Le Secret Bancaire par Romley Stewart: l’Illusion du Pouvoir

L’Illusion du Pouvoir et le Pouvoir de l’Illusion

Le secret du système derrière la Banque…la Banque c’est contrôlé les gens qui se sont attachés eux-même à la dette…un cours résumé de comment nous consentons à cette industrie de banques privées étrangères…

« CECI-EST-ECRIT-CORRECTEMENT-EN-LATIN » et « Ceci est écrit correctement en français » mais « CECI EST DU LATIN-DE-CUISINE OU ‘DOG-LATIN’ EN ANGLAIS OU LA FORME DE TEXTE MENSONGERE DU REGISTRE DES MORTS BABYLONIEN » qui s’apparente à un format de symboles Latin mais qui grammaticalement utilise les règles du français (ou de l’anglais, etc., voir définition de DOG-LATIN du Blacks Law Dictionnary 4th Edition). C’est pour cela que c’est appelée une « Présomption de Droit » parce que grammaticalement cela n’est rien, cela est seulement ce que vous « croyez » que cela est… Les « Actes » gouvernent les Illettrés… Un monde de fiction.

 

(sous titres en français)

En détenant Leur Compte, cela fait de vous leur Fiduciaire (ou débiteur) de leur système de contrôle de la « Dette ». Voir aussi cette article sur les principes bancaires.

(sous-titres en français, desfois il faudra poser pour tout lire)

Les rapports (ou transactions) avec l’occulte-fraude des entités bancaires de corporations étrangères.

En relation avec la mention « Entertainement Only » « Uniquement pour Divertissement ». Ma famille et moi avons reçu des menaces du chef de la Police du Cairns: (McLeish)(et bien d’autres avertissements) un avertissement (menace) que si je continuais mon travail sur la tromperie, « Je ne verrais pas venir, ce qui viendra me frapper« , et il continua de dire que tous ceux qui seraient impliquer dans ce truc, en subiront aussi les conséquences. Donc pour cette raison, je publie mon travail comme « Divertissement » vous laissant donc le choix de faire vos vérifications en relation à mes dires.

L’Australie est maintenant gouvernée par le traité de Rome UNIDROIT, sous le « DROIT-PRIVÉ » (corporations étrangères et leur langue écrite étrangère ayant une forme grammaticale débasée), donc tout ce que je demande aux Australiens est de se réveiller à cette réalité de ce qu’est entrain de faire le prétendu « Gouvernement Australien » au peuple d’Australie en les vendant à des corporations étrangères d’une façon invisible et traître.

Le système de « consentement » mise en place en relation avec le droit privé est très complexe et rusé; alors afin de comprendre un telle complexité, on doit comprendre le « concept » de comment le Droit Privé (la gouvernance corporative) marche vraiment d’abord. Une fois que vous comprenez le « concept », les rapports avec celle-ci commencent à prendre forme… Rappelez-vous que le statut civil est le plus haut statut politique possible, et le statut « privé » est le plus bas chez les militaires! Donc si vous vous revendiquez « privé » vous avez intérêt de bien connaitre les règles du jeu du « SYSTÈME-PRIVÉ » et de comment il marche ou alors vous pourriez y laisser votre peau et perdre tout ce que vous pensiez avoir…

Le monde du CONTRAT-PRIVÉ est un monde de MORT et la Bible est l’avertissement en relation avec nos transactions et rapports avec ses entités mortes. Le VATICAN, étant le serpent du jardin d’Eden, de-tiens le « copyright » de ce monde MORT ainsi que celui sur sa langue symbolique écrite. Adam et Ève, est un code caché et probablement le code le plus important à comprendre en relation avec la compréhension du fonctionnement du monde moderne et sa gestion par des corporations étrangères. Le « Créditeur » et le « Débiteur » …. Le statut politique: Public ou Privé.

Merci, à toutes les bonnes âmes de partout à travers le monde qui prennent soin de notre Droit Divin et de nos libertés et de notre statut politique public… Romley Stewart.

Êtes-vous le titulaire ou le propriétaire de votre compte bancaire? Romley Stewart vous l’explique!

Trustee

Romley, explique  bien que c’est le lien, la jointure du SURNOM qui fait l’esclave (le débiteur). Le SURNOM appartient à l’État civil et le faite que l’on s’en serve et qu’on prétende être le SURNOM, nous rend coupable, car il appartient à l’État civil, et donc quand la Banque ouvre un compte sous le SURNOM, ce compte lui appartient, nous en sommes que le Titulaire, le fiduciaire ou l’administrateur, nous tenons les comptes, tout simplement, de la Banque. Alors qu’on croit que c’est l’inverse! On croit qu’elle tient les comptes et donc on paye ses services, alors que c’est l’inverse! C’est nous qui dé-tenons le compte, la comptabilité, et c’est donc à nous de facturer à la Banque ce service!

C’est pour cela que Romley demande 850 000 dollars australien par an pour tenir les comptes et la dette de la banque. Bien sûr c’est Romley qui, en empruntant l’argent à la banque pour payer sa maison, a créé cette dette, mais en faite non, il n’a pas créé de dette, c’est la banque qui a créé la dette, en vendant ces emprunts sur les marchés d’investissement. Cette argent vient directement du Patrimoine, mais on n’est pas là pour le revendiquez, en se positionnant ou se postant comme le fiduciaire et pas comme le bénéficiaire, que nous sommes vraiment.

Donc, facturez votre banque pour votre service rendu, mais soyez sûr qu’elle mettra fin à vous comptes au cas où vous avez déjà une dette! Dans le cas contraire, si vous êtes créditeur, pas sûr qu’elle le puisse, car peut-être passif de faute devant un tribunal de commerce? Le problème étant que vous aussi vous personnifiez un faux NOM!

Ce qui se passe c’est que la banque prend sur le Patrimoine naturel de Romley, de vous et de moi, car nous sommes les souverains en puissance et bénéficiaires de la Terre entière, donc de l’Australie dans le cas de Romley, la banque ne fait qu’emprunter à notre Patrimoine (par le biais de l’État civil), le patrimoine bien réel qui appartient au prénom uniquement, le vrai nom. Mais l’État et la banque essaye de nous le piquer en nous faisans croire que nous somme le SURNOM, le contrat fiduciaire ou Fiducie, que les parents ont signé à notre naissance, le jour de l’enregistrement de l’Acte de naissance.

La naissance du SURNOM reste la date où on est née (date de naissance), et le prénom en faite est née le jour de l’enregistrement de l’Acte de naissance (date d’enregistrement). Donc nos vraies informations sont uniquement notre prénom et la date d’enregistrement. La date de naissance et le SURNOM appartiennent à l’Etat civil, d’ailleurs sur mon acte, dans la marge, la DATE DE NAISSANCE est glosée.

Si bien que c’est en faite, l’État civil qui détient la dette, car elle est sous son SURNOM, mais c’est aussi la Banque qui est la propriétaire du COMPTE SURNOM, donc la Banque détient la dette aussi et donc ils essayent tous les deux de nous la faire payer.

Du coup, la dette n’est pas à l’État civil non plus, vu que c’est la banque qui l’a créée, car elle fait du commerce avec cette argent virtuel, un fiction juridique, elle aussi! La monnaie n’est plus indexée sur l’or (la substance) depuis 1973 (merci Giscard), et depuis 1933 pour les USA! Les Banques Nationales furent donc privatisée mais elles ont toujours été privée en fait! Toujours plus ou moins créé par un Oligarque, un Riche (comme pour la Caisse d’Épargne, par exemple). C’est les Cathares qui ont créé ce système, les Templiers. Et c’est pour cela que le Roi anoblissait ceux qui finançaient ses campagnes et ses guerres, ce système pyramidale de récompense (ré-compense), remise (c’est les soldes ont leur fait une ristourne) de diplôme, remise de légion d’honneur (légion, la guerre, honneur: mes fesses, celui de la fiction), faire chevalier (donc serviteur, esclave, mais mieux, avec une augmentation de salaire (sale air de con)).

En regardant la vidéo sur la Poste et les lettres de Romley, on sait maintenant qu’il faudrait renvoyer directement à l’officier d’État civil! Car la dette lui appartient vraiment (il doit la régler avec notre patrimoine). Nous ne sommes pas le fiduciaire mais le bénéficiaire et c’est l’État qui est l’administrateur fiduciaire et doit gérer les comptes de notre Patrimoine, c’est lui donc qui doit payer avec notre Patrimoine toutes nos factures. Et il est grass(c)ement rémunérer pour cela.

Donc quand on emprunte de l’argent, on le crée vraiment avec notre patrimoine, l’État utilise de l’or ou de l’uranium par exemple, et donc, on ne doit rien, vu que c’est à nous! Donc tout est déjà payé. Je répète: tout est déjà payé, il n’y a plus qu’à se servir dans les magasins, alors certains se battront certainement pour la Lamborghini mais voici la vérité! Il n’y a pas besoin d’argent, c’est pour cela d’ailleurs que la CNT ou les peuples primitifs n’en ont pas besoin. Ils partagent simplement les ressources selon leurs besoins et repartissent les richesses et le produit du travail équitablement entre eux (on a vraiment, ici, le Titre Équitable; et pas le commerce équitable que l’on nous vend! Le Commerce n’a jamais, n’est jamais, et ne sera jamais équitable, c’est, de par les lois de la physique, impossible!)

Romley dit bien que toute lettre qu’on reçoit, synonyme de facture, sous enveloppe format allongée, doit être renvoyer à l’envoyeur car elle ne nous appartient pas, au pire renvoyer à l’État civil ou au Trésor Public, car c’est eux qui doivent payer, vu que c’est eux, notre banque, qui gèrent notre Patrimoine. Sauf qu’on se fait voler! Déjà parce que la plupart des Banques, maintenant, sont étrangères et qu’elles transfèrent les capitaux ailleurs, alors qu’avant cela rester encore en France.

Romley dit bien que c’est pour cela qu’on est idiot de se faire passer pour le SURNOM, car déjà on est passible de prison pour cela! On est en déshonneur! Et qu’en plus on réclame la dette de la banque! Et qu’en plus on lui  la rembourse! En créant donc encore plus de Patrimoine et d’argent pour les banques (donc nous-même en vérité, normal, le fruit de notre travail nous revient entièrement!), car on ne le réclame pas! (on ne réclame pas être le souverain prénom, on ne réclame pas notre Patrimoine).

Et donc la Banque le garde (on a disparu, on est introuvable, on a disparu dans les dédales du commerce, loi maritime d’amirauté, d’où le « disparu en mer »). Le vrai nom souverain a disparu (enfin il est là mais on ne le voit pas et on ne le sait pas), l’État a bien fait son travail de tromperie sous ordre des banques pour nous occulter cela et nous embrouiller l’esprit et nous faire croire carrément l’opposé.

Il faut donc exercer notre pouvoir et notre droit d’accès à notre Patrimoine en récupérant notre vrai nom et en redonnant à Caesar ce qui appartient à Caesar (l’impôt), et à Dieu ce qui est à Dieu (le Patrimoine), c’est à dire son SURNOM. En inversant les rôles, en revenant (de la mort) dans le monde réel pour faire valeur ses droits. Et remettre l’État civil et les banques à leur place, il faut re-distribuer les rôles, c’est vraiment nous le vrai réalisateur de notre propre film, notre vie, le vrai Créateur, la vraie Création (la banque, l’État et l’Église jusqu’ici n’ont fait qu’administrer notre MORT). Un beau scénario qu’il faut maintenant vendre et faire valoir aux zombies de l’État civil et du Trésor Public, mais la loi, normalement est avec nous (quoique!), si on sait bien l’utiliser et se faire comprendre. Surtout que Kate of Gaïa dit que le Barreau n’est plus protégé et même si Kate dit qu’ils ne sont pas censés (cens=taxe) nous redonner quoi que ce soit!

Votre patrie-moine, l’ascète qui se sert la ceinture! Enfin surtout vous pour elle! le prêt(re), le p(r)êcheur de la bonté divine du don gratuit à l’Eglise (la banque du VATICAN) de votre patrimoine, de vos propriétés et surtout de votre âme et de vos enfants. Vous n’êtes jamais revenu à la source, et donc vous res-source-z (Ressources Humaines) la banque afin qu’elle puisse court-circuiter le courant de la monnaie (monnaie courante), vous privant de vos droits de boire jusqu’à plus soif; et je pense que vous avez super soif!

Alors voilà, il faut avancer sur le chemin de l’Homme, le vrai par-chemin, et plus sur celui du Mort-Vivant fictif, esclave de cette tromperie. Même si Kate dit qu’il n’y a pas de remède et que l’on reste toujours à la merci de ces mafieux car toujours assujetti à eux, parce qu’on continue à passer des contrats avec eux. On leur demande de l’argent ou notre patrimoine et c’est pour cela qu’ils peuvent nous foutre en prison car ils détiennent la police, l’armée et le système judiciaire ainsi que le concept de l’argent. Il y a quand même des Droits, tels les Droits de l’Homme que l’on peut faire valoir, mais si on les menace trop, on peut disparaître (en mer). Mais ils sembleraient que certains y soient arrivés, et il faudrait surtout ne pas aller au Tribunal et plutôt les ‘menacer’ d’exposer leur arnaque.

— Traduction et Adapation Jackfruit —

Source: Russian TV, Justinian Deception

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s