial est « non-patrie/père « ; et donc la mère=martial… Mars: la Guerre Mare/Mercantile.

Dépendre, de-pendre, enlever la corde au cou après la mort…. Détacher une personne pendue. Dependo: Payer, dépenser (Arrêter de penser et de reflechir! Forcément tu penses plus une fois étrangler!).

Alors non-dépendant ou un/1-dépendant?!

C’est le juge qui définit les mots si vous ne les avez pas définis avant…

Équité = Amirauté = Chancellerie (=Ministère de la Justice). (page 51, PiedPiper).

Équitable: (Vers 1512) Dérivé d’équité. (Équité = Étiquette). (1262) Du latin aequitas (« égalité »). Traitement de chacun selon ce qui lui revient de droit, selon son mérite. (On a traitement = commerce = esclavage et mérite-o-cratie). aequitas: équité, esprit de justice : magistratuum Cic. Verr. 1, 151, l’équité des magistrats, aequus: « uni, en plaine ».

Partial de partir:

(980) Du latin partire (« partager »), du latin classique partiri, « partager », de pars, « part ».
(Sens de « quitter un lieu ») (XIIe siècle) De se partir, partir, « se séparer » (de quelqu’un, d’un lieu). On retrouve cela dans Déguerpir… guerpir=posséder… alors des guerres pires c’est dépossédé!

Donc « non-partage » ou « sans partage » mais « sans partir » non plus ou « un-partage »! Donc en effet le juge ne partage pas avec un jury, il est un partial à lui tout seul! Certainement une partie du Trust/Fiducie (le bénéficiaire et l’administrateur). « Une partie qui participe »; donc « impartial » ne devrait pas participer au procès!

Tu es jugé par ton père, le (saint) Père en faite, donc un seul Pair, ton père, ta patrie, ton patriarche (archon), voir l’organisation de la famille Romaine (client ou vassal et patron!!!). Et donc si tu n’es pas jugé par ton père, tu sera jugé par l’autre parent, la mère, (la cour) Martial! Le juge est un peu transgenre…

La Justice étant corrompu autant que les politiciens que cela soit bien avant la Révolution Française des Franc-maçons, avant c’était l’Église et les Rois et les Nobles et les Seigneurs, les familles Marchandes, bref… notre Common Law est ensevelie sous l’Administration de la Guerre et la Loi Martiale qui dans le fond occulte a toujours été en place pour diriger le monde, au moins depuis Babylone (6000 ans).

Même si certains ont pu être vraiment libre ou sauvage lol Des barbares! des étrangers ou (s)alien, sans lien, sans contrat, sans foi (religieuse), ni loi (marchande): les chanceux!

C’est pour cela que les Anglo-saxons se font débouter dans les Tribunaux aux USA et ailleurs car ils ne sont pas dans la bonne Juridiction…

Chancellerie: « La France a sans doute, après le Vatican, la seconde plus vieille chancellerie du monde, puisqu’elle conserve encore 47 actes originaux datant des rois mérovingiens (481-751). La collection des plus anciens, toujours appelée Trésor des Chartes,… ». Le Garde des Sceaux lol! La chancellerie apostolique est un ancien dicastère de l’Église catholique romaine.

Avant la réorganisation de la Curie romaine décidée par Paul VI en 1967

Le citoyen, celui qui travail ou qui utilise de l’argent ou tout ce qui touche au commerce est considéré comme commerçant (et coupable de prostitution), qu’il est un NOM ou pas! Chancellerie = Ministère de la Justice.

Remarque de Ajay pour la Common Law Française/Gauloise

Pour la France, je sais que quand les Nordiques ont envahi le pays, ils ont apporté avec eux leur système de lois foncières et de propriétés privées. Je pense qu’il faut remonter à la fin de l’ère mérovingienne (Mérovingien, Lignée Illuminati) et au début de l’ère carolingienne pour trouver la réponse à cela.

Résumé clefs historiques

« Au cours du dernier siècle du règne mérovingien, les rois furent de plus en plus poussés à jouer un rôle cérémonial. Le règne mérovingien prit fin en mars 752 lorsque le pape Zacharie déposa officiellement Childeric III. Le successeur de Zacharie, le pape Étienne II, confirma et oignit Pépin le Court en 754, commençant la monarchie carolingienne ».

On peut donc voir la prise du pouvoir par le Pape donc le Vatican/Rome/Venise/Florence et la clic marchande Venitienne-Juif venant installer le Talmud et donc le principe du Droit Canon et des Chambres Étoilées, voir aussi l’article « Lex Mercatoria« . Une continuation de l’Empire Romain. On a déjà une bataille des Nobles et d’Administration de Territoires (nations/pays), un empire (emptio). Mais on verra plus avec les Alleux et Charles-le-Chauve que le pauvre a eu un peu de répits.

1066 Conquête Normande de l’Angleterre (William le Conquérant… con-quête donc l’arnaque de la quête) (Common Law infiltrée par loi commercial talmudique babylonienne, installation des juifs au Royaume-Uni sous l’Égide du Pape et donc installation du Droit Romain Civil/Municipal, Mise en place de l’Exchequer par les Juifs et donc des chambres étoilées, la Chancellerie donc la grande Chance lol ou Rote Romaine, Roue de la Fortune (mais pas pour toi, pour toi c’est la Roulette Russe)), 1124 dissolution de l’ère Carolingienne, 1160 les rôles d’Oléron, 1213 concession du Roi Jean d’Angleterre au Pape! Ensuite 1302-1306, le Vatican prend le contrôle du monde entier… pour le Grand Vaticaniquage.

Les Francs ripuaires (nos cousins germains) étaient soumis à leur propre  » Lex Ripuaria  » (La loi ripuaire, ou Lex Ripuaria, est un recueil de droit germanique datant du VIIe siècle qui est en fait un code du royaume d’Austrasie), codifié à une date tardive, tandis que la soi-disant  » Lex Salica  » (loi salique: Ce code, rédigé en latin, et comportant de forts emprunts au droit romain, portait surtout sur le droit pénal et les compositions pécuniaires car l’objectif de la loi salique était de mettre fin à la faide (vengeance privée) en imposant le versement d’une somme d’argent et établissait entre autres les règles à suivre en matière d’héritage à l’intérieur de ce peuple) des clans saliens, codifiée pour la première fois en 511, n’a été invoquée sous des exigences médiévales qu’à l’époque Valois. L’homme un peu libre et Alleux vers 850, voir plus bas.

Pour Ajay il faut voir aussi Loi Molmutine pour la Common Law de Prydain ou Bryton (et non Anglo-saxonne); et dans l’article lex mercatoria on explore le rôle des Rôles d’Oléron pour l’intégration de la Lex Mercatoria (Ancient Law of Cambria).

Coutumes de Paris

Donc après la Révolution Française et les nouvelles CGV des droits de l’Homme, Napoléon crée le Code Napoléon! (Napoleon Code). Je mets les liens en anglais car ils sont plus parlant et plus clair en fait! Un mélange de coutumes de France et de Droit Romain reposant principalement sur la Coutume de Paris (Custom of Paris).

Le code Napoléon est généralisé dans de nombreux pays du monde dont l’Amérique du Sud, la Louisiane-USA, le Canada/Québec, Porto-Rico, L’Égypte, l’Italie, l’Espagne, etc….

« La coutume de Paris a été introduite en 1627 par la Compagnie des Cent Associés. Puis, en 1664, sous la charte royale de la Compagnie des Antilles françaises, Louis XIV fit de la coutume de Paris la seule source légitime de droit civil en Nouvelle-France et dans les autres colonies françaises jusqu’en 1763″. (Je rappelle 1666, Londres brûle avec la Peste, la City de London est créée). Car des Compagnies comme la Ligue hanséatique régissent le Droit en Europe (depuis Venise/Rome/Florence via Amsterdam jusque Londres).

La coutume de Paris fut imposée par la Compagnies des 100 Associés… Eh voilà! La Lex Mercatoria! (Company of One Hundred Associates, une compagnie est un bataillon de Guerre).

« Parmi ses investisseurs figuraient de nombreux hauts fonctionnaires du tribunal français ainsi que des commerçants et des financiers, bien que la plupart des investisseurs des premières sociétés de négoce aient été exclus. Champlain figure comme investisseur numéro 52 dans une liste publiée le 14 janvier 1628. L’entreprise est étroitement contrôlée par Richelieu (Cardinal du Pape succédé par Cardinal Mazarin (italien)) ».

Richelieu fut le premier évêque de France à mettre en œuvre les réformes institutionnelles prescrites par le Concile de Trente entre 1545 et 1563. Époque Louis XIII mariée à Marie de Médicis, célèbre famille italienne/Florence/Maison des Bourbons…. mafia

Samuel Champlain était un investisseur dans cette entreprise, est le fondateur du Québec ! Samuel est un nom juif ?!

« Nous ne savons pas si Champlain a été baptisé catholique romain ou protestant ; son prénom biblique, qui à Saintonge était rarement donné sauf dans les familles protestantes, et le fait que Brouage était alors une ville huguenote, rendent probable la naissance protestante de Champlain. Sa lutte contre la Ligue catholique ne prouve rien, car l’opposition à la Ligue était courante chez les monarchistes, catholiques ou protestants ; son choix d’une épouse protestante ne prouve rien non plus. S’il est né protestant, Champlain est très vite passé au catholicisme, comme le jésuite Paul Le Jeune, qui est né huguenot et est devenu catholique par la suite. Quoi qu’il en soit, lorsqu’il a commencé sa carrière canadienne en 1603, Champlain était catholique, comme le prouve la doctrine qu’il avait alors exposée aux Indiens de Tadoussac ».

« La common law anglaise était pratiquée dans les territoires adjacents de la Nouvelle-Angleterre ».

« La Compagnie des Antilles françaises envisageait un système d’unité judiciaire dans un cadre de diversité institutionnelle qui devait être facilité par les juges de toutes les colonies. La Compagnie voulait que les juges des colonies respectent la coutume de Paris. Étant donné la nature des modes de gouvernance et d’arbitrage des 17e et 18e siècles, il existait des variations régionales considérables dans la pratique du droit, même dans une colonie. À partir de 1665, le gouverneur général de la colonie contrôle les relations extérieures et l’armée, tandis que l’intendant et les conseils souverains de Québec et de Louisbourg agissent, entre autres, comme des organismes judiciaires. »

Hotel de Ville

Qu’est-ce qu’un Hotel De Ville? (VI=6, 2 et e=6?).

Il semble que cela soit bien un lieu de Commerce, presqu’un HOTEL PARTICULIER donc presqu’une MAISON CLOSE!

La corporation des nautesles marchands de l’eauancêtre de la municipalité de Paris avait obtenu une juridiction installée en 1250.

 (Ligue Hanséatique, commerce, vénitien/pharisien/phéniciens)

Prévôt des marchands de Paris

Sous l’Ancien Régime, le prévôt des marchands de Paris, assisté de quatre échevins, s’occupait de l’approvisionnement de la ville, des travaux publics, de l’assiette des impôts et avait la juridiction sur le commerce fluvial. Il était élu tous les deux ans et son rôle se rapprochait de celui d’un maire de Paris.

Au Moyen Âge, les marchands formaient une association, la hanse parisienne des marchands de l’eau, et s’étaient donné un règlement dont ils débattaient dans le parloir des marchands et qu’ils chargèrent un prévôt de faire appliquer. La puissante corporation, détentrice depuis 1170 du monopole de l’approvisionnement par voie fluviale, constitua progressivement la municipalité de Paris, sans avoir été investie de la charge par le roi de France.

La corporation des nautes — « les marchands de l’eau » — avait obtenu une juridiction installée en 1250 près du Grand Châtelet au lieu-dit « la vallée de la misère » sur le quai de la Mégisserie dans une maison à l’enseigne du bénitier puis transférée au début du XIIIe siècle au « parloir aux bourgeois », à l’emplacement de l’actuel n° 20 de la rue Soufflot. Les bourgeois obtinrent un prévôt des marchands dont les compétences étaient limitées au domaine commercial, par opposition à celles du prévôt de Paris, qui était un officier royal, dont la juridiction s’étendait sur Paris et sa « vicomté » (sa banlieue).

Le roi Saint Louis décida de réformer la municipalité parisienne : les jurés des marchands de l’eau devinrent des échevins et leur chef prit le titre de prévôt des marchands de Paris. Ainsi, en 1263, la hanse parisienne élut une première municipalité composée d’un prévôt des marchands, Évrard de Valenciennes, assisté de quatre échevins.

La compétence du prévôt des marchands était théoriquement limitée aux affaires de la marchandise, mais la charge acquit progressivement un rôle politique en raison de ses forts liens avec la bourgeoisie parisienne dont il défendit les privilèges auprès de la royauté.

L’élection du prévôt des marchands et des échevins avait lieu le 16 août de chaque année pour deux années non renouvelables. L’élection fut reportée en 1590 en raison du siège de la ville par Henri IV.

Prévôt: (Histoire) Officier ou magistrat chargé d’une juridiction ou préposé à une haute surveillance.  Le prévôt des monnaies. Le prévôt de la maréchaussée. Un Prêt-vaux… evaluation! (Militaire) Commandant de la gendarmerie du quartier général d’un corps d’armée. (Éducation) Directeur d’un centre de formation des apprentis (CFA) chez les compagnons du devoir.

Provost: (En Écosse) Maire, bourgmestre. Préposé (prêt posé et posté!), Président. Un pré(s)-poste pour pré-exploité toute la palette du Commerce… juste avant la pré-facture/fecture! L’Après-fecture étant la Fait(c)ture ou Tribunal!

Echevin= Juge

Retour sur Napoléon

Napoleone, le lion de Naples, la famille Orsini (Pepe Orsini, le Pape Gris, serait le numéro 1 du Monde).

« Bonaparte a soutenu les procès devant jury (ou petit jury), et ils ont finalement été adoptés. En revanche, Bonaparte s’oppose au jury d’accusation (« grand jury » des pays de common law), et préfère confier cette tâche à la chambre criminelle de la Cour d’appel. Certains tribunaux spéciaux ont été créés pour juger les criminels qui pourraient intimider le jury ». (Eh oui c’est le Reich ou Empire Romain et pas Protestant).

« Bonaparte a également insisté sur le fait que les tribunaux qui jugent les affaires civiles et pénales devraient être les mêmes, ne serait-ce que pour leur donner plus de prestige ».

« La possibilité de longues périodes de détention provisoire est l’une des raisons pour lesquelles le Code Napoléon a été critiqué pour sa présomption de culpabilité de facto, en particulier dans les pays de common law. Cependant, la procédure judiciaire n’avait pas de présomption de culpabilité de jure ; par exemple, le serment du juré exigeait explicitement que le jury ne trahisse pas les intérêts des accusés et n’ignore pas les moyens de la défense ».

« Les catégories du Code Napoléonien n’ont pas été tirées des lois françaises antérieures, mais plutôt de la codification du droit romain par Justinien au VIe siècle, le Corpus Juris Civilis et, en son sein, les Instituts. Les Instituts divisent le droit en droit du :

gens
choses
actions.

De même, le Code Napoléonien divisait le droit en quatre sections :

gens
possession
acquisition de biens
la procédure civile (déplacée dans un code distinct en 1806) ».

Cela se reflète dans la disposition du Code Napoléonien qui interdit aux juges de statuer sur une affaire en introduisant une règle générale (article 5), puisque la création de règles générales est un exercice du pouvoir législatif et non du pouvoir judiciaire. En théorie, il n’existe donc pas de jurisprudence en France. Toutefois, les tribunaux devaient encore combler les lacunes des lois et règlements et, en fait, il leur était interdit de refuser de le faire (article 4). De plus, tant le code que la législation ont exigé une interprétation judiciaire. Ainsi, un vaste corpus de jurisprudence a vu le jour. Il n’existe pas de règle du stare decisis (précédent contraignant) en droit français, mais les décisions des tribunaux importants sont devenues plus ou moins équivalentes à la jurisprudence (voir jurisprudence constante).

Voir un article prochain sur la modification du code napoléonien civil par le gouvernement depuis 2016 et la reforme du Droit de Contrat (ou Contract Law) pour l’aligner sur la Common Law.

Retour vers la transition Mérovingien/Carolingien

Droit Écrit/Droit Coutume.

Recouvrement de créances:
La coutume de Paris contenait quatre titres concernant le recouvrement de créances et les opérations commerciales qui étaient fortement influencés par l’interdiction de droit canon sur les prêts portant intérêt… ah ben quand même!!!

« Le droit coutumier de Paris étant considéré comme prestigieux puisqu’il était la Capitale, il commença à s’affiner entre le XIIIe et le XVe siècle dans le cadre d’un projet de codification de tous les dépositaires français, décrété par le roi Charles VII par l’ordonnance de Montil-les-Tours en 1453. Il a été compilé pour la première fois en 1510, puis révisé en 1580 par ordre du roi Henri III, à la suite d’une période de désuétude. Symptôme de l’époque à laquelle il a été rédigé, les 362 articles de la Custom ont tenté de fusionner le régime foncier féodal avec la commercialisation urbaine de l’ancien régime naissant ».

Le roi Henri III le révisa et son successeur fut le roi Henri IV, à la fois protestant et combattant les catholiques… parce qu’ils avaient encore la loi salique de la dynastie mérovingienne/carolingienne… d’un Commonwealth, d’où la Common Law.

Henry IV est bien enseigné à l’école: se faisant tué par le fanatique catholique Ravaillac! Henry (Maison des Bourbon) a été appelé à la succession française par la loi salique (salic law).

Il a d’abord gardé la foi protestante (le seul roi de France à le faire) et a dû lutter contre la Ligue catholique, qui a nié qu’il pouvait porter la couronne de France comme protestant.

Il promulgue notamment L’Édit de Nantes (1598), qui garantit les libertés religieuses aux protestants, mettant ainsi fin aux guerres de religion.

« Le droit salique prévoit la codification écrite du droit civil, comme les lois régissant les successions, et du droit pénal, comme la peine pour meurtre. L’édition originale du code fut commandée par le premier roi de tous les Francs, Clovis Ier (c. 466-511), et publiée entre 507 et 511″.

« De plus, ils comportent le Malbergse Glossen, « Les Gloses de Malbergse« , ces gloses (glossa) marginales indiquant les mots expliqués de la Cour (légalais) pour certains mots latins. La Famille II de Kern, représentée par deux manuscrits, est la même que la Famille I, sauf qu’elle contient « des interpolations ou de nombreux ajouts qui pointent vers une période ultérieure » ».

« Les Gloses de Malberg sont conservés. La deuxième section, avec quatre manuscrits, non seulement laisse tomber les gloses, mais « porte des traces de tentatives pour rendre la langue plus concise ». Un énoncé donne la provenance : « Certains des documents internes ont été composés après le règne de Pépin le Bref, mais on considère qu’il s’agit d’une recommandation initiée par Pépin, et donc appelée le Pipina Recensio.

Deux des sections sont datées de 768 et 778, mais on croit que l’émargement est daté de 798, à la fin du règne de Charlemagne. Cette édition s’appelle la Lex Salica Emendata, ou la Lex Reformata, ou la Lex Emendata, ou la Lex Emendata, et est clairement le résultat d’une réforme du code législatif par Charlemagne« .

« A cette époque, son Saint Empire romain comprenait la majeure partie de l’Europe de l’Ouest. Il ajoute des lois de choix tirées des anciens codes de droit des peuples germaniques qui ne faisaient pas partie à l’origine de la Francia. Celles-ci sont numérotées en les lois qui existaient, mais elles ont leur propre titre, quasi-sectionnel. Tous les Francs de Francia étaient soumis au même code de loi, qui a conservé le titre général de Lex Salica.

Ces sections intégrées empruntées à d’autres codes germaniques sont le Lex Ribuariorum, plus tard Lex Ribuaria, lois adoptées par les Francs Ripuarian, qui, avant Clovis, avaient été indépendants. Le Lex Alamannorum prit les lois des Alamanni, alors soumis aux Francs. Sous les Francs, ils étaient régis par la loi franque, pas par la leur. L’inclusion d’une partie de leur loi dans la loi salique a dû servir de palliatif et Charlemagne remonte encore plus loin dans le Lex Suauorum, l’ancien code du Suebi précédant les Alemanni ».

« Ces lois et leurs interprétations donnent un aperçu de la société franque. Les lois pénales fixaient les dommages-intérêts à payer et les amendes à percevoir en réparation des dommages corporels et matériels (par exemple, des esclaves), des vols et des insultes non provoquées. Un tiers des frais de justice payés pour l’amende. L’interprétation judiciaire a été faite par un jury de pairs« . (1/3 quand même, 33%… dite 33 docteur/doctrine).

« Le droit civil établit qu’une personne n’est légalement pas protégée si elle n’appartient pas à une famille. Les droits des membres de la famille ont été définis : par exemple, la répartition égale des terres entre tous les héritiers masculins vivants, par opposition à la primogéniture ». Eh oui il faut souscrire au contrat famille/Patrie pour être protégé par la milice, si t’es pas un homme ou une femme, sinon faut te démerder toi-même, autonomie et non-dépendance du gouvernement. (milice c’est romain, police c’est grec).

Ainsi, malgré le Saint Empire romain, nous avons toujours un « pseudo » jury de pairs comme dans le Code Napoléonien pour la « cour d’appel »…

Première sainthèse

Ensuite on a la dynastie des Capétiens qui survit jusqu’en 1316 (près de l’Unam Sanctum). Donc il semblerait que depuis Brennus (-400) et Le Roi de Molmutius, [Père de Brennus et Belinus]Alaric Ier sac Rome aussi en +410 (Roi des Visigoths). la France enfin la Gaule et sa Common Law se soient faites phagocytées, de plus on se trouve pas loin de Justinien Ier (+550); et de Justin Ier (+450) qui ré-établit les relations avec la Papauté…

Peut-être un peu plus de liberté sous Henry III/IV (pseudo-protestant) mais ce ne sont que des batailles de pouvoir, les marchands semblent toujours infiltrer les Tribunaux, les administrations et en plus ils ont la Science de la Guerre/Commerce pour eux et détiennent les Réseaux…

… des réseaux comme les Universités Privées Jésuites (George Town, « Yale », « Harvard », etc… en France… pour que tu comprennes mieux l’Éducation Jésuite…) qui enseignent l’occulte aux riches familles.

Ils imposent les règles du commerce depuis toujours et partout.

La « Common Law anglaise » (ersatz de common law) vient des Juifs et donc des ‘Anglo-Saxons’, et non des Brythons. Mais la loi du pays, la vraie « common law des îles de Prydain » , était la « loi Molmutine » ; cette common law n’a toujours pas été légalement abrogée et ne peut l’être que par un référendum populaire.

Les rois anglais étaient de lignée « Française » (ex: Stewart par Stuart pour King James I) et Normande et al. On comprend mieux pourquoi ils réclament le trône de France.

La Common Law s’est fait phagocytée vers 1066, devenant Common Law anglaise mais ils avaient déjà des Rois Anglo-saxons en 871 (donc juif-saxon-germain-allemand), en 1215 c’est la Magna Carta (qui autorise le commerce à fond même aux judas), une arnaque juridique comme les Droits de l’Homme suffit de voir les définition de Magna (Maxime; Manga lol écrire sans réfléchir… une fiction) et Carta (Incarcérer); puis elle renaît un peu (on va dire) de ses cendres aux USA après la colonisation et la création des USA (vers 1789) c’est pour cela que tant d’Américain US la revendique (et cela explique le Far West et le Cowboys… euh le massacre des Indiens?), mais seulement les 4 ou 5 premières années, avant de se faire bouffer.

La Common Law est bien inscrite dans la Bible et c’est pour cela que la Bible a autant d’importance pour eux; et c’est en rapport aux 12 jurés ou au jury de 12, mais cela serait les 12 tribus d’Israël! Les 12 apôtres… le 13ème c’est le goy? la Bête enfin le bête, enfin pas Jésus/Yeshua, lui était smart, par contre le gentile est con; et le Con(t)rat, c’est celui qui lit la Bible à l’envers! Et dans la Common Law, y-a-t-il 12 druides… ?

Les amérindiens et peuples indigènes (indulgent et bon) semblant toujours avoir eu la vraie Common Law par défaut et un sens commun(!) par le vrai Droit Naturel de s’auto-gérer et s’auto-suffire; et sans aller niquer et tuer tout le monde partout.

Malheureusement les concepts fallacieux d’Agriculture et d’Élevage (esclavage, désertification, déforestation, cuisson, destruction) de Caïn et Abel sont Cannibales pour la Nature, à l’opposé de la simple Permaculture et de l’Alimentation frugivore cru naturelle, et de l’Éco-construction (Tech=no logique).

Le commerce est toujours venu pervertir ses peuplades indigènes (démontré par expérience) (1-10-gene, indi-gens/gentile), le concept de l’Argent est pervers par défaut, c’est même l’outil principale de l’esclavage/commerce, un enchantement merchantile. La lex mercatoria a toujours été imposé dans les civilisations au moins depuis -6000 voir -9000 (la grande catastrophe), les Pervers Psychopathes ont survécu depuis toujours par la grâce de Dieu certainement lol.

L’Élite vs the Peuple, on c’est toujours pris des déculottées!

Autres Sources et on remonte l’Histoire:

1215.org et Pied Pipper of Babylon par Verl Speer.

Modern ‘Commercial Law’ is based on Ancient Babylonian Codes: Un article de recherche historique reliant les « codes de la traite négrière » de la Babylone antique aux lois modernes « du commerce et de l’équité » et des juridictions civiles/municipales.

The Fraud of “English” History. La Fraude de l’Histoire Anglaise.

Property Tax: Why You Pay and How to Opt Out. La Taxe foncière: Pour tu payes et comment arrêter.

State-citizen-white-paper. Rapport officiel Citoyen d’État.

Adage Latin. Jus civile « droit privé ».

The Shetar’s Effect on English Law—A Law of the Jews Becomes the Law of the Land. L’effet Shetar/étoilé sur le Droit Anglais, Une loi juive devenant le Droit de la Terre.

Pied Piper

Détails des 3 juridictions: Amirauté, Équité et Loi/Chancellerie/Justice (ministère)
Différence Common Law et Droit Civil
Le Droit Civil est une dictature et ceci depuis son existence, les Américains l’ont compris et ont différenciés gouvernement national (république) et fédéral (féodal). Mais bon on voit que finalement c’est pareil… page 20 de Piper.
page 57, Schéma du merger des Juridictions
l’Amirauté est la loi des Nations depuis toujours, et le Droit Civil est compris dans le Droit de Guerre et la loi de la Guerre. L’Amirauté protège le Commerce, elle est donc le bras armé du Commerce/lex mercatoria et donc elle englobe aussi le Droit Maritime.

Un autre différence Code Civil/Common Law est la Jurisprudence. Une victoire en Justice est appliquée partout et aux mêmes cas alors qu’en France c’est au cas par cas. Tu gagnes et prouves une arnaque d’une entreprise, les autres devront faire pareil donc l’entreprise peut continuer ses arnaques.

Historique et Tranche de Vie anglaise et Common Law:

COMMON LAW: ROOTS AND FRUITS (Fruits et Racines de la Common Law).
What is the Foundation of Our Law ?? —  »Molmutine Law » (Quel est la fondation de notre Loi ?? — « Loi Molmutine »).
Belinus, Brennus and the Sack of Rome (390 BC) (Belinus, Brennus et le Sac de Rome en -390).

« Dunwallo Molmutius a surgi vers 510 av. J.-C.  Il représente tous les rois de l’Angleterre dans sa Force et son Courage, il s’est fabriqué une couronne d’or…… Ce roi établit parmi les Britanniques les lois qu’on appelait les Molmutine Laws – qui sont encore aujourd’hui célébrées parmi les Anglais……

De plus, il a ordonné que les routes […] soient tenues inviolables […]. En son temps, le couteau de l’égorgeur fut émoussé – et les cruautés du voleur cessèrent dans le pays…… Après la mort de Dunwallo, son fils Belin [environ 455 av. J.-C…. était le maître incontesté de l’île – d’un océan à l’autre.

Il confirma les lois que son père avait ordonnées et ordonna que justice soit faite dans tout le royaume. Il prit particulièrement soin de proclamer que les villes et les autoroutes […] devaient avoir la même importance que Dunwallo leurs avait données […].

Il les a consacrés avec honneur et dignité, et a proclamé qu’à partir de sa Common Law, il fallait condamner les punitions infligées à tous ceux qui commettent des actes de violence….. Si quelqu’un connaissait toutes ses ordonnances les concernant, qu’il lise les Lois Molmutines que Gildas l’Historien [520 ap. J.-C.] a traduites des Britanniques en latin, et le roi Alfred du latin vers l’anglais [871 ap. – Geoffrey Arthur : Histoire des rois de Grande-Bretagne, II:17 – III:5 (1138 de notre ère)

« Une conférence entre le roi [Jean] et les barons a été organisée…. Le roi […] lui a accordé la charte qu’on lui demandait (15 juin 1215) […]. La Magna Carta ou la Grande Charte… a garanti des libertés et des privilèges très importants à tous les ordres d’hommes du royaume – au clergé, aux barons et au peuple…… Jean semblait se soumettre passivement ; mais il n’a fait que désassembler……..

Il envoya secrètement des émissaires à l’étranger pour enrôler des soldats étrangers ; et il envoya un messager à Rome afin de déposer devant le Pape [Innocent III] la Grande Charte…… Innocent – se considérant lui-même comme le seigneur féodal du royaume – était furieux de la témérité des barons.

Il a émis une « Bulle », dans lequel il a annulé la charte…… Dès le règne d’Henri III [1216-72] au moins, l’égalité juridique de tous les hommes libres sous le rang de pairie semble avoir été complètement établie. Les droits civils des individus étaient protégés par ce vénérable corpus de coutumes anciennes qui, sous le nom de Common Law, est toujours en vigueur dans nos cours de justice. Son origine se perd dans l’obscurité de l’antiquité lointaine ». (1215.org apparemment la Magna Carta garderait une forme de liberté pour le peuple…). – Prof. J.S. Brewer : La Hume de l’étudiant, III:7:8 & III:12:14 (1883 A.D.)

« Cette Constitution… sera la loi suprême du pays…. Fait en congrès avec le consentement unanime des États présents, le 17 septembre de l’année de notre Seigneur 1787……. Dans les procès en Common Law…., le droit d’être jugé par jury sera préservé ; et aucun fait jugé par jury ne pourra être réexaminé par un autre tribunal des États-Unis que selon les règles de la Common Law. » – Constitution des États-Unis : Articles VI & VII et le 7ème Amendement (1787f A.D.).

Historique Common Law:

2150Bc ………….. Irlande : gouvernement constitutionnel, souveraineté régionale et droit de vote qualifié (Law of Tanistry)

2100Bc …………. Grande-Bretagne : construction d’Avebury et de Durrington Walls près de l’ancien Stonehenge

1900Bc…………… Hu Gadarn’s les premières Triades Galloise/Welsh 😊 écrits juridiques et philosophiques; augmentés petit à petit jusque +450 A.D.

1830Bc……………. Canaan : Abraham enseigne à son fils Isaac et aux autres. la Loi de Dieu (Gen. 18:19)

1800Bc ………….. Mésopotamie : Codex Hammurabi Law Code, malgré une certaine dégénérescence, dérivé de Noé et Sem.

1185 ......... Troie : après la chute de la ville - le descendant de Darda Brut(us) irait à Brut-ain 😊 Brit-ain)

1150 ......... Grande-Bretagne : Les lois britanniques de Brut (des Patriarches, en passant par Troie ?)

1000Bc ............... De l'étain et du cuivre britannique, via des marchands phéniciens, utilisés dans le temple de Salomon ?

930 .............Grande-Bretagne : Le Roi Cumbrien Leill construit Caer-Leill (Carlisle) et promeut la justice et la paix.

850 ...... L'Iliade d'Homère, au sujet de Troie, appelle les Grecs 'Danaans' et mentionne les Cimmériens (😊 Cymric Celts ? Cymru en gallois) avant leur migration.

721 ...... Israël : dix tribus vont en captivité assyrienne (II Rois 15:29f ; 17:6,23 ; 18:11 ; I Chr. 5:26)

700 ....... Israël : la'Maison d'Omri' ou'Beth-Omri' = Bit-Humri (alias Gomer-ian Cimmerians ?).

666Bc..............Les Assyriens, via la Palestine, subjuguent les Egyptiens.

650 ......... Espagne : Hiber-ians 😊 Heber-(i)ews ?) colonisent "New H-Iber-ia" 😊 Hibernia = Irlande) ; et, plus tard, l'Ecosse (Holinshed)

630Bc..................... Scythes = Saka 😊 Saxons ? poussent Gomer-Cimmer (comme Cymri ?) dans Cimmer-ia = Crim-ea (Hos. 1:3 ; Jer. 51:27)

587Bc ........................ Juda : deux tribus entrent en captivité babylonienne ; Jérémie (43,2-7f cf. 50,9f,41f & 51,27f), via l'Egypte, en Irlande ?

555Bc ............... "Ashkenaz" 😊 Les Scythes ou les Saxons ? aident la Perse à attaquer Babylone, Jer. 50:9 & 51:27

550Bc .............................. Les Celtes cymriques (cymru/gallois) sont arrivés en Grande-Bretagne - comme les Britanniques de la Colombie-Britannique, les ancêtres des Gallois (Esa. 42:7 ; 49:1-12 ; 66:19).

544 ........ Les Iro-Écossais colonisent les Hébrides 😊 Hebrew-ides ?) et Argyle (dans le sud-ouest de l'Écosse)

540Bc.................................Cymri absorbe et/ou expulse les Gaëls de Grande-Bretagne vers l'Irlande et/ou l'Ecosse.

520Bc ..............................Grande-Bretagne : de nombreux Celtes Cymric arrivent d'Europe, établissant Cymric Cambria à l'ouest et Cumbria au nord-ouest.

510Bc.................................. Grande-Bretagne : Celtic Mulmutine Laws of Dunvallo Moelmud, mise à jour des B.C. 1150 Laws of Brut (Welsh Triads/Triades Galloise)

495Bc.................................... Le Grec Hécatéus admire la ville "sacrée" près de Stonehenge en Grande-Bretagne, où Dieu est loué sur des harpes dorées (Diodore).

480Bc .................................... Grande-Bretagne : déclin très progressif de sa religion primordiale, en dépit d'une grâce commune continue, vers le druidisme.

475Bc .................................... Les druides britanniques sont toujours pressés : "obéissance aux Lois de Dieu" et "souci du bien de l'homme" (Diognetus Laertius)

455Bc .................................... Grande-Bretagne : Les Lois Mulmutines proclamaient la "Common Law" par le fils de Moelmud Belin (donc Geoffrey Arthur de Monmouth)

450Bc ................................. Rome : "Code de loi des "Douze Tables", influencé par les lois de Solon, réduit à l'écriture (perverti du Décalogue précédent ?)

440Bc ................... Hérodote sur les migrations vers l'ouest des Phéniciens et des Scythes

425Bc ............................ France : certains Celtes ou Gaulois d'Orient (cf. Gaulle-asie en Turquie moderne) atteignent la France (alias Gall-ia)

420 ......... Grande-Bretagne : preuve de l'influence israélienne et même judéenne sur les mines d'étain de Cornouailles (cf. Actes 1:8 & 15:21)

390Bc ........ Le prince britannique Brenn [Brennus] et d'autres Cimmériens celtes envahissent et renversent Rome. (Alors en +410 Alaric Ier nique Rome aussi!).

360 ...... Espagne : d'autres Basques et Scythes (de Crimée et via l'Espagne) vont en Irlande et en Pictavia (au nord de l'Ecosse)

350Bc ......... La Grande-Bretagne, au-delà des Piliers d'Hercule ou du détroit de Gibraltar, appelée "Albion" par le grand philosophe Aristote.

327Bc...............Le roi Ferg Ier l'Iro-Scot s'installe dans l'ouest de l'Ecosse (Calédonie).

320 ...... Le géographe grec Pytheas de Massilea circumpérémbule et enregistre une description de la Grande-Bretagne et de sa civilisation.

297Bc ...........La reine Martia préserve les anciennes lois et promulgue de nouvelles lois, perpétuant ainsi le Commonwealth britannique.

100 ......... Le roi Finnan installe des druides sur l'île de Man et/ou sur l'île d'Anglesey, riche en cuivre.

80Bc............................ Les Belgae celtes vont en Grande-Bretagne, et plus tard ils combattent les Romains quand ils envahissent sous Jules César.

75Bc ........................ Grande-Bretagne : Avalon ou Ynys Witrin (alias Glastonbury) et Lundain (alias Londres) deviennent des centres commerciaux internationaux.

60Bc............................ L'historien grec Diodorus Siculus loue les réalisations des Britanniques et note une grande influence grecque en Grande-Bretagne.

55Bc ........................ Le roi calédonien Eder assiste le chef britannique Caswallon contre Jules César.

55Bc ............................ Rome : Les escarmouches de Jules César et ses impressions sur la Grande-Bretagne (et aussi sur les Gaulois et les Allemands)

54Bc .......................... Grande-Bretagne : L'invasion de Jules César fut vaincue, et ses Romains expulsés par les Britanniques en défense.

50Bc ................................. La Grande-Bretagne est la principale puissance navale et le centre culturel de toute l'Europe du Nord-Ouest (Jules César).

29Bc .................................... Rome : L'Énéide de Vergil décrit les voyages post-troyens d'Énée

25Bc ................................. II Esdras chs. 11-13 allègue que les dix tribus perdues d'Israël avaient quitté l'Assyrie, pour "garder leur propre loi".

20Bc ............................... La Grande-Bretagne offre ses principaux cors ou collèges pour la formation des prêtres druidiques également pour l'Europe occidentale.

15Bc ................................. Grèce : M. Strabo indique que les marchands britanniques apportent du maïs, du bétail et du fer en Europe.

10Bc .............................. Des synagogues juives dans toute l'Europe du Sud (Actes 15:31) - et même en Grande-Bretagne ? (Actes apocryphes ch. 29:8)

5Bc .................................. Commerce hébreu (danois) et/ou phénicien entre la Palestine et l'Avalon britannique ou Ynys Witrin (alias Glastonbury)

0 ........... DEUXIEME ADAM JESUS CHRIST incarné : "Les îles attendent Sa Loi !" (Esaïe 42,4-12,21 cf. 49,10)

Roots of Common Law in Biblical, Iro-Scotic, Brythonic & English Jurisprudence — and Some of their Fruits in Great Britain & the United States & Australia Doctoral dissertation (environ un million de mots) présentées en vue de satisfaire partiellement aux exigences pour le degré de Docteur en common law (D.C.L.) par Francis Nigel Lee B.A., Dip.Th., C.Litt., L.Th., B.D., LL.B., M.A., M.A.T.S., M.Th., M.So.Sc, M.Div., LL.D., D.Litt., D.Jur., D.Min., D.R.E., S.T.D., Ed.D., Th.D., Ph.D. à la Samuel Rutherford School of Law Florida, U.S.A Floride, U.S.A. Vaste expansion à partir de conférences données en juin 1985 à la Conférence de Dallas sur le gouvernement chrétien (Texas, États-Unis) à côté de Révérend Professeur Dr Adv. Francis Nigel Lee Avocat de première instance et avocat au barreau en la Cour suprême d'Afrique du Sud et Caldwell-Morrow Chargé de cours d'histoire de l’Église au séminaire théologique presbytérien du Queensland, Emmanuel College, Université du Queensland, Brisbane, Australie 1993 (révisé en 1997). Traduit avec http://www.DeepL.com/Translator et Courtesy of Ajay Reed. Et on continue à remonter l'Histoire.

Droit Romain et 'Code' Civil

C'est toujours le même combat, Riches contre Pauvres, la Classe dominante qui donne des privilèges aux pauvres puis les endettes pour leur piquer leurs terres et les maintenir dans l'Esclavage ou font la guerre pour tout remettre à zéro!

Rome est une République Militaire (de guerre) (Amirauté) et Carthage une Republique Marchange (Lex Mercatoria). Y me semble que c'est bien les familles Riches qui dominent, comme pour la Grèce, comme pour l’Égypte avant; donc ça remonte jusque Babylone, c'est simple... C'est toujours la lex mercatoria et l’Amirauté.

La Curia ou Curie Romaine sont les familles Romaines qui dirigent le Sénat de par héritage familiale (presque Royale), elles perdent du pouvoir petit à petit à cause des pauvres! Le Ius Pontificum voit l’apparition des Rois Romains vers +500, en même temps qu’apparaît l’Église Catholique et le Pape, titre qui vient de Caesar/Tsar ou Pontifex Maximus (fex pour foi, comme rex pour roi. celui qui fait le pont entre dieu et les hommes), la Couronne ou l'Empire Romain... je pense que les grandes familles mettent en place le stratagème de la Religion Catholique pour combattre le droit régalien et le droit féodal privé; contre les prétendus roi/royauté/royaume d'Europe. Les grandes familles (Romaine/Vénitienne/Sicilienne/Toscane) sont liées en effet avec la ligne de sang Papale. (Les familles savent appliquer la manipulation des croyances au travers des Religions?!).

Explorons les bouquins de Laferrière:

Histoire du Droit Français, Tome 1 et 2 (ici: notamment histoire de la Gaule, l'organisation en 3 ordres: Druides, Noblesse et Peuple donc Riches contre pauvres avec la manipulation de la croyance religieuse!). Compte Rendu des Tomes de Laferrière (résumé et critiques). Essai du Droit Français, remaniée par Laferrière puis sa nouvelle édition.

Les pauvres sont les plébéiens, la sous-classe, les non-patriciens ou non-prétoriens, c'est donc la classe inférieur de la populace.

Ius Quirites, ou Ius Quiritium est la loi la plus ancienne de Rome (-900?), les Quirites sont les originaires de Rome.

"Qu'on appellerait "droit civil" aujourd'hui. Il faut rappeler que les Romains distinguaient strictement trois ordres de règles: les domaines religieux (fas), moraux (mos) et juridiques (ius). Chacun disposait de ses propres autorités pour en assurer l'observation: respectivement, les pontifes, les censeurs et les préteurs". (Tu t'es déjà fait recenser?!).

"À l'époque royale, la loi quirito a toute son activité, selon les Guarinos du VIIe au VIe siècle av. J.-C. Selon la tradition tirée des sources (successives de plusieurs siècles: Plutarque , Cicéron , Pomponius , Gaius et autres), le ius Quiritium est formé complètement. moins de cinquante ans grâce à l'action d'émanation de Romulus (à laquelle nous attribuons le nom Quirino et donc le terme ius Quiritium) et Numa Pompilio , mais les spécialistes ont plus tendance à croire qu'ils proviennent de coutumes archaïques et ont abouti à la Quiritium . La figure du Rex (roi) est assistée et renforcée par l'action législative des prêtres".

Les Quirites sont des adeptes de Saturne (Satan) et Mars (Dieu de la guerre) et des Sabins (Sabines et déesse de la Lune, Luna et/ou Moneta). C'est le Viol des Sabines.

La classe supérieur est la classe prétorienne (celle qui prête! les fameux préteurs, prêtres, banquiers), un plébiens (pauvre. public) ne peut devenir Sénateur héritier, mais quand il intègre le Sénat, il devient Noble... anoblissement! Il devient Baron à la Barre (BAR), donc préteur, magistrat! De praetorium (« tente du général, palais du préteur ») avec le suffixe -anus. Chef de fil, Chef suprême, magistrat... propréteur (propriétaire!). Cellule de la reine des abeilles.

Avant cela c’était les grecs avec la Loi de Draco (Athénienne) (-900) et Loi de Solon.

Extraits Laferrière (attention début du spam!):

La France ou République Française est de droit Romano-civiliste, cela veut dire qu'on est toujours soumis à Rome et on est toujours Citoyen Romain, Citoyen ou plutôt Civil car civil veut dire Romain!

Avènement et naissance du Christianisme en 753 ap Romulus lol On voit que Jésus naît avec Labéon, après la bataille et par le truchement du monologue (prêtrise ou traîtrise) ils récupèrent et vol les terres. Même si depuis l’École de Labéon (en 0) semble avoir propagé le Christianisme jusqu'au moyen-age en parallèle du système, s'opposant aux Sabins/Sabinisme (Protestant?).

Labéon a-t-il connu Jésus ou pas, ou son école l'a inventé?

Je pense même que l’Église a aidé à mettre en place ou reformer le système féodal. Il y a eu un transfert bizarre d'esclaves, pour se libérer ceux-ci sont devenus croyants... pour se mettre sous (soumettre) la protection de l’Église... Les papes apparaissent vers l'an 1000 (William le Conquérant c'est 1066). Les Croisades c'est 1095, la reprise de la Palestine, bataille pour Jérusalem... On y retrouve les Assises de Jérusalem...

Les coutumes s'opposent au Droit Romain, Privé contre Communs; mais même esclavage lol on Retrouve Guillaume le Conquérant qui impose les coutumes féodales en Angleterre, 1066. (re)Naissance du Trust pour partir aux croisades

Philippe de Beaumanoir: il a notamment rédigé les Coutumes de Beauvaisis (1250+).

On a eu donc après la chute de l'Empire Romain, sa privatisation en fiefs et royaumes et l’avènement du système féodal privé et guerres privées. Rome perd son emprise et se rattrape avec la creation de l’Église Catholique par le truchement du dialogue, rapport de pouvoir et influence des riches familles 'italiennes'... ? On retrouve les mêmes guerres privées avec l'avenue des compagnies à partir de 1600 découverte des Amériques, Colonisation Afrique, Indes, Asie, etc...

Féodalité et Saliens: Quelques années de liberté?

Terre Salique et Alleu, donc un droit privé (common law) sur ses terres pour l’indigène et le paysan; comme pour Rome à une certaine époque mais toujours sous L’Égide des plus riches, Féodal ici; et Prétorien pour Rome. On a le vrai alleu, l'homme libre et indigène par la propriété libre, le droit à la terre "gratuite".

On trouve la vraie définition du FISC! le vrai Bénéfice ou benefisc: le(s) Bien(s) du Fisc ou Bona fiscalia et pas Mala Fiscalia comme nous avons maintenant! Mais on est toujours lié au Service Militaire ou à la Guerre; mais par contre sous Charles-le-Chauve, ce service n'est qu'en cas d'attaque donc défensif, ce qu'on peut trouver légitime! (840-877). Puis ensuite niquage par les Capétiens...

Formulaire de Marculf, (Formulae Marculfi) est un recueil mérovingien d'actes juridiques.

"De là, une seconde conséquence: la maxime "nulle terre sans seigneur" qui a été appliquée, dans les coutumes du nord, comme un principe absolu, n'a pas dû avoir le même empire dans les coutumes du midi. Une grande distinction a dû s'établir et se perpétuer entre les coutumes qui admettaient la présomption de la liberté des terres et celles qui posaient comme règle leur vassalité; aussi voyons nous que les coutumes du midi étaient appelées allodiales et celles du nord non-allodiales, pour exprimer que dans les unes l'allodialité était le caractère commun de la propriété (civil, droit romain, catholique, Goth), et que dans les autres la propriété était toute féodale (privé, common law, protestant, Franc).

Dans les provinces méridionales, la réaction contre le droit romain ne fut donc pas tellement absolue qu'elle établit, quant aux terres la féodalité universelle; à la maxime du nord "nulle terre sans seigneur" ( qui fut formulée dans des siècles postérieurs ) répondait la formule du midi "nul terre sans titre".

On voit que Charlemagne finance l’Église avec la Dîme... Elle fut dépouillée par Charles Martel et Charles-le-Chauve" (p111). L’Église se rattrape en embobinant le gentile qui lui lègue ses terres... ou pour se mettre sous sa protection... ah  la la, trop bon, trop con! Et les seigneurs construisent des Églises pour lever la dîme et récolter des fonds et négocient avec l’Église pour se faire nommer Seigneurs ou acquérir des titres de noblesses...

Propriétaire alleu = roi!

Ensuite "l'esclavage servitude" est retransformé par le truchement philosophique et religieux du dialogue/monologue en "roturier et villains"! Ah Bravo! Pour la critique du système féodal par Laférriere! Je le sens un peu Catho le monsieur! Tout alleu peut devenir noble en donnant une partie de son fief et peut devenir seigneur (landlord en anglais, en Angleterre; un simple propriétaire d'appart qui loue est un landlord).

Bref, faut lire, il y a plein de détails dans ses bouquins d'Histoire! Dans l'article sur la lex mercatoria y me semble on voit que la fin des alleux fut faite soit par la force, soit par l'endettement ou l'arnaque juridique. Page 162 on a le trust/fiducie.

Les serfs deviennent des villains comme les esclaves sont devenus citoyens romain comme les esclaves noires sont devenus citoyen US. Les commerçants font plus de tunes sur un modèle d'esclavagisme 'libre'... et communiste.

Tirer du bouquin, des point intéressants sur le système féodal et L’Église, la montée du Catholicisme, la prise du pouvoir et des Tribunaux par la clique l’Ecclésiastique, etc...

Loi des Douze Tables et/est le Code Civil Romain (+400, +500)

On passe sur l'autre bouquin de Laferrière sur le Droit Romain. On voit que la lex mercatoria se retrouve dans la Propriété et dans les obligations (Droit au contrat). Juste avant Justinien Ier. Histoire du Droit Civil de Rome et du Droit Français par M. F. Laferrière - Tome 1.

« La cité se trouva en effet face à deux hypothèses [...] d'organisation normative et d'ordonnancement social, deux modèles alternatifs de souveraineté, pourrions-nous dire : l'un fondé sur le paradigme, spécifiquement romain, du ius ; l'autre sur celui, grec et méditerranéen, de la lex. On peut sans abus affirmer que le conflit eut des conséquences incalculables : de lui dépendit l'invention de la "forme droit" dans le parcours de l'Occident. » — Schiavone 2008, p.99

Rome est une République Militaire et Carthage une République Commerciale...
yo! eux aussi viennent de la Cité! Cité veut dire Civil et donc Romain, marrant qu'on retrouve qu'un Vilain est un villain habitant de ville ou village alors qu'un barbare, un plébéien, un pauvre, un étranger est un gentil!
La propriété ne peut être qu'au Quirite, de plein droit, les habitants originaux, les prétoriens de race! Les riches familles... le débiteur est un nexus (voir le magazine du même nom lol qui veut tout dire...)
Le Droit privé est la propriété, c'est donc du "ius civil" ou "code civil", la lex mercatoria se retrouve aussi dans les Obligations (Droit de contracter).
tu perds tes droits, alors tu perds tes libertés (obligations) et donc tu deviens libre... cqfd
Même principe que pour les esclaves noirs des US, affranchis ils deviennent citoyen, une autre forme d'esclavage qui rapporte plus... certes moins violente... mais...
Patron, patronage, client, clientèle... euh, ça te rappelle pas quelque chose?!!!
Ager? Champ, champ cultivé, terre cultivable. Domaine, fonds, propriété foncière. (Au pluriel) Campagne ; par opposition à urbs.(Urbi est le Vatican). Pays, territoire, contrée, canton. On retrouve Agriculture et agraire.
De l’indo-européen commun *h₂éǵros qui donne le grec ancien ἀγρός, agrós, l’anglais acre, le vieux norrois akr, l’allemand Acker, le néerlandais acker.
Grimm conjecture qu'il y a un rapport étroit avec le verbe ago (« mener »), c'était déjà l'opinion de Varron. Ainsi, en allemand Trift, « pâture », est apparenté à treiben, « conduire ». Le dérivé peragrare (« parcourir ») a conservé le sens initial et n'a aucun rapport sémantique avec le sens de « champ cultivé » qu’a pris ager. (Encore une histoire de véhicules et de super-marchés!).
res = la chose - marchandise - propriété, pas loin de roi/rex et richesse!!! Et oui ça dépend de quel coté on est!

Et beaucoup plus c'est 'faire', 'avoir', 'affaire', etc...

  1. Chose, objet, affaire (sens vague précisé par un adjectif).
    • res humanae.
      la condition humaine, la destinée humaine.
  2. Fait, ce qui est fait, réalité.
    • resspes.
      le présent… l'avenir.
    • rem sectari, non verba, Cicéron.
      s'attacher au fond, non aux mots.
  3. Le faire : art, profession, métier, carrière.
    • res militaris.
      la guerre, l'art militaire.
  4. Le faire : travail, soin, occupation, peine, difficulté.
    • quibus rebus perfectis, César.
      ces préparatifs terminés.
  5. Fait, événement, affaire, action, entreprise, exécution, combat, opération (militaire) ; hauts faits, exploits.
    • ut ipsa res declaravit, Cicéron.
      comme l'événement le prouva.
    • ante rem, Live. 4, 40
      avant la bataille, avant l’action.
  6. Faits historiques, la geste, l’histoire.
    • res populi Romani perscribere, Live.
      écrire l'histoire du peuple romain.
    • rerum scriptor.
      l'historien.
  7. Circonstance, occasion; situation, cas, condition, position, état des choses.
    • res adversae ; res prosperae.
      malheur ; bonheur.
  8. Avoir, biens, propriété, fortune, richesses.
    • erat ei pecuaria res ampla, et rustica sane bene culta et fructuosa, Cicérron.
      il avait un immense troupeau et des terres bien cultivées et d'un bon rapport.
    • res familiaris.
      le patrimoine.
  9. Utilité, intérêt, avantage, profit.
    • in rem (ex re) esse alicui.
      être utile à quelqu'un, être conforme à son intérêt.
    • quoi (cui) rei? Plaute.
      à quoi bon ?
  10. Affaire, rapport, relation, commerce.
    • mihi tecum nihil rei est.
      je n'ai nullement affaire avec toi.
  11. Faits dont on parle : sujet, débat, point de discussion, question, litige, contestation, procès.
    • ad rem redeo.
      je reviens à mon sujet.
  12. Motif, raison, cause; but, fin.
    • ob eam rem.
      pour cette raison (de ce fait).
  13. Moyen, manière.
    • rem reperire quo pacto, Plaute.
      trouver moyen de.
  14. État, puissance, pouvoir, par ellipse du composé res publica, respublica.
    • rerum potiri.
      s'emparer du pouvoir, être maître du pouvoir.
    • summa rerum.
      le commandement suprême, le pouvoir.
    • res mihi Romanas dederas, Fortuna, regendas, Lucrèce. 7, 108
      tu m'avais donné, Fortune, l'empire romain à diriger.
  • Citoyenneté:
    • Droit de cité. je relie donc "cité" à "situs" (du contrat), cela se fait par "civis": « se coucher, être couché » donc la tombe, le 'ledger', le registre de compte, le corps du contrat.
possessiones, precario...
la possession a différents niveaux! N'est pas Quiritaire qui veut, même en étant citoyen... tu ne possèdes pas vraiment tu es client, c'est pour cela que tout ce que tu achètes, tu ne le possèdes pas, ta voiture appartient toujours au Patron de la Marque...

"Aucune chose n'est dans le domaine privé par la nature, mais par une ancienne occupation ou par la victoire" -- Cicéron

tu est l'ennemi capturé et jamais fait citoyen... mais desfois affranchi... le vrai citoyen c'est le Riche et celui qui écrit les lois... les prétoriens, ou prédatoriens... le sans dents est un Gentile, un gens, un barbare, un étranger... incorporé comme militaire et serviteur esclave...
quir (bourgeois) et quiris = lance, aussi la Curie! On est pas loin de "Qui?" en fait, et de Esquire.... c'est ici toujours qu'on fait attention à l’émancipation... toujours de l'esclavage mais mieux!
choses mobilières: esclaves et animaux... rien n'a changé...
obligation civil: contrat ou délit! toujours coupable ou tacite! Donc la Banque est ton créancier et propriétaire.
addicti! marrant non?! un débiteur jugé coupable! Ta pris/prix ton fixe! adjugé pour la banque! (le préteur et le juge!)
addicti, Condamné, condamné à payer, dévoué à. Engagé, lié. (Droit) Désigné (à propos d'un juge).

Esclave pour dette, débiteur adjugé comme esclave.

la vie et la mort! On comprend l'importance d'un contrat! Et de créer un Lien/Avis de Responsabilité avec celui qui t'emmerde...

L'Obligation était essentiellement un lien civil de la personne.

Stipulation, spondes, spondeo, promitis, voir Lex Mercatoria. Rome la Capitale du Monde!

Acceptilez-vous mon sieur?! Oh oui, je vous acceptile, allez, viendez chez oim!

Mutuum ou la Mutualité prés de chez vous, moins l'arnaque qu'un prêt(eur) non gratos! Tu empruntes/empreintes, tu deviens muet (mutus) car tu fermes ta gueule et tu remplis le contrat... fenus ou produire/enfanté... en-fenus... enfant de la patrie...
expense, dépense... arrêter de penser.

les contrats innommés... hum, l'acte de naissance?!
bone fidei... un bon fidèle, mon seigneur... de bonne foi, mon père/patrie... alleluia! les contrats ont une âme!
la religion de la lettre!!! Il faut être prudent en effet... de commerce.
solution = paiement donc res-solution...
préfectures, pré-factures
Droit de Milice et Ius Commercii ou propriété romaine... usucapion (usurpation?!)
Judex et Arbiter ou Arbitre, le Judge Dredd... un seul juge et jury... Ju (ius) dex (droit) vex/voit D-rouge!

Histoire du droit de l'obligation... résumé de l'histoire de Rome, rapide et lisible.

"Étymologiquement debitum  viendrait du latin de habitum (de habere), signifiant « avoir en moins » : il y a en effet appauvrissement pour celui qui doit, le débiteur, une diminution de son patrimoine correspondant à la dette". Donc intéressant pour Avoir/Être et la religion de la Dette!

"De la propriété collective à la propriété privée: A l'origine, le système gentilice se rattache à une organisation agraire : un carré de 710 mètres de côté formait une « centurie » de deux cents jugéra (1 jugérum = environ un quart d'hectare), destinée à recevoir cent familles ; la limitation de ces centuries, véritables cellules de l'organisation agraire, accompagnait les progrès de la conquête. La richesse est alors surtout pastorale : le mot latin pecunia, qui la désigne, vient lui-même de pecus , qui signifie troupeau. Les terres étant de valeur médiocre pour la culture, les Romains réservaient celles-ci à l'élevage. La tradition date du milieu du Ve siècle la loi qui fixait une équivalence entre la valeur du bétail et un poids de bronze (lex Menenia Sestia, 452).

Peu à peu, le principe de la propriété collective des terres laissa la place à la propriété privée : on détacha d'abord du domaine commun un lot de deux jugéra pour chaque pater familias , maison et jardin, destiné à la nourriture des siens ; puis, par désuétude, chaque lot se consolida aux mains des patres familias qui, héréditairement, le cultivaient ; d'où l'appropriation insensible et définitive de ce sol. Mais la terre ne pouvait sortir de lagens : si les agnats (descandants d'une même souche masculine) manquaient, l'hérédité revenait aux gentiles . Deux fois par an se faisait la désignation des héritiers, devant tout le peuple dans les Comices curiates. Une fraction considérable des terres était concédée à titre précaire à des clients, qui se plaçaient sous le patronage des gentiles , qualifiés de patricii (patriciens). Le client recevait une terre, et lagens y gagnait un cultivateur. De sorte qu'une consolidation graduelle s'opéra de même au profit des familles clientes. Elle aboutit à la constitution d'une plèbe agricole qui fut longtemps la réserve des armées romaines. Patriciens et clients cultivaient leurs terres avec l'aide de leurs enfants et de leurs esclaves. Les clients devaient, en outre, des corvées."

"Vers la fin du IVe siècle avant Jésus-Christ, après une phase dite « ésotérique », durant laquelle le droit avait été tenu secret par les pontifes (seuls les prêtres connaissaient les dates des jours pendant lesquels on pouvait intenter un procès, et les formules rituelles que l'on devait prononcer devant le magistrat), la jurisprudence entre dans une phase dite de « vulgarisation »".

"l'un des fondateurs de l'École sabinienne, aurait été traditionaliste en droit privé et rallié au régime impérial ; Labéon (préteur vers 5 apr. J.-C.), l'un des premiers chefs de l'École proculienne, aurait été novateur, attaché au régime républicain et opposant à l'Empire.". On entrevoit l’avènement du Catholicisme (Proculien; communs) contre le Protestantisme (Sabins; privé)?

"L'influence chrétienne dans l'oeuvre de Justinien est incontestable, peut-être même prépondérante sur toutes les autres, principalement en ce qui concerne la législation relative à l'esclavage, au mariage et à la puissance paternelle. Cela coïncide avec l'idée que pour Justinien l'ordre juridique dérive de la théologie. Il invoque constamment la puissance divine dans son oeuvre, et introduit des passages bibliques dans un grand nombre de textes législatifs. Aussi certaines institutions sont-elles interprétées sous leur aspect religieux : le mariage, par exemple, devient un nexum divinum". (Nexum est débiteur).

"Le droit romain se propagea de l'Italie à l'Espagne, puis à l'Angleterre et à la France, aux XIIe et XIIIe siècles, où il supplanta bon nombre de coutumes sans aucune intervention législative. Cette submersion de l'Europe tient d'une part à la supériorité technique du droit romain et d'autre part à l'action de l'Église, qui  joua sur le dogme de l'union du christianisme et de l'Empire. Il faut néanmoins se garder de toute exagération : le droit romain est loin d'avoir été accueilli avec l'enthousiasme que l'on se plaisait jadis à décrire. Lorsque sa progression n'était pas retardée, comme en Savoie, il subissait le plus souvent une forte opposition, comme en Allemagne où des révoltes paysannes se produisirent contre les docteurs de la loi : les communautés rurales n'acceptant pas en effet qu'on leur interdise d'utiliser les forêts et les terres vacantes qui, selon le droit romain, devaient avoir un maître."

Bon, j'ai eu ma dose d'histoire, beurk! Intéressant mais chiant, chiant mais intéressant, bon Laferrière écrit l'histoire dans le camp des vainqueurs...

Occlusion

Je lis sur l'histoire du droit romain... franchement vous savez quoi, le droit romain est une république militaire (de guerre) et Carthage était une république marchande (commerce), je ne vois rien de différent dans le droit romain et la lutte historique des gens pour obtenir plus de pouvoir et de liberté que la révolution française ! Et ni dans la Common Law à part les hommes/femmes qui ont eu les "couilles" de se battre pour eux-mêmes et/ou leur communauté et pas pour de pseudo-nations et pseudo-rois!

Fondamentalement, c'est un système de castes! Riches et Pauvres, c'est la même histoire encore une fois, exactement comme chez les égyptiens et peut-être moins pire que chez les grecs ou les brytons car le paysan y était plus libre....  mais toujours avec, bien sûr, le troisième larron: l’entremetteur et celui qui mets bien profond, entre les deux... la Religion.

Les Celtes ont bien apporté la common law, mais c'est essentiellement du droit privé... Au Royaume-Uni, la common law 'anglaise' n'a pas beaucoup de poids, vu que le gouvernement est une société privée, donc "privé contre privé", chez nous c'est "communs/civil contre privé". Mais maintenant que beaucoup d'anglo-saxons comprennent cela, principalement grâce aux les 'freeman' et 'truther', la donne est entrain de changer! Chez nous c'est du Civil et Communs mais dedans il y a le privé et le droit de contracter et il faut maintenant s'en servir! Car la Police pour l'instant sert le privé et les corporations (Enedis et al).

Les Scandinaves ont introduit leur loi, mais c'est seulement pour les femmes (question d’héritage bien sûr!) 'douaire' ou 'dotation' (la dote, la femme a apporté de l'argent sur la table, donc il y a négociations).

Et les Franc/Frank/Allemands (Saxe) ont apporté le féodalisme en Gaule et ailleurs, créant Francia et Navarre; mais c'est simplement encore une histoire de riches/ pauvres... même si l'alleu en libéra certains... en fait nous sommes Brythons (que le breton de souche revendique!) Alors que le haut-savoyard se revendique de la famille Illuminati 'Savoie' cqfd..., au pire l'Alpin est Helvète pour l'Auvergne-Rhône-Alpes, voir Allobroges et/ou autres Tribus...

D’après mon pote Ajay, qui croit en la Common Law et aux Celtes, la loi Molmutine ou Prydain qui n'a pas été écrite pendant des centaines d'années avant 0 et qui a permis une certaine liberté; en tout cas elle aura au moins la propriété privée..... En 1066, Guillaume le Bâtard/Conquérant amena les marchands juifs à Londres et ceci a corrompu le système Brython (même après l'invasion de Caesar... ils fussent toujours là; Caesar fut même impressionné par leur système routier).

J'ai toujours été surpris au Royaume-Uni d'être expulsé du champ où je marchais tranquillement; parce que c'était privé... en dehors d'un petit chemin de droit commun... (et cela est très présent aux États-Unis, où tu te fais accueillir sous la menace de carabines!)... en France c'est privé, mais le fermier te laisse aller où tu veux... Enedis rentre chez toi et hop, il se sert dans ton frigo... c'est ça les Communs! Le Droit Commun français, tu partages avec les Riches surtout.

C'est la différence entre la common law et le droit romano-civil... fondamentalement... le droit privé/propriété est plus fort dans les pays common law... alors que les pays de droit romano-civiliste Romain/Rome était/est plus basé sur la Commune/Municipal (presque une forme de féodalisme/fief, et surtout une forme d'administration/gestion de guerre)...

Les corporations jouent sur la ligne floue entre leur position ambiguë de service public et privé. C'est la mode du financement public/privé! Eh ben c'est pareil, kif kif bourricot! C'est du privé! Faut faire valoir ses droits privés, droit de contrat (d’où la bataille 5G et Big Data et du vol mondial généralisé des données privées)... chez les anglo-saxons y a plus vraiment de Communs, les Municipalités/Département/État ont été privatisé en sous-marin. Chez nous les Communs s'effacent (article à venir), le droit du contrat est modifié pour s'aligner sur l'UNIDROIT et pour faciliter la vie des entreprises... et finir la privatisation de la France... via la République Française.

...donc si Rome était la République militaire, c'est la loi martiale, et elle est plus forte que le droit commercial, qui est pourtant l'amirauté et la servitude.... Rome était conduite par les familles riches... donc on retourne à Babylone de toute façon; après c'est juste une manière de se battre en famille (de la TV réalité), les gens se révoltant desfois en y gagnant quelques privilèges... puis en s'endettant pour perdre leurs terres lol ou se faire écraser dans les guerres des riches et des marchands, c'est comme cela qu'ils procèdent.... la version soft, c'est la version CRS(S)/Milice.

...car c'est toujours les mêmes qui sont et ont été, depuis toujours, les propriétaires des réseaux marchands, du système de la monnaie/bancaire/prêts/endettement/esclavage et qui sont les manipulateurs et les ingénieurs des guerres avec les collabos qui construisent les armes et participent à la guerre, et avec la milice (CR)SS; pour quelques privilèges et dollars de plus (Un Monument du Cinéma, comme la Bible et les textes de Loi comme le Code Civil sont des Monuments de la Loi: Moneo-ment ou l'argent qui trompe(rie) énormé-ment, ce film raconte une histoire avec des règles et coutumes de nature humaine et d’ingénierie sociale).

Il semble que cela soit dans la Nature humaine... mais une Nature conditionnée, battue, mise en prison, violée, l'humain a subit les pires choses... le sang a peint la Terre entière... et abreuve toujours les sillons... cela ne peut être la vraie Nature humaine mais l'oeuvre de choses et/ou entités pervers-narcissiques abominable et innommable...

Leur système se perpétue depuis au moins 6000 ans; une fois qu'ils ont donné trop de laisse aux pauvres, soit ils les endettent, soit ils les tuent à la guerre, pour nettoyer l'ardoise et remettre les tablettes à zéro... ou coupent les réseaux et les vivres pour instaurer la famine... alors la loi Marchande/Amirauté est la même, on trouve juste différentes techniques, solutions et choix, differentes administration/gestion de guerre/commerce, c'est toujours les riches contre les pauvres cons/gentils/gens/gentiles.... Maître contre esclave..... Trop bon, Trop con; Trop brute, Trop Truand. Et on collabore tous...

Ajout final

Quel est le chainon manquant entre la common law et le droit romain comme en Europe nous sommes sous le système du droit civil romain mais maintenant j'y pense à propos de la common law, et du droit commun. Je pense que c'est le même système de justice dans les pays de common law et de droit romain... n'est-ce pas ? je vois la même injustice rendue partout dans le monde ! le même ordre juridique mondial !

Juste parce que, comme Ajay l'a démontré, la common law a disparu et est remplace par la Law Common, la Loi Commune pour tous du nouvel ordre mondial; la Common Law n'a aucune juridiction, elle n'en a que le TITRE (le système ne l'acceptera pas et c'est pourquoi je crois que les gens qui luttent contre le système judiciaire pour prouver que telle ou telle Constitution a raison ou non... sont dans l'erreur... ils combattent des fantômes... c'est comme demander et supplier le système; et surtout c'est leur demander leur/ton autorité pour t'autoriser toi ou d'autres gens à prouver que ce sont des fraudeurs et que le système est une Fraude...  tu comprends?

Tu vas voir Mme la Fraude, et tu vas lui demander "pour finalement pouvoir prouver sa propre fraude... ", en gros tu demandes à quelqu'un s'il est con! Si tu comprends ce que je veux dire...

Tu peux le voir comme un jeu d'échecs, le problème est que le plateau de jeu ne t'appartient pas, ni même la pièce (théatre) dans laquelle se trouve le jeu! C'est le piège parfait du Pervers Narcissitique et Psychopathe.... C'est comme si, volontairement,, tu vas jouer à un jeu que tu sais que tu vas perdre, t'es fou... et même le petit bout de raison qui doit survivre chez un pscychopathe doit comprendre que ce comportement est psychopathique !!!! N'es-tu pas d'accord ?

Donc la Common Law a été abolie en 1066, plus ou moins, et elle a été remplacée par le droit romain.... ou la Curie, Rote Romaine, Loi Martiale, Amirauté, etc... bref, le Marketing que tu souhaites.... N'est-ce pas ? Une Common Law Édulcorée (Éduquée), c'est la Common Law Coca-Cola!

Si la common law doit être ou renaître, elle doit être faite par les gens d'une communauté en dehors du système judiciaire et gouvernemental... comme le mouvement des villes de transition fait des choses sans demander au maire de la ville ou à leur autorité... ou comme Chouard le démontre par le RIC, mais surtout surtout pas en coalition avec un gouvernement (la Bête), il faut qu'il disparaisse totalement, table rase, cela doit être local et communautaire. la Nat(z)ion est une Fraude, une aberration... un monstre.

Conf intéressante de Pierre Hillard qui donne des pièces du puzzle. Histoire secrète de l'oligarchie Anglo-américaine juive. On y voit l'installation de certains commerçant à Amsterdam qui va ensuite amener à New-Amsterdam (vers 24 mins).

Insert Droit maritime caché dans le code des propriétés:

"La base de notre droit maritime belge (donc français) repose dans une large mesure sur des règles qui ont déjà été développées dans l'Antiquité par les pays marins de l'époque. Ceux-ci devinrent plus tard la base de l'Ordonnance de la Marine de 1681, développée par Colbert pour le compte de Louis XIV. En ce qui concerne le droit maritime, cette ordonnance a servi de base au Code de commerce de 1807 (notre futur Code de commerce). L'Ordonnance est converti dans le droit francais dans l'arrêt Kreitmann, dans l'article L. 2111-4 du code général de la propriété des personnes publiques, qui est le Domaine public maritime français.

Ah ben la codification, c'est pour coder et occulter la supercherie lol

-- Jackituttifrutti --

 === Montesquieu: de l'esprit des lois ===

"Dans cet état de nature, quatre déterminations fondamentales caractérisent l’homme : il a l’idée de Dieu, il cherche à se nourrir, il désire se reproduire et il a le désir de vivre en société (mêlé à la peur).

Ce sont donc là les quatre lois naturelles de l’homme. Dès que l’homme entre en société, l’état de guerre commence. "

Pour Montesquieu, l’état de guerre est double : les hommes, à l’intérieur d’une même société, entrent en guerre entre eux, car chacun perd le sentiment de sa faiblesse ; de même, les nations entrent en guerre entre elles.

De ce fait, des lois de trois sortes apparaissent (constituant trois sortes de droits différents) :

-celles qui gouvernent les relations entre les peuples : le droit des gens

-celles qui régissent les rapports des gouvernants aux gouvernés : le droit politique

-celles qui régissent les rapports des citoyens entre eux : le droit civil

--- publicité musicale---

"Tous Les Cris Les S.o.s" par Daniel Balavoine

Comme un fou va jeter à la mer
Des bouteilles vides et puis espère
Qu'on pourra lire à travers
S.O.S. écrit avec de l'air
Pour te dire que je me sens seul
Je dessine à l'encre vide
Un désert

Et je cours
Je me raccroche à la vie
Je me saoule avec le bruit
Des corps qui m'entourent
Comme des lianes nouées de tresses
Sans comprendre la détresse
Des mots que j'envoie

Difficile d'appeler au secours
Quand tant de drames nous oppressent
Et les larmes nouées de stress
Etouffent un peu plus les cris d'amour

De ceux qui sont dans la faiblesse
Et dans un dernier espoir
Disparaissent

Et je cours
Je me raccroche à la vie
Je me saoule avec le bruit
Des corps qui m'entourent
Comme des lianes nouées de tresses
Sans comprendre la détresse
Des mots que j'envoie

Tous les cris les S.O.S.
Partent dans les airs
Dans l'eau laissent une trace
Dont les écumes font la beauté
Pris dans leur vaisseau de verre
Les messages luttent
Mais les vagues les ramènent
En pierres d'étoile sur les rochers

Et j'ai ramassé les bouts de verre
J'ai recollé tous les morceaux
Tout était clair comme de l'eau
Contre le passé y a rien à faire
Il faudrait changer les héros
Dans un monde où le plus beau
Reste à faire

Et je cours
Je me raccroche à la vie
Je me saoule avec le bruit
Des corps qui m'entourent
Comme des lianes nouées de tresses
Sans comprendre la détresse
Des mots que j'envoie

Tous les cris les S.O.S.
Partent dans les airs
Dans l'eau laissent une trace
Dont les écumes font la beauté
Pris dans leur vaisseau de verre
Les messages luttent
Mais les vagues les ramènent
En pierres d'étoiles sur les rochers

Pourquoi je vis, pourquoi je meurs,
Pourquoi je ris, pourquoi je pleure,
Voici le SOS, d'un terrien en détresse

J'ai jamais eu les pieds sur terre..
J'aimerais mieux être un oiseau..
J'suis mal dans ma peau..

J'voudrais voir le monde à l'envers..
Si jamais c'était plus beau..
Plus beau vu d'en haut...
D'en haut...

J'ai toujours confondu la vie,
Avec, des bandes dessinées,
J'ai comme des envies de métamorphose,
Je sens quelque chose,
Qui m'attire, qui m'attire, qui m'attire,
Vers le haut...

Au grand loto de l'univers...
J'ai pas tiré le bon numéro...
J'suis mal dans ma peau...

J'ai pas envie d'être un robot,
Métro, boulot, dodo...

Pourquoi je vis pourquoi je meurs,
Pourquoi je crie pourquoi je pleure,

Je crois capter des ondes,
Venues d'un, autre monde,

J'ai jamais eu les pieds sur terre...
J'aimerais mieux être un oiseau...
J'suis mal dans ma peau...

J'voudrais voir le monde à l'envers...
J'aimerais mieux être un oiseau...

Dodo l'enfant, do....

"Sauver L'amour" par Daniel Balavoine

Partir effacer sur le Gange
La douleur
Pouvoir parler à un ange
En douceur
Lui montrer la blessure étrange
La douleur
D' un homme qui voudrait trouver
En douceur
Au fond de lui un reste de lueur
L' espoir de voir enfin un jour
Un monde meilleur

Qu' est-ce qui pourrait sauver l' amour
Qu' est-ce qui pourrait sauver l' amour
Et comment retrouver le goût de la vie
Qui pourra remplacer le besoin par l' envie
Ah Ah
Où est le sauveur
Ah Ah

"La Vie Ne M'apprend Rien" par Daniel Balavoine

Qui ose dire qu'il peut m'apprendre les sentiments
Ou me montrer ce qu'il faut faire pour être grand
Qui peut changer ce que je porte dans mon sang
Qui a le droit de m'interdire d'être vivant
De quel côté se trouvent les bons ou les méchants
Leurs évangiles ont fait de moi un non croyant

La vie ne m'apprend rien
Je voulais juste un peu parler, choisir un train
La vie ne m'apprend rien
J'aimerais tellement m'accrocher, prendre un chemin
Prendre un chemin

Mais je n'peux pas, je n'sais pas
Et je reste planté là
Les lois ne font plus les hommes
Mais quelques hommes font la loi
Et je n'peux pas, je n'sais pas
Et je reste planté là

A ceux qui croient que mon argent endort ma tête
Je dis qu'il ne suffit pas d'être pauvre pour être honnête
Ils croient peut-être que la liberté s'achète
Que reste-t-il des idéaux sous la mitraille
Quand les prêcheurs sont à l'abri de la bataille
La vie des morts n'est plus sauvée par des médailles

La vie ne m'apprend rien
Je voulais juste un peu parler, choisir un train
La vie ne m'apprend rien
J'aimerais tellement m'accrocher, prendre un chemin
Prendre un chemin

Mais je n'peux pas, je n'sais pas
Et je reste planté là
Les lois ne font plus les hommes
Mais quelques hommes font la loi
Et je n'peux pas, je n'sais pas
Et je reste planté là

Je n'peux pas, je n'sais pas
Et je reste planté là
Les lois ne font plus les hommes
Mais quelques hommes font la loi
Et je n'peux pas, je n'sais pas
Et je reste planté là

La vie ne m'apprend rien

22 réflexions au sujet de « Lexploration Historique Mercacatoria »

  1. bonjour jack fruit !
    excellent article comme d’habitude, par contre les captures de l’ouvrage suivant sont clairement pas lisible: « essai du droit civil de rome et du… » par Laférrière il y’en a 37.
    en as tu de meilleur ou bien au moins les references des pages ou les retrouver? peux tu m’aider ?
    merci par avance !
    et un énorme merci et respect pour ton travail très souvent pertinent
    dharmath

    J'aime

  2. alors on ne doit pas parler des même :
    la première est sous titré : intro Laferriere
    et la dernière (37) : glossatteurs
    ce sont des captures de téléphone et je n’arrive justement pas a lire le numero de page :S
    et je crois que le liens du livre que tu m’as fournit est celui dont tu parles juste après dans ton article.
    peut être est ce que je me trompe encore… mais je préfère te demander a tout hasard.

    😀

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.