Contes d’Outre-Tombe pour enfants Morts

« Is the Ledger what you assumed? .. or is it the hidden consent into slavery? … Secrets of the Underworld Occult. »

Con-tes d’Outre-Tombe d’enfants morts, disparus en Mèr-e.

Est-ce que vous savez vraiment ce que le mot Compte (ledger) signifie vraiment? .. ou bien il y a-t-il un sens caché de consentement à l’esclavage? … Les Secrets Occultes du Monde de l’Outre-Tombe…

Le problème pour cette vidéo, dans la traduction, est qu’on ne peut pas faire les mêmes jeux de mots mais on va essayer de s’en rapprocher et d’expliquer la signification importante du vocabulaire et des mots. J’adore Romley Stewart car il est adepte de la langue des oiseaux et du sens caché des mots.

Cela peut être assez extra-ordinaire de révélation! Dès qu’on ralentit la vitesse de la parole, on peut décortiquer les mots et avec un bon wikitionaire, on peut explorer le double et triple sens des mots. Ce mot peut alors prendre une tournure, un sens de vie, très différent de ce qu’il parait être au départ, ou, de comment on nous l’a enseignée.

Romley dit bien que c’est pour cela que le Latin a été retiré de l’enseignement (Desfois relégué à titre d’option) pour qu’on perde le sens des mots. Et pourtant dans un monde hyper-connecté (lol) de communication (binaire certe), il parait CAPITAL de savoir parler et s’exprimer mais surtout de comprendre ce que l’autre veut dire et de savoir lire entre les lignes.

Surtout au niveau de la loi et des droits dans une société, semblant être une démocratie, mais n’en n’ayant que l’apparence, le personnage, la devanture, l’appât qui brille, qui va vous faire rentrez dans le magasin de la démocratie, le Disneyland de la Liberté qui impô(t)se la loi du commerce (dans le langage Orwellien, Libertés signifie Obligations et Devoirs) qui va nous transformer en esclave con-sentant (le sapin) ayant un sourire niais d’admiration et d’adoration du pouvoir, des richesses et autres superstars auxquels il a cédé tout son pouvoir, son patrimoine, voir même une partie de notre âme.

Il semblerait qu’on ai plus+ de devoirs et d’obligations (des centaines de codes) que de Droits (ils tiennent simplement sur une feuille recto) (car au verso sont cachées toutes les conditions générales de vente et stipulation qui  nous enculent). Et il semblerait que la Police, entre autres officers, soit plus enclin, à nous parler d’obligations qu’à défendre nos droits?! Bizarre, non?!

Le latin est considéré comme une langue morte, mais en faite, tout « écrit » est un écrit mort, et ceci même dans une langue vivante, qui meurt directement sur la page au moment où on l’écrit, car elle se fige, sèche, et se retrouve à la merci du vent et de la pluie, ou du plantage du disque dur. L’Écriture est une langue morte, qu’elle soit dans n’importe quel langage, elle sera toujours retranscrite ou interprétée avec des erreurs ou un changement de sens.

« C’est la mort qui t’a assassinée Marcia » — Rita Mitsouko

L’Écriture ne bouge pas, même sur un écran, elle ne bouge pas, on l’a fait défiler, c’est une illusion, tout « écrit » est un illusion, et n’a aucune stature, aucune valeur, aucun droit, ni aucun pouvoir (mais bien magique! ça doit être la magie Disney) sur qui, ni quoi que ce soit, mais on vous le fait croire, et c’est quand même bien fait! Belle arnaque, Belle tromperie.

L’encre, sèche et perd son eau, donc elle perd la vie, l’eau c’est la vie, même une goutte de sang scellée sur un bout de papier, sèche et meurt, signification d’un moment précis d’un temps révolu.

Quand vous parlez (pas à la TV! Car cela passe par le filtre de la TV), c’est la vie, le réel, l’instant, toutes les traditions orales se sont gardées, car on peut pratiquement s’assurer en discutant avec un individu de la véracité des faits qu’il nous raconte ou de ce qui est transmit entre génération, comme les histoires des grands-parents.

90% de la communication se fait par le biais du corps plus que par la parole. Ok, on peut toujours argumenter qu’il y a des erreurs, mais les cultures amérindiennes et aborigènes relatent des histoires de plus de 20 000 ans, que les anthropologues arrivent a corréler; alors que des textes symboliques sur une pierre tombée(ale) donnent pléthores d’histoires à faire dormir les enfants debout.

Ok, vous me direz, le texte que je lis, je peux le comprendre, il m’apporte quelque chose et j’apprends, mais il est encore frais, beaucoup de choses deviennent obsolète avec le temps, rare sont les écrits qui transcendent les ages (à part la puissance de leur vibration et fréquence?!). Mais le vrai apprentissage se fait par l’observation (permaculture, enseignement Zen et autres moines Shaolin) et la transmission (le maître, l’aîné, le vieux sage transmet par l’action réelle, presque pas besoin de parler et encore moins d’écrire).

Moi, je pense que tout a déjà été écrit de toute manière. Tout a probablement été dit aussi. On ne vit que dans une société de copiage, ou la créativité est plutôt morte, comme nous d’ailleurs, comme l’explique Romley dans la vidéo. On est une culture obsédée par la mort (dixit Thierry Casasnovas) et pour bonnes raisons.

C’est pas des vies qu’on a, mais une fiction esclavagiste de zombies morts, le mort-vivant, c’est vraiment le symbole dans la cul-ture de merde qu’on nous gave, comme des oies. Ok, certains s’en sortent mieux que d’autres, mais ils se trouvent dans une belle illusion et refusent (in)consciemment de ne pas voir, mais ils le savent (ils consentent tacitement). Leur âme est drainée petit à petit, par le système, pour faire son nid, de gros oie-s-eau-x bien en chaire pour le 1% et en sang(lanté) pour les 99% restant.

Et, aucun écrit, aucun texte de loi, aucun texte scientifique, ni religieux ne devraient faire loi, certes avoir le bénéfice du doute, mais aussi la présomption (de notre innocence) de pouvoir être laisser libre! Vraiment libre, de nos choix et de notre vie. Et non pas des volontés d’une entité gouvernement qui n’existe pas! Vous rendez-vous compte qu’on est dirigé par un truc qui n’existe pas! L’humain n’est pas foncièrement mauvais, il le devient par imitation et conditionnement.

Je rebondi sur l’écriture, venant de scribe ou scriptura en latin (« écrit, écriture, ouvrage »), Procédé qui permet de représenter un langage avec des symboles ou des lettres. Chose écrite (c’est le  chose qui est important ici). pluriel (Religion) La Bible ; les Écritures.

C’est de là que dérive Crypt, encrypter l’écriture par exemple; mais aussi la Crypte, (Église souterraine où l’on a quelquefois enterré les morts.) donc la Tombe, mais aussi « graver » et « grave » en anglais est une tombe. On re-tombe sur « engraven image« , « tu ne vénéras point d’image gravée« .

ScriboLes premières formes d’écriture ont été des entailles dans la pierre, le bois ou la cire et le radical de ce verbe est à chercher du côté de scrupus (« pierre pointue, couper »), scrobis (« trou creusé dans la terre] »), scrofa (« truie, animal qui gratte la terre ») ; le sens primitif du verbe, « rayer », se retrouve encore dans quelques expression. Apparenté au grec ancien γράφω, gráphô, à l’allemand schreiben .

On retrouve bien le faite que nous soyons des cochons ou élevé comme tel en tout cas! Le Scrotum est le trou du cul! Et on re-tombe sur « graphe ».

(Militaire) Inscrire sur les rôles, enrôler, lever (des recrues). Inscrire sur le livre des comptes.

Apparenté à cerno: De l’indo-européen commun *ker- (en), apparenté au grec κρίνω, krino (« trier, trancher ») et comme le verbe grec, construit avec un infixe -n-, de là les dérivés cri-men, cri-brum, etc. Pour la métathèse du \r\ entre le radical *cri du verbe et certaines formes composées cre-vi, cre-tum, etc., voyez sterno.

On retrouve « crier » (de douleur, d’injustice) et aussi « crimen » sur les T-shirt de OnePiece, ce qui signifie « Criminel« : Apparenté au grec ancien κρῖμα, krima (« objet d’un contestation, contestation, querelle ») dérivé de κρίνω, krino (« trier, trancher, juger »). Reproche, accusation, plainte portée contre quelqu’un. Crible. Et crevi qui donne « crever« .

crimen

En explorant, on en fini plus de découvrir la réalité des mots et pas leur fiction!

Toutes ces choses sont mortes. On couche des « choses » sur papier donc « on nique pour un billet », cela s’appelle la prostitution, qui est une prostitution donc une institution de professionnelle, qui fait du commerce, c’est une entreprise, une société, du business, en anglais ils disent « mind your own business » « mêles-toi de tes affaires », par exemple, si les gens essayent de savoir des choses sur la vie privée, des expressions comme celle-ci sont utilisées pour référer au sexe. Avant, un des mot des textes de loi anglo-saxon pour « échanges commerciaux » était « intercourse » qui est utilisé aux USA pour signifier sexe (pas en angleterre, enfin peu).

On a aussi une police (décidément ils sont partout, c’est l’inquisition) de caractère (enfin eux sont cons), donc on a la police qui force la loi sur les gens comme l’armée donc c’est le militaire. Et caractère qui est un personnage, un acteur, un dessin non-animé donc mort, une fiction… un mensonge. Et la magie (Disney) c’est de faire avec des dessins non-animés, du dessin-animé! Mr Walt, franc-maçon du 33ème degré créant Disney, un des bras armée de la pieuvre Washington.

On née donc sous le Chromosome X, nous sommes des marionnettes et nous devons au moins sauver l’honneur de notre mère, la  Marie-honnette.  Marie donne le X, la croix, symboliquement c’est peut-être pour cela que la femme est si mal aimé. Joseph, IOS sephira porte le Y, Je suis?

Sephira: De l’hébreu סְפִירָה (s’firá, sephirah, littéralement compter, énumération), plural סְפִירוֹת (s’firót). On CONTE encore, on fait les COMPTES!!! Il y a bien un synonyme de Cabale voulant dire Mafia…

Joseph:Mince, bible. (Argot) Billet de banque. Nigaud, personne niaise.

Joseph, serait-il un attrape-nigaud? L’appât, l’amorce de la Bible et du Vatican, il était charpentier donc bâtisseur et peut-être compagnon, un franc maçon… Un mec sur qui on peut Compter! Une vraie garantie!

L’entité bancaire dirige le courant d’électricité, de gaz, d’eau ainsi que la monnaie courante et tout le reste. L’arnaque c’est qu’ils sont « le pêcheur » (les 7 péchés CAPITAUX), sur la Rive/Bank, mais aussi le requin, dur de leurs échapper, donc les petits poissons n’ont pas beaucoup de chance entre les lignes de crédit, les mailles du filet très fine, le com-herçage des fonds (marins) de l’arme-ada de vaisseaux fantômes qui rame-asse tout ce qui se trouve sur leur sillon (oh! brave citoyen!), dans lequel le sang coule à flot.

Une signature est un contrat ou une promesse morte, encre séchée, eau évaporée, l’esprit s’en est allé ailleurs. Un autographe est aussi une image gravée, comme les photos, dessins et autres graffitis… La seule vraie raison pour moi, du symbolisme de la Bible, ce qui est ironique, vu que cet avertissement est une image lui-même. Tout ce qui se trouve sur internet peut-être ré-écrit, les images aussi… (et je pense que c’est pour cela que Kate de Gaïa ne ‘signe’ que de son sang, celui-ci ne peut être falsifier).

L’eau donne la vie, là est, la vraie Loi de l’eau, différente pour  moi de la Loi Maritime ou d’Amirauté, qui est la Loi du Commerce, de la navigation des eaux troubles et marécageuses de l’esclavage, on vogue sur l’eau mais elle n’est pas l’eau, lo(i).

La vie, le vrai pouvoir de l’O; la mort, le vrai pouvoir de lO(i).

Ledger a plusieurs signification: Livre ou registre de comptes, compte, pierre tombale, amorce pour la pêche, et dérive aussi de mensonge. En français, Compte peut s’écrire conte donc une histoire, est une fiction.

définition ledger du Webster

Le ledger donc est la statue (statut) dressée debout de la pierre tombale, mais aussi la dalle en pierre, marbre ou béton qui est couchée sur la tombe (le verbe « to lie » en anglais signifie aussi « mentir »), donc le ledger est sur la terre, c’est la cane à pêche. La ligne (de crédit) qui est le fil de pêche, et se trouve dans l’air. Ça sent le poisson pourrit. Le bouchon flotte sur l’eau (il navigue, toutes vo(i)les dehors, sur la haute-mer du commerce). On retrouve notre trinité.

C’est le banquier (l’agent, aussi un synonyme de ledger) qui se trouve sur la Rive (Bank, la Banque,) qui tiens la cane à pêche, et c’est lui qui tiens l’appât qui a la tête sous l’eau et coule! C’est le faux Dieu qui tire les(la) ficelles. Dans le monde du dessous, d’Outre-Tombe, sous l’eau, et il utilise un truc qui brille (or, argent, glossa=papier texte) pour appâter le poisson.

Le problème, c’est qu’à trop manger du poisson pas bien frais (bancaire) on s’intoxique et avec un peu de chance pour nous, l’indigestion s’en suivra d’une morte lente et bien pénible… et douloureuse (dolens, dollar).

Le poisson, c’est aussi la vesica pisce, ou Jésus, le Christ, la Croix, Je suis. Et quand il est prit par l’appât du gain, il se retrouve sur la rive (la bank) cherchant désespéramment de l’air ou de l’eau, puis meure lentement. Le banquier peut aussi le garder dans le seau d’eau (garde des sceaux, signatures), tranquillou, jusqu’attend qu’il le passe à la casserole pour le cuicuiser suivant les milliers de Recettes écrite en LATIN-DE-CUISINE sur ses Registres de Comptabilité, un plat bien relevé en fin de compte, avec une pointe de pi-ment.

Le poisson est maintenant disparu de mer. C’est le banquier, qui vraiment, détient les cons-tes et con(mpte)s. Deux fois, car crédit (vivre à crédit), comme débit, signifie dette… Cela doit être la magie des mots!

Mary Croft dit, que la Croix, représente cette comptabilité, un trait avec de chaque coté les deux titres, sur la barre horizontale, « Crédit » et « Débit« … Voila, la Croix que vous portez, le NOM qui y est Cruci-fié en forme de TITRE. Voila le symbolisme de la Cruci-fiction. C’est pour cela que vous avez mal tous les jours en vous levant, car vous dormez les bras en croix, c’est le supplice du Travail (les trois pieux, la Trinité du Commerce: métro, boulot, dodo; les 3 singes (ou signes: ne dit rien, ne voit rien, n’entends rien), tous les jours, vous con-sentez, mais on vous fait aussi marcher les bras en croix… pas facile.

La table Unicode fournit une représentation d’émoticônes des singes:

« Ne vois pas », « N’entends pas », « Ne parle pas »

Définitions

Définition: Ledger:

  • Registre de compatibilité, comprenant des crédits et des débits.
  • (Comptabilité) Grand livre.
  • (Construction) Longrine.

Ledger (anglais):

De l’anglais moyen lygger, leger (“large breviary, beam”), probablement de leyen, leggen (“to lay”) (« s’allonger », « coucher »), similaire à l’Hollandais legger (“layer, daybook”) (de leggen (“to lay”), liggen (“to lie”) (« mentir ») (as in lying down, not as in being dishonest), Anglais ledge, lie (“to be prostrate”) (« être prostré »).

  • Une pierre tombale, une dalle de pierre très large, couchée sur une tombe.

Ledger-bait: incomptable

(pêche) Amorce de pêche attachée à une ligne de flottaison, à une ligne de pêche, à la rive de la rivière (du courant, monnaie courante), de la mare, de la mer.

ledger, définition reverso:

définition ledger-bait reverso:

Le LATIN-DE-CUISINE (TEXTE-TOUT-CAPITAL) est le langage des illettrés, c’est un TEXTE-LATIN-SYMBOLIQUE avec une règle grammaticale anglaise/française le transformant en « présomption » (fiction) et ne rendant plus la réalité grammaticale des faits, bref un NOM BIEN CAPITALISÉ. C’est le langage de l’Empire Romain! Maintenant appelé UNIDROIT.

Donc le LANGAGE DU VATICAN ET LE LANGAGE DES MORTS. Quand on vous dit que desfois les MORTS PEUVENT PARLER! Mais dans le dernier Pirates des Caraïbes si bien nommé « LES MORTS NE RA-CONTE-NT PAS D’HISTOIRE », mais traduit en français différemment, on verra dans un article à venir, le symbolisme de cela.

Pour voir le Serpent Aesclépius.

Asclépios ou Esculape, Fils d’Apollon, il meurt foudroyé par Zeus pour avoir ressuscité les morts, avant d’être placé dans le ciel sous la forme de la constellation du Serpentaire. Serait-ce donc la version de Mary Croft qui dit que c’est le Serpent (la langue), heureusement, qui en disant de manger ce fruit de la connaissance, raconta cela aux prisonniers du Jardin d’Eden, Adam et Ève, nus car ignorant, et les sauva ainsi en leur donnant le remède. Le serpent ressuscite bien les morts en mettant au jour (à l’opposé d’occulte), l’histoire du faux NOM, qui est un péché de par la Loi du Commerce; mais maintenant la résistance est en marche.

Il est qualifié de « médecin irréprochable ».

Se rendant compte par la suite du bien qu’Asclépios avait apporté aux hommes, Zeus le place parmi les étoiles sous la forme de la constellation du Serpentaire.

Il est intéressant de noter comment on peut interpréter les choses différemment aussi, Romley dit que le Serpent est mauvais et Mary Croft dit qu’il est bon! C’est le pouvoir du Symbolisme, c’est le caché, l’occulte dont on ne sait rien, qui nous permet de faire cela. Le code implicite inscrit à l’intérieur même des choses, une vibration, une fréquence, qui se module au grès des vents et de l’eau? Et prend ainsi différente forme(ule)s, la mue du Serpent, fort-or-mue-le, un vrai camé-léon.

En passant c’est le caducée représentant la médecine, mais en faite, voyez-vous, il y a normalement deux serpents: l’équilibre, le coté gauche et droit du cerveau, la raison et l’intuition, le mental et le cœur, la montée du Kundalini, les deux cotés de la guérison, qui lui donne l’équilibre, le remède et le repos, la théorie et la pratique.

Ceci est vraiment représentée par la caducée d’Hermes, la caducée mérdicale ayant perdue un coté, d’où la toute puissance du mérdicament.

Ses symboles sont: ses animaux favoris : le coq, le chien et le serpent; Ses attributs : le bâton, ce qui est très proche de ceux d’Hadès… C’est donc Constellation Ophiuchus, Phi et Φ, une partie de ⊕, bref l’O, l’eau qui serpente dans les étoiles…

On retombe ici sur le Remède (mais pas le merdoc), le Recours dont on a besoin pour se sauver, le Salut, qui signifie « délivrance et libération ». Le croyant qui possède le salut se trouve ainsi délivré et libéré du péché; mais surtout de la ligne de pêche des entités bancaires; de l’insatisfaction et de la condamnation éternelle (enfer) (le Royaume d’Outre-Tombe des morts-vivant de l’esclavagisme moderne de par le pouvoir du consentement tacite par la peur et l’ignorance; article à suivre de Mary Croft qui parle du Recours/Remède spirituel de l’amour) .

« La venue de Jé-su(i)s est pour le salut du Monde » — (Jn 3,16).

« Le salut s’obtient par la grâce et par la foi » — (Jn 3,8) (et non pas par la loi).

« L’expérience du salut débute à la nouvelle naissance » — (Jn 3:3) « Jésus lui répondit: «En vérité, en vérité, je te le dis, si quelqu’un ne naît pas de nouveau, il ne peut voir le royaume de Dieu. » (et oui notre Re-naissance, sans NOM).

« Le salut est une assurance, une certitude pour le croyant » — (Lc 10:20) « Cependant, ne vous réjouissez pas de ce que les esprits vous sont soumis, mais réjouissez-vous de ce que vos noms sont inscrits dans les cieux. »

« Le Christ sauve tous les hommes » — (Ac 4:12) « Il n’y a pas d’autre nom sous le ciel par lequel il nous faille être sauvés »

« Le salut nous assure le paradis à notre mort » — (Lc 23:43) « Jé-su(i)s lui répondit: «Je te le dis en vérité, aujourd’hui tu seras avec moi dans le paradis. »

Je ne suis pas croyant, niveau religion, mais quand on passe la Bible au filtre du code Justinien (et tous les freeman s’y réfèrent, donc il y a une raison à cela!), nous voyons La Révélation! Les double, triple sens des mots! Symbolisme, Ignorance et Con-naissance donne voie au Sens: Être, au s’Avoir et à la Bien-naissance. La Re-naissance, sans le NOM, par le Baptême de l’O, la mort-sure du Ser(t)pen… Pan, Dieu de la Nature.

La renaissance par la mort du NOM, car Je-suis fut cru-xi-fié sur la Croix(yance) qu’il était le Christ (la Croix qu’il croit devoir (obligations) porter), alors que Dieu le fit « Homme » (et non pas Adam et Ève, dans le paradis perdu de leur prison), il le fit « Libre » (et non pas doter de Libertés (obligations)). L’Homme n’a pas besoin d’un livre, ni d’écrits pour savoir ce qui est bon et mauvais, cela est inhérent et inscrit en lui dans son cœur, son âme, son esprit, et sa bien-science (à l’opposé de la con(ne) science).

À Pergame, le sanctuaire d’Asclépios est construit autour d’une fontaine miraculeuse censée redonner la parole aux muets. Et oui! le « Parler » des pirates, revendiquez ses Droits!

Définition de Compte:

Du latin computus (« compte », « calcul »). Conte en ancien français, on a changé l’orthographe pour éviter l’homonymie avec conte (« comte ») et conte (« conte, histoire ») et pour conformer à l’orthographe latine.

Computus: supputation, donc hypothèse, donc fiction. De puto: qui donne aussi « pute » ou  » putain ».

Certains[1] le rapprochent du radical indo-européen commun *pu– (« laver ») qui est dans purus, purgo (donc purgatoire?) – en soulignant que le sens étymologique est « très rare ». Mais le sens étymologique n’est pas « laver » mais « frapper, battre, couper ». (« Laver » est aussi « blanchir de l’argent »).

Comme la grande majorité des verbes latins en –are, il doit être le dérivé, fréquentatif ou intensif, d’un verbe. Julius Pokorny propose de le rattacher à pavio, dēpuvio en supposant un participe *putus. Il est du nombre des verbes qui ont signifié « compter, calculer » avant d’arriver à l’acception de « penser, réfléchir » → voir reor, censeo, aestimo, existimo et duco. Pour en arriver de celui de « couper, tailler » à celui de « compter, calculer », il faut imaginer des entailles faites dans la cire ou le bois pour tenir le compte des têtes de bétail, des heures et des jours, etc.

Puto (Gaffiot): aussi puter: ou putris: pourri, gâté, corrompu, fétide, délabré, en ruines.

A noter que « Compte » donne « computer » donc « Or-dinateur » et c’est lui bientôt, et il a déjà commencé, qui ordonnera et donnera des ordres. L’Administration et L’Administrateur, ultime, sans âme, sans foi, ni loi, qui décidera de nous couper l’eau ou pas, l’électricité ou pas, de nous donner accès à notre voiture ou à notre porte d’entrée, de nous laisser traverser les portiques de contrôle, de nous localiser, écouter, regarder, etc…bref le transhumanisme dans toute sa splendeur.

Worship: vénérer, adorer, idolâtrer. A-dorer et aussi dorer (or qui brille) donc le glossa, la glose. Et le jeu de mot, le transforme en « word-ship« , le vaisseau communicant des mots, l’adoration des mots, l’idolâtrie de l’image gravée, dont Dieu nous a avertit du danger de la vénérer. Et donc nous sommes dans la religion du mots et des écrits, le Royaume des Morts, et maintenant nous sommes entré depuis peu dans le monde d’Outre-tombe du Virtuel de l’Informatique. Un monde froid, dénué de tous sentiments, de toutes émotions, et de tout amour…

« Tu ne te feras point d’image taillée, ni de représentation quelconque des choses qui sont en haut dans les cieux, qui sont en bas sur la terre, et qui sont dans les eaux plus bas que la terre. Tu ne te prosterneras point devant elles, et tu ne les serviras point » — Exode 20:3 et 20:4

« Vous ne vous ferez point d’idoles, vous ne vous élèverez ni image taillée ni statue, et vous ne placerez dans votre pays aucune pierre ornée de figures, pour vous prosterner devant elle; car je suis l’Éternel, votre Dieu. » — Lévitique 26:1

« Maudit soit l’homme qui fait une image taillée ou une image en fonte, abomination de l’Éternel, oeuvre des mains d’un artisan, et qui la place dans un lieu secret! Et tout le peuple répondra, et dira: Amen! » — Deutéronome 27:15

« Ils servirent les idoles dont l’Éternel leur avait dit: Vous ne ferez pas cela. » — 2 Rois 17:12

« Je leur dis: Rejetez chacun les abominations qui attirent vos regards, et ne vous souillez pas par les idoles de l’Egypte! Je suis l’Éternel, votre Dieu. » — Ézéchiel 20:7

« Celui qui a le pouvoir de faire croire en des absurdités, a aussi le pouvoir de faire commettre des atrocités » –Voltaire

L’Arbre de la con-naissance et « Tree of Knowledge » en anglais, « know » or « no« -« ledger »… »pas »-« de compte », l’arbre qui n’a pas de comptabilité, ni de Pierre Tombale. Et l’Arbre de la vie, qui est « Tree of Life » pourrait être « Tree of lie-fe » donc « l’Arbre du Mensonge »…

Ça marche je pense dans les 2 sens, Romley dit que si vous mangez de l’Arbre de la Connaissance, celui qui ouvre la lettre portant le NOM, « Tree of Know-ledger » donc celui qui a connaissance de l’arnaque du « ledger » (la tromperie du compte); alors vous ne mangerez pas de l’Arbre de la Vie (Celui qui porte le fruit de la Liberté), et il voit le paradis comme le paradis, alors que dans l’exemple premier, c’est le même raisonnement que Mary Croft, le Paradis est la prison!

Et quand je fais le jeu de mot de débit de poisson pour débit de poisson, cela marche car cela vient de potio… une potion est un breuvage de poison, comme l’alcool, c’est pour cela qu’il est en vente libre, le cannabis est un remède, c’est pour cela qu’il est interdit et génétiquement modifié.

Pour fini, l’État est vraiment un impôt-steur! Celui qui récolte des impôts, et la (im)Poste, lui fait foi et loi. C’est leur rôle. Im-potion, peut-être difficile à a-valer? (valeur, valet, aval, AV El).

Romley rajoute que ledger est aussi un agent et un résident, c’est pour cela qu’on vous demande où est-ce que vous résider? (Domicile aussi mais dérive de Dame, maison) Vous résidez sur des terres mais elle ne vous appartient pas, de plus on a ‘res‘ (chose) et ‘ident‘ (identité) donc la ‘chosification’. Il n’y a que les Lords qui peuvent être propriétaire de Terre chez les anglo-saxon, et un proprio s’appelle un ‘landlord‘, le locataire étant un ‘tenant‘. Il dit que seul le prénom peut être propriétaire et le SURNOM est le résident… Tout nous crève les yeux mais on ne le voit pas.

Lettres, Courrier, Poste et autres instruments de négociation 

(mettre les sous-titres)

Romley explique la relation Acte de Naissance, Poste et NOM, c’est l’officier d’Etat civil qui signe l’Acte de Naissance qui détient le NOM donc la Dette et toutes dettes que vous recevez par la Poste. Vous êtes coupable de personnification et usage de faux si vous ouvrez ces courriers, c’est pour cela qu’il vous poursuit (alors il est fourbe car il le sait, vu que c’est lui qui vous l’envoie). C’est donc l’officier qui doit payer la dette, et il est coupable s’il essaye de vous forcer à la payer!  (section 514 du Criminal Code Act 1913, section 85q de l’Acte Anti-Crime de 1914).

Facteur, dérive Facture, le mot facture est le plus souvent employé avec la signification de « pièce comptable » et son sens c’est développé à partir du mot Facteur, au sens d' »agent comptable« !. Donc vous savez maintenant où envoyer vos factures… (on trouve aussi ‘factice’ donc ‘artificiel’ qui est fiction).

F-ACTEUR — F-ACTURE

Ils rient bien à la Cour que ce soit le Tribunal ou la Cour du Roi.
COUR-RIER

— Traduction, adaptation, exploration Jackfruit —

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s