JORDAN MAXWELL 3: Mythologie

Ok, attention, ça part dans tous les sens, mais j’essaye d’explorer, de rechercher, de connecter les pièces du puzzle, Jordan Maxwell dit bien que l’étymologie est moins importante que le Concept, car les métaphores et histoires symboliques sont beaucoup plus puissantes et parlantes que toutes les histoires qui en découlent…Si on s’en tiens à l’interprétation ou au texte écrit, on obtient la religion, et toutes ses fausses interprétations diluant l’or-iginal, et la mé-compréhension des mots, des termes, il faut comprendre l’origine des mots. Les articles deviennent super long car si on regarde la signification de chaque mot, on découvre énormément de choses, le sens en est changé, l’histoire change, la compréhension change, surtout quand on a le but d’y con-fondre avec le commerce, le code Justinien, etc…

Une religion est simplement une idée conceptuelle développée sur des millénaires et perfectionnée pour établir et faire du commerce  (un système esclavagiste). Aller à l’église, ou church en anglais (voir plus bas la signification), c’est allé à un show, au théâtre (théo, thé-, qui est dieu), l’âtre de dieu. Le Cinéma (see-néma) est donc la nouvelle église racontant les nouveaux dieux (plutôt des vielles histoires de dieux recyclées), y sont vénérés les stars (étoiles), y en a même qui se font la guerre, c’est le show de Dieu, des étoiles, de la voie lactée.

Comme à l’église on entre et paye de l’argent liquide pour écouter une histoire de dieu. Le problème pour Maxwell, c’est qu’au cinéma on ne nous apprend rien, alors qu’au moins à l’église on a une version d’une histoire de Dieu, Maxwell dit je ne veux pas croire mais savoir. Donc vous n’obtiendrez pas cela au cinéma, ni dans les églises d’ailleurs, où il y a beaucoup chercher sans trouver de réponses. Ils donnent des réponses dans les films mais seul les illuminés comprennent. Il conseille aussi de regarder la TV sans le son ;).

Astar, donnera Star et il faut donc bien comprendre la signification de tous ces mots, sinon c’est le Dis-astar (Disaster), le Dés-astres, comme on l’a maintenant sur la planète. Il faut comprendre les mots, les termes, le vocabulaire, les planètes, les étoiles, l’univers, le business, la religion, le commerce, le gouvernement. Tout cela a été perfectionné depuis des millénaires…

Aujourd’hui, on a la « Concrete Jungle » chantée par Bob Marley, la Jungle de ciment, de béton. Ciment est relié à Cime(n)tière, régit par la « Cemetary Law » ou la Loi du Cimetière qui régule donc le business du cimetière. Toutes nos habitations sont faite en ciment, et donc vraiment nous vivons sous cette loi! Le monde entier est un cimetière, et c’est le domaine (la dominance) et la Juridiction du Vatican.

« We live in a concrete jungle ».

C’est pour cela que l’Élite nous considère comme des zombies et qu’on parle de gens vivant comme des zombies et qu’on a cette culture médias de zombies et cette fascination pour eux et autres morts-vivants, le SURNOM étant le symbole du MORT-VIVANT et du LATIN DE CUISINE, le LANGAGE DES MORTS et L’ECRITURE DES TOMBES.

Maxwell, commence avec Dagon, le Dieu poisson…e(s)t la Loi maritime? On voit sa coiffe, la même que la mitre du Pape et de la religion Mithras (mit râ: le port du soleil) . (Voir la MITRE: s’occupant de 3 divisions! La défense (mer), l’aviation (air) et l’IRS (les impôts = terre), cela ne s’invente pas! Et la mitre d’infamie).

Râ, Rê, Amon, Aton, Aten, Akhénaton, Toutankhamon

Il parle aussi du chiffre 10, le 1 et 0 (représenté aussi par phi ou Φ) de la programmation informatique, le X romain, représentant aussi le Aton ou Aten (Athènes) , aussi, Akhénaton et son culte, aussi ou Râ, aussi Amon-Rê, voir aussi Amon: Son nom Imen, « le Caché » ou « l’Inconnaissable », traduit l’impossibilité de connaître sa « vraie » forme, car il se révèle sous de nombreux aspects. Il est Imen achâ renou, « Amon aux noms multiples » (et on sait ce qu’est l‘hymen ou l’Amen). Sous la forme d’une oie(s-eau), l’un de ses animaux symboliques, il pondit l’œuf primordial d’où sortit la vie. Sous la forme d’un serpent, il fertilisa l’œuf cosmique façonné dans les Eaux primordiales. Ça parle un peu non? 

Ainsi, devant l’entrée de son temple de Karnak (temple charnel) s’étend une allée de sphinx criocéphales (ou criosphinx), symboles de sa puissance procréatrice, on retrouve ici le Christos...Il est alors associé à Rê, dieu Soleil d’Héliopolis. C’est à l’époque archaïque grecque que l’Amon égyptien est assimilé à la divinité grecque Zeus, en tant que Ammon-Zeus. L’Amon égyptien prend un m tandis que l’Ammon grec prend deux m. On explique le redoublement de la consonne par l’étymologie du mot : les Grecs, friands de jeux de mot, ont en effet mis en rapport le nom Ammon et le mot ammos (ἄμμος), le sable. Toutânkhamon, il fait penser à ses cranes allonges possible extra-terrestre ainsi que les couvre-chefs et mitres qui pourrait cacher se genre de crane…

On retrouve ce symbole des ailes et du disque/soleil et les poissons accrochés.

En passant, Anubis, le chien, en anglais « Dog » donc « GOD »

Noun

Pour revenir sur Zeus, il apparaît dans l’iconographie grecque sous forme humaine, les tempes ceintes de cornes de bélier. Le dieu porte fréquemment et dans les types monétaires et dans la statuaire, une couronne de laurier (Empire de Rome!). Il apparaît souvent en présence de béliers, ou encore, à l’instar de Zeus, tenant un aigle.

Amun avec la mitre et avec la Déese Mout ou Maat…

Rê sortit de l’œuf et fut aveuglé par la lumière. Cette lumière fit couler des larmes de ses yeux, d’où naquirent les premiers hommes. Il semblerait que Rê se soit créé lui-même en se nommant, comme il créera les éléments de la vie en les faisant sortir du Noun, l’océan primordial. Il devient la divinité principale sous l’Ancien Empire. Il est souvent représenté avec une tête de faucon sur laquelle est posé le disque solaire protégé par le cobra dressé. On retrouve ici l’histoire du SURNOM? Et on verra avec l’article sur l’épiphanie que cela s’y rapporte dans le symbolisme.

Dans la mythologie égyptienne, l’océan primordial est appelé le Noun (ou Nouou (Nwn). On peut considérer le Noun comme un concept plutôt qu’un dieu. Il est l’océan qui a fait la Vie et qui fera la Mort ; sans créateur, il s’étend autour du monde. Tous les mythes de création ont une chose en commun, ce Noun, d’où naquit le dieu-créateur.

Étonnant! l’histoire du SURNOM dans la mythologie?! C’est bien le Nom qui  est un concept, et il fait la vie ou la mort, il fait qu’on est dieu vivant et le SURNOM qui donne la mort. L’océan fut donc aussi appelé le père des dieux. J’aurais dit la mère des dieux mais bon.

Noun était plus qu’un océan, il était une vaste étendue d’eau immobile. Même après la création du monde, Noun continue d’exister pour revenir un jour, le détruire et recommencer le cycle. Après la création, Noun a joué un rôle dans la destruction de l’humanité quand les hommes n’ont plus respecté et n’ont plus obéi à .

Ils n’ont plus respecté le Dieu Nom et sont passés du coté obscure de la force, Anubis, ou le GOD DOG-LATIN ou Latin de cuisine du SURNOM et l’Esclavagisme de l’humanité s’en suivit.

Noun a proposé que Rê jette son œil pour détruire l’humanité. Et l’œil de Rê, sous la forme de la déesse Sekhmet voyage à travers l’Égypte tuant tous les mortels. Nous avons ainsi l’oeil au sommet de la Pyramide, notre pire amie ou haine-mie.

Noun a protégé Shou et Tefnout à leur naissance des puissances démoniaques du chaos (représentés comme serpents). Voir la symbolique du serpent d’Adam et Ève version Romley Stewart. Voir aussi peut-etre « l » symbolique de la marque d’Harry Potter, la marque de la bête, une espèce de Z ou N qui se rattache a lettre hebraique, nun, grec et copte…

Noun est représenté comme un homme barbu, avec un corps bleu ou vert, symbolisant l’eau et la fertilité. Parfois il est aussi montré avec des seins femelles. Dans une de ses mains il tient un tronc de palmier (stipe)(Le Dam-ier maçonique?), symbole de longue vie et en porte encore un dans ses cheveux. Il est également parfois représenté sous la forme d’une divinité à tête de grenouille.

Le livre des portes, pourrait avoir une symbolique des 2 colonnes, la maison, la table, l’hôtel, l’entrée, l’utérus, le con, Pi ou π…Ce livre relate le passage de l’esprit du défunt dans le monde de l’au-delà, correspondant au trajet du dieu soleil sous la Terre durant les heures de la nuit.


Bâ est Babylone et Baal, on note le bateau aussi, vraiment intéressant.

Le chapitre le plus connu du Livre des portes relate la division des Égyptiens en quatre « races », les « Égyptiens » (autochtones), les « Asiatiques », les « libyens » et les « Nubiens ». Ils sont dépeints entrant en procession dans le monde des morts.

Cinquième heure, c’est le bateau: Le dieu du Soleil assiste à la déroute d’Apophis (Anubis), qui est porté par douze dieux.

voie ou loi maritime, symbolisme, etc…

le Livre des Portes dépeint les portes du monde extérieur, port-e, deux colonnes ou tours, maison, hôtel, utérus, estuaire et berge de la rivière, etc…séparation avec le monde du dessous, monde des morts, naissance, re-naissance, serpent (sperme) et soleil ou ovule, fécondation…que de symbolisme…

Pour en revenir à Aten qui est « ten » en anglais donc dix  et le Soleil.

L’Épire ancienne fut créée en 395, et faisait partie de l’Empire romain d’Occident. Elle fut créée à partir de la province antérieure de Macédoine, divisée en 305 pour la partager entre les deux parties de l’Empire romain. Cette province tardive faisait partie du diocèse de Macédoine, lui-même inclus dans la préfecture du prétoire d’Illyrie, et elle comprenait l’Épire antique, l’Acarnanie (Acarnan) et les îles de Corcyre et d’Ithaque.

Jupiter

Les eclairs…dieu du tonnerre…Frayeur…Libre de Job, vieux testament…26:14…37:5 parle de Zeus Jes us…

Jordan Maxwell, Judaïsme  est la vénération de Saturne et pour les Catholiques c’est Jupiter, et l’Islam c’est Isis, Venus et Lucifer (Voir le Livre: The ringmakers of Saturn)

Le nom « Jupiter » vient de l’évolution d’un nom composé d’origine indo-européenne « Dyēus phater » signifiant « ciel père » (Dieu le père), que l’on retrouve dans le grec Ζεύς πατὴρ et le védique Dyauṣ Pitā.

La première partie du composé appartient à la famille formée sur dyew, racine indo-européenne désignant « la lumière diurne », et sur laquelle est également formé le mot latin dies (mort en anglais), « le jour ». On trouve même Diespiter chez Plaute et Varron pour désigner Jupiter. L’accusatif Jovem a donné les adjectifs « jovial », « jovien » et aussi le substantif « jeudi » signifiant « jour de Jupiter » (Jovis dies). Le mot franco-provençal « Joux » que l’on retrouve souvent en toponymie alpine pourrait en dériver. Molière n’hésitait pas à mettre « Per Jovem ! » (« Par Jupiter ! ») dans la bouche d’un personnage de pédant.

Et pour d’autres chevaliers Jedi….

L’aigle, qui plane en haut des cieux et fond comme la foudre sur sa proie, était son oiseau favori. Il était de fait, en tant que maître du ciel, associé aux pratiques divinatoires liées à l’interprétation des signes célestes, tels que le vol des oiseaux ou les éclairs. (Ces rapaces font des cercles dans le ciel, voir Circé).

Il est le maître de l’univers, de la terre et du ciel mais également le dieu des dieux.

Aussi dit Jupiter Capitolin en raison de la localisation de son temple sur le Capitole; Jupiter connait de nombreuses équivalences avec d’autres dieux d’autres religions :

le dieu étrusque Tinia ;
le dieu grec Zeus ;
les dieux gaulois Taranis (à la roue), Ésus et Sucellos (au Maillet) ;
les dieux germaniques Odin et Thor (le premier étant le dieu des dieux et le second celui de la foudre) ;
le dieu finnois Ukko Ylijumala (au marteau) ;
le dieu slave Péroun (aux flèches) ;
le dieu balte Perkunas ;
le dieu indien Indra (au Vajra) ;
le dieu égyptien Rê ou Râ ;
le dieu carthaginois Bhal.

Chronos, fils d’Uranus et son fils Jupiter?

À Rome, le temple que ce dieu avait sur le penchant du Capitole fut dépositaire du trésor public, par la raison que, du temps de Saturne, c’est-à-dire durant l’âge d’or, il ne se commettait aucun vol. Sa statue était attachée avec des chaînes qu’on ne lui ôtait qu’au mois de décembre, époque des Saturnales.

En alchimie, il désigne le plomb, considéré comme un métal froid (comme la planète), le soleil noir (sol niger), En hermétisme, on dit de lui qu’il est le père de la première monnaie, parce que Saturne est la première des planètes qui porte les clefs donnant accès aux trésors, si on tient compte de sa couleur et de son rang.

Dans la mythologie romaine, Uranus est la transcription directe en latin du dieu grec Ouranos. Il est le dieu du Ciel. Il est important de noter qu’avant cet apport grec, les Romains avaient un dieu du ciel appelé Cœlus (du latin cælus, « ciel »).

Ouranós, « ciel étoilé, firmament ». Une variante, d’origine évhémériste, fait d’Ouranos le premier roi des Atlantes et l’inventeur de l’astronomie.

Ses deux premiers-nés sont des filles, Rhéa, également appelée Pandore et Basiléia (la Royale), qui hérite du trône atlante à la mort de son père, épouse Hypérion, engendre avec lui Hélios et Séléné.

Ce n’est qu’après la mort « terrestre » de Dionysos et d’Ammon que l’héritage atlante revint dans sa totalité à Zeus, le fils de Cronos et de Rhéa.

Chassé du pouvoir par ses fils Cronos, Atlas et Dagon, il tente de remonter sur son trône en envoyant ses filles Rhéa, Dioné, Aphrodite-Astarté, Hora et la Durée séduire Cronos afin de le tuer par traîtrise. Cronos déjoue le complot, épouse Rhéa, fait des quatre autres émissaires, toutes ravissantes, ses concubines et finit par tuer Ouranos à l’issue d’un combat, trente-deux ans exactement après lui avoir dérobé son sceptre. L’esprit d’Ouranos se dissipe dans les eaux du fleuve sur les rives duquel Cronos l’avait abattu, et ses anciens sujets le portent aussitôt au rang des dieux. Des années plus tard, au terme d’un nouveau conflit armé, Cronos est destitué par son fils Zeus, tandis que
l’empire occidental d’Atlas, à savoir la péninsule ibérique et le Nord de l’Afrique, revient par héritage à Hadès puis, après la mort sans héritier direct de ce dernier, à son neveu Hermès

D’après la mythologie grecque, reprise avec des noms latins, Uranus est le fils d’Éther et du Jour. De son union avec la Terre (Tellus Mater, donnant Tellurisme?), il engendra entre autres Ops, Océan et d’autres Titans, le plus important d’entre eux étant Saturne. Uranus renvoyait ses enfants dans le sein de leur mère, à tel point que celle-ci, excédée, étouffant, arma l’un d’eux, Saturne, d’une grande serpe aiguisée, avec mission de châtrer son père. Ce qui fut fait.

Mais les jets de sang d’Uranus, qui auraient atteint Gaïa, continuèrent de procréer, et ainsi naquirent les Furies vengeresses, les nymphes des frênes, et les Géants. Quant au sexe d’Uranus, rejeté à la mer, il aurait donné naissance à la déesse Vénus. Il a donné son nom à la planète Uranus (dans notre système solaire).

Caes ar: compare caelum, le mot Latin ciel ou « sky » en anglais ou « the heavens », les Cieux, donc en anglais « celestial » ou Celeste.

Caelus fut le fils de Aether et Dies (« Day » or « Daylight »: « Jour » et « Lumiere du Jour »). Caelus et Dies etaient les parents de Mercure. Avec Trivia, Caelus fut le père du Dieu Romain Janus, ainsi que de Saturne et Ops. Caelus etait aussi le père d’une des trois formes de Jupiter, les deux autres pères étant Aether et Saturne.

Dans la représentation de l’espace, Caelum est un des composant du mundus, « monde » ou cosmos, avec la terra (terre), la mare (mer), et l’aer (air). Le nom Caelus est connecte au culte de Mithras.

En anglais, Aether, Chaos: Dans la mythologie Grec, Chaos (Greek: Χάος), d’après Hesiode, Chaos (« Chasm« ) fut le premier en existence: « at first Chaos came to be »

Le Chaos:

Selon la Théogonie d’Hésiode, il précède non seulement l’origine du monde, mais celle des dieux. Chaos précède ainsi Gaïa (la Terre), Érèbe (les Ténèbres souterraines) et Nyx (la Nuit) (Le No[u]n?). Dans la phase suivante de la Création, Gaïa devait donner naissance à Ouranos (le Ciel et la Vie) et à Pontos (les Flots) (Pontife?).

Le Tableau des Divinités grecques primordiales:

Aether, Mithraism et le Culte de Mithra (et ses temples), culte du Mythe et Mystère.

les Champs Elysées font parties des Enfers…L’arc de Triomphela porte des Enfers? ou Celle qui est au musée Rodin…

Dans la mythologie grecque, les champs Élyséens, ou simplement l’Élysée sont le lieu des Enfers où les héros et les gens vertueux goûtent le repos après leur mort. Bienvenu au Palais de l’Élysée…d’où gouverne Satan.

Le mot vient du grec ancien Ἠλύσιον πεδίον / Êlýsion pedíon, issu selon certains de ἐνηλύσιον / enêlýsion (« lieu frappé par la foudre »), ou bien de ἀλυουσας / ἀλύω (« être agité », ou « errer/flâner »
1) comme l’avance Eustathe de Thessalonique
2) ou encore de ἀλύτως, synonyme de ἀφθάρτως (« incorruptible »)
3) en allusion à la nature incorporelle des âmes.

La City de Londres possède les fondations d’un mithræum, vestige de l’antique Londinium, ce qui en fait l’un des plus vieux monuments de la capitale britannique.

Theos…god…ou zeus…zee us…le dieu père de tous les dieux, père des cieux…père et zeus…pitar en Sanskrit…pita en vieux persien et pater en ancien grec…pita pater égale zeus…le pater zeus …ou dieu le père…en latin = Dios, zeus (grec)…est zios (zieux, yeux, celui qui voit tout)…dios…dieu romain…IU-Peter…ou IU-Pierre ou saint-Pierre avec « J » qui équivaut a « I » … Ju-peter (Pierre=Peter en anglais)…Jupiter…la statue du Vatican…l’apôtre Pierre, le Saint-pierre/saint-père…on lui baise les pieds maisa alors les catholique vénère quelle religion?……Le canal de Suez est le canal de Zeus …Jove… »god is love »… »god is Jove » (Jova)…et il appointa des rois pour le protéger…système de royauté en place dans le monde.

Deus..en latin…Diva en vieux persien…evil (anglais) ou vilain ou dieu démonique…devil (anglais)..diable..dia..veneration de l’ancien  démon, daemon, la déité, le dieu…Zeus

Cassopee…W…mère d’andromède…peuple de l’Épire…Reine d’Érythrée « Medri Bahri » signifie « Terre de la Mer » en renfonce à la Mer Rouge qui bord-e l’Érythrée.

Vénérer est Venus et rendre un cul-te à un dieu, à un saint/sein ou à des choses saintes (sein-tes) ou sa-crées ; ad-or-er. Venus: veine…vaisseau…vais-seau…contenance des eaux/os. Antonomase de venus, de venor (« chasser ») → voir Diane, déesse de la chasse. Chaserchase en anglais (man-athan-chase bank…man athon chasse bank ou la banque du dieu Athon qui fait la chasse à l’homme). Diane —dia-ne (Mythologie romaine) Déesse de la chasse et de la Lune, chez les Latins.

Diane, Djan(e)..Djin..Jin…Génie

Venus, plaisirs de l’amour (donc le sexe) vénal, charme, attrait,gr ace (gra-cieux…rendre grâce….graisse-cieux….louage…louer…vénérer), a-gré-ment, élé-gance attitude, manière, geste, style, grâce, joie, jolie, jovial, orner, parer, embellir, poli, gracieux, aimable…

Venus=vente, vendre, aller à la vente, être vendu (Etre vendu), (s’)ex-posé en vente (dans les magasin) (XIVe siècle) De l’arabe مخازن, maḵāzin, pluriel de مخزن, maḵzan (« entrepôt, dépôt, bureau »). (Militaire) Local où sont déposées des munitions et toutes sortes d’approvisionnements pour les armées. (Vieilli) Variante de magazine.

De خزن, ḵazana (« entreposer »).  Poser entre (les jambes?), du latin apotheca (« entrepôt », « dépôt ») qui donne aussi l’allemand Apotheke, l’occitan botiga, botica, l’espagnol bodega, l’italien bottega.

Donc la boutique: Étalage en plein vent ou baraque de marchand forain. ou barque? Métier de commerçant. Se mettre en boutique, ouvrir boutique. Entreprendre quelque espèce de commerce ou d’industrie à boutique ouverte. Fermer boutique, cesser de travailler ou de vendre, quitter le commerce.

Toutes les marchandises dont une boutique est garnie. pour une garnison…Bateau de pêcheur dont le fond est percé de trous et dans lequel le poisson se conserve vivant.!!!!!!!!!!!!!!!!!! Aller prendre du poisson à la boutique. On est plus des moutons mais des poissons!

Pharmacia, farmacia…farm acia…ferme…de la même famille, issus du grec et attestés en latin classique :
pharmaceuticus, pharmaceutique
pharmaceutria, enchanteresse
pharmacopola, pharmacien
pharmacus, magicien, empoisonneur

(Adjectif, interjection) Du latin firmus (« solide, ferme »), apparenté à forma (« forme »).
(Adverbe) Du latin firme (« solidement, fermement »).

(Nom commun 1) Déverbal de fermer  au sens ancien de « établir d’une manière ferme, fixer », de là « donner en exploitation selon une convention bien établie, donner à ferme, affermer ». Le latin médiéval a firma au sens de « bail à ferme » attesté pour le domaine anglo-saxon depuis 1100 → voir firme (affirmer, société). L’ancien français avait, pour variante, farme, peut-être apparenté à l’allemand Farm, à l’anglais farm issus d’un étymon différent ; les étymologistes anglo-saxons penchent pour une origine anglo-saxonne du latin médiéval ferma, firma.

(Nom commun 2) Déverbal de fermer au sens de « attacher, fixer ». une firme, une société privée ferme, une prison, une prix on, (En particulier) Qui ne se laisse point abattre par l’adversité, intimider par le péril. en-fermer….Du latin prensio, prehensio, en ancien français preison, puis prison d’après pris (prix), participe passé de prendre.

Chartre: du latin carcĕrem, accusatif de carcerprison »). Du latin charta (« papier, écrit, carte ») qui a aussi donné carte, charte. Lieu propre à mettre quelque chose en sûreté. Nom donné jadis aux titres de propriété, de droits seigneuriaux, etc.

Carte: Petit carton comportant divers types de renseignements. J’ai besoin de ma carte d’identité. Petit carton comportant une puce électronique ou une bande magnétique pour réaliser diverses opérations. Je paye avec ma carte de crédit. (Électronique) Plaque faite de diverses couches de matériaux sur laquelle se trouve le circuit imprimé qui relie des composants électroniques entre eux. En ouvrant la tour de votre ordinateur, vous verrez un certain nombre de cartes.

Carte \ˈkaɾ.te\ féminin:

Livre.
Registre.
Carte.
Connaissance.

Carcer: du verbe χαράσσω, kharássô (« gratter, inscrire »). Prison, geôle, cachot. Diminutif du latin cavea « cage » (voir aussi cave). S’écrit jaiole au XIIe siècle, jeole au XIIIe siècle. Gibier de prison, gibier de potence, vaurien, pendard, maraud, coquin (qui mérite la prison). Lieu sombre et renfermé ; cellule (de lupanar, de bordel)loges des animaux, d’où partaient ceux qui faisaient des courses dans les jeux de cirque.

Carcer (Gaffiot): l’en-ceinte, d’ou partent les chars dans une cour-se…point de départ (Birth, naissance)

Conception, con ception, con cept…conceptus…de concipio: De capioprendre ») avec le préfixe con-. (prendre le con/vagin!)

Concĭpĭo, infinitif : concipĕre, parfait : concēpi, supin.

Conceptum: Prendre ensemble, réunir, contracterVela magnam vim venti concipiunt, les voiles prennent beaucoup de vent. Concevoir, engendrer. Quae terra concipit, les germes que la terre reçoit.

Verbe dérivé de capio (« prendre ») avec le préfixe co- → voir rapio ou dérivé de l’indo-européen commun *kap– (« saisir ») qui donne le grec ancien κάπτω, káptôsaisir »), κώπη, kôpê (« anse »), l’albanais kap (« saisir »), le gotique hafjan, l’allemand haben, l’anglais have.

Saisir, prendre, avoir (Alleu, voir autre article), rapio de rape en anglaisvioler donc voler, de-rober (enlever ses affaires, déshabiller), prendre…attraper, capturer, s approprier, hériter, percevoir.

Concipio: capter l’eau, canaliser, fée-con-der, recevoir la fécondation, conçu, se former, naître, torrent, venu(s) d’une autre course, en droit: v(i)ol découvert chez qqn devant témoins. Admettre, prendre sur soi, contracter, se rendre coupable d’un crime, acte scandaleux, jurer, prononcer un serment, rédiger une assignation (Concipere verba)

Con – septum ?

(Biologie) Cloison membraneuse qui délimite deux cavités. ‘hymen ou l’hymne a l’amour…l’âme d’Ur. Du latin hymen, emprunté au grec ancien ὑμήν, humến (« membrane »). Du latin Hymenaeus (« chant nuptial »), emprunté au grec ancien ὑμέναιος, huménaios (« chant d’Hymen ») (humain?), du nom du dieu présidant aux noces. Membrane obstruant le vagin des femmes vierges. (Poésie) Mariage, union conjugale. Jeu de l’hymen, jeu analogue au jeu de l’oie.  Hyménée, dieu du mariage. Accouplement des animaux. Appeler aussi la Corona ou Couronne vaginale…(en anglais, l’Hymen n’existerait pas! Ce serait plutôt la couronne! The Crown en anglais! Qui gouverne le monde…

De loin, cela ressemble à la vierge?

la vierge marie?!

Du latin septum (« clôture, haie, barrière »).

Saeptum: Barrage d’un cours d’eau, herse d’une écluse. Du con-herse ou com-herse…commerce…barrer un cours d’eau vaginal…ecluse…eclore…naitre.

Saeptum (Gaffiot): une enceinte…saepta…enclos de vote
Ecluse: sépare les eaux, exclure.

Church, Circé, Corona (hymen)

Church en anglais, est église, derive de Circé, comme la veuve noire, elle se nourrit du mental de l’humain, Mother Church ou l’Eglise Mère, ou mother kirk (en ecossais).

Dans la mythologie grecque, Circé (en grec ancien Κίρκη / Kírkê, « oiseau de proie ») (ou croie! croyance, croix) est une magicienne très puissante, qualifiée par Homère de πολυφάρμακος / polyphármakos, c’est-à-dire « particulièrement experte en de multiples drogues ou poisons, propres à opérer des métamorphoses ». Elle est connue tantôt comme une sorcière, tantôt comme une enchanteresse. Et donc en relation avec l’empoisonnement des merdocs, pharmacies et pharmaciens d’aujourd’hui, symbolique!!

Le nom moly, a été identifié, selon les études pharmacologiques les plus récentes, comme étant le perce-neige, Galanthus nivalis, dont le principe actif, la galanthamine, contrecarre l’action de l’atropine (de la Datura).

En botanie, les Circaea sont les plantes appartenant au genre enchanteur des nightshade ou Solanaceae (Solanacées).

Circea: circe, circus, cercle, crux (croix), corona (hymen?), De l’indo-européen commun *(s)ker (« tourner »), qui donne corona (la couronne) et curvus, en grec ancien κίρκος, kirkos (« faucon » ; oiseau au bec courbé, aux serres crochues → voir falco pour le latin avec le même sens mais sur un étymon différent). L’Aigle? Circus, l’oiseau qui fait des cercles!!! Circus (Gaffiot), Circe (Gaffiot).

Orion

Devions sur une de mes trouvailles, une nouvelle constellation! La Constellation d’EURion.

Similaire à Or-ion, de la corporation japonaise Omron…Omron rings, anneaux Omron! Eurion anglais. Système d’anti-piratage de billet de banque de Markus Kuhn. Hallucinant non?!

Un mythe raconte la rage de Gaïa envers Orion, qui lui dit qu’il allait tuée tous les animaux de la Planète.

En Astronomie musulmane du moyen-age, Orion etait al-jabbar, « La Géante ». La sixième étoile la plus brillante d’Orion, Saiph, de l’arabe, saif al-jabbar, signifiant « l’Épée du géant ».

Dans la mythologie grecque, elle représente Orion, un chasseur légendaire qui se vantait de pouvoir tuer n’importe quel animal.

Le nom d’Orion proviendrait d’une racine indo-européenne signifiant l’été : Ώαρἰων, sa forme la plus ancienne, est le dérivé en -ων d’une forme à suffixe -ιος, construite elle-même sur un thème *ὦαρ, issu de *ὦσαρ et qui désignait l’été. Or le lever héliaque de la constellation coïncide avec le solstice d’été. Il a été également avancé que le nom de la constellation dérive de l’akkadien « Uru-anna », la lumière des cieux.

Mythologie d’Orion en anglais, la naissance d’Orion. Ici, les Dieux, Zeus, Hermes et Poséidon vinrent visites Hyrieus de Tanagra, qui fit rôtir un taureau entier pour eux. Quand ils lui accordèrent en retour une faveur, il demanda la naissance de fils. Les dieux prière la peau du taureau et éjaculèrent ou pissèrent dedans, puis l’enterrent dans la sol et lui dirent de la déterrer dans dix mois (dix et pas neuf, le culte du aTen?). Il trouvera ainsi Orion, c’est pour cela qu’Orion né de la Terre.

Cela commence donc avec l’histoire oxydée (oxhyde, oxyde, ox: le buffle/taureau et hide: le cuir/la peau) de la naissance d’Orion (Or ion, un ion peu être oxydée en chimie). En sachant que Maxwell décrit l’humain comme une batterie électrique.

Naissance, maternité et hôpital

On part encore un peu ailleurs, mais cela reste lié, au suivi du discours de Jordan Maxwell. La monnaie est comme l’eau, les flots du cash ou les liquidités, on peut utiliser sa carte de crédit partout dans le monde (la loi maritime) mais les coutumes sont différentes partout (common law ou loi coutumière, loi de la terre). Vous êtes lessivé (fatigué), plus d’argent liquide, alors on vous demande de ne pas faire de vague, de rester coule, de monter à bord (on bord en anglais) ou « ça va mon pote? » qui est « mate » en anglais donc « matelot », on doit être en vogue, rester à la mode tout le temps, suivre les courants et ne pas (s’)échouer dans la vie, toujours surfer la vague.

En Anglais on a worthship, worship, whoreship, warship qui se ressemble beaucoup…

Manufacture, la facture de l’homme, le rôle de l’homme qui fabrique (man-u-facture) le bébé, la mèr-e produit le produit (bébé), elle le dé-livre (de la prison de l’enceinte) (deliver en anglais c’est accouché ou livré, une livre sterling), elle est en labour (labourer, loi maritime, herser, commerce), donc au travail, elle est en berth (birth en anglais donc en naissance, entrain de donner naissance), elle est donc couchée, en poste, en mouillage, en amarrage, au port, la vie se manifeste, et l’enregistrement du charge-ment (shipping) ou des marchandises se fait sur le registre ou le manifeste du navire. Un certificat de manifestation (fest, feast, fête), c’est la fête d’anniversaire, par le canal de naissance, le con-duit, elle a perdu les eaux, le produit s’est manifesté et est arrivé (arrimé) par les eaux, et le Doc(t)ker signe les document (d’eau-cu-ment, le contrat tacite).

Le Nom sur le certificat est une entité business mais pas vous. La police vous arrête et vous demande votre permis de conduire, est-ce que c’est vous? Non! Nom! En commerce, ils ont le joker qui rend fou, qui sur-enchérit, sur-en-chère, s’impô(t)se (impôts, imposture) sur le nom, le sur-NOM. Le permis est mon entité de société enregistrée au registre du commerce, mais vous ne l’avez pas enregistré (agent commercial) donc c’est l’Etat qui est votre tutelle, votre tu(t)eur.

Donc si le policier vous demande, si c’est vous, il veut que vous disiez « oui », il obtient ainsi votre consentement. Alors que si vous étiez son agent commercial, le re-présent-ant commercial de l’entité SURNOM, vous auriez droit de vous défendre en commerce.

La maxime de la Loi Romaine: « Laissez celui qui veut être trompé, être trompé ».

Alors ils vous chargent (comme une bête) ou vous accus-ent (les accus de charge=batterie), il vous en-dette, et quand vous payez, ils vous déchargent comme une batterie, car l’humain marche comme une batterie, un pile d’énergie, qui effectue un travail physique, on est électricité et l’Electricité est conduite (canal) par l’Eau.

Les chevaliers du Temple, les Templiers Cathares, sont l’élite international des banquiers, les pirates des Caraibes, Puerto Rico est le siège des impôts du Bercy US, Berce-eau: Puis, c’est au xiie siècle qu’apparaît pour la première fois le nom de Bercy ou Bercix dans des actes de propriété. Une ancienne forme berzilz permet de rattacher Bercy à l’ancien français bercil, du Kurde Berçîs ou Jupiter, ce qui signifie « berge-rie » et les moutons bêlent, pardon votent…). Les pirates ont comme accord de ramener leur butin sur une seule île (berz–île), ils peuvent ainsi y mettre toute l’argent recoltée dans le monde. Puerto Rico (le port des Riches) est une base militaire US très bien gardée. L’Armée bombarde régulièrement les cotes pour faire des essais, au détriment des pauvres habitants ni pouvant rien.

Emblème de Porto Rico

joannes est nomen ejvs

Joannes est nomen eius: John is his name, John est son nom

Christophe Colomb nomma l’île San Juan Bautista, en l’honneur de saint Jean Baptiste alors que le port fut nommé Ciudad de Puerto Rico (cité du port riche). Finalement, les marchands et marins en sont venus à se référer à l’ensemble de l’île sous le nom de Puerto Rico tandis que San Juan est devenu le nom utilisé pour le port de commerce qui deviendra la capitale de l’île. En passant Colomb, Colombus, le district de Colombia de Washington, cette homme était un gros pourri, un dictateur, tueur, esclavagiste…rien n’encourage à le célébrer.

L’île est aussi connue en espagnol sous le nom de la isla del encanto (L’île de l’enchantement ou on doit y jouer du pipeau).

L’île était habitée par des Amérindiens Taïnos qui furent bientôt réduits en esclavage et décimés par les dures conditions de travail imposées par l’occupant, ainsi que par les maladies européennes contractées au contact des Espagnols. Des esclaves africains remplacèrent les Taïnos. Porto Rico devint un bastion et un port important pour l’empire espagnol.

Maxwell, corrige aussi la Genèse 1:1, Elohim created heaven earth, Elohim créa le ciel et la terre (en passant h(e)aven est le port), Elohim, est « les dieux » au pluriel et non pas le singulier, donc qui sont ces dieux qui ont crée les cieux et la terre.

L’Unam Sanctum…(l’u name sanctum, le nom saint)…la spiritualité de l’homme « le bébé entier », l’homme ne doit jamais être jugé par un autre homme, mais le deuxième né (le placenta) est assujetti à Rome, qui proclame, la salvation, le sauvetage (en mèr-e) de chaque créature ou chose humaine, par le Vatican. Le placenta est un reste et n’a pas d’âme, mais nous clamons que nous sommes cette chose (le SURNOM), le deuxième venu, la bête défec-tueuse, le monstre.

Voici alors qu’arrive l’Hôpital à la rescousse, l’Ordre (de guerre) de Malte, qui vient sauver de la noyade le navire placenta, il collecte pour Rome, cette piscine d’ADN, qui est la Bête, la masse sans âme, la Christ-masse (Christmas) (la messe de Noël, lors de la naissance du Christ, dont s’en suit l’épiphanie) (voir article). Le premier né (noël) est le roi intouchable ayant une âme (un(e) na(e)me, un nom), le prénom chrétien donné par les parents, et le deuxième né (second coming, le retour du messie, le revenu sur investissement) est la bête sans âme, le placenta, sauver par le Vatican, le SURNOM, celui sur lequel il faudrait faire une croix! Le placenta est clairement mort et en-terré (la fausse loi de la Terre, celle du cimetière). En passant, l’État détient bien votre corps par consentement, car le don d’organe, si vous ne déclarer par votre refus, l’État en fera ce que bon lui semble, principalement du commerce, des fœtus, du placenta et du corps décédé (faites vos recherches, c’est un des plus grand commerce lucratif au monde).

la messe est dite

En anglais, « the hôst-pita-l », l’hô-pita-l..El Peter, le dieu/saint-père/pierre, pater (père, Jupiter), l’hôte de la terre des âmes (land of the soul/heart the body), (church) l’Église, le temple, la maison, créa la nation, le titre de propriété (terrienne), deed of land ou land of the deed (dead), en anglais donc le royaume des morts, en-terriens, en-terre-rien. Et le certificat ou acte de naissance de la personne (placenta) sans âme, la Terre sacrée (holy Ground ou holy Graal) et Saint-Graal du commerce, la propriété de la Terre en-tière (juridictions: air, mer, terre).

Con-sacré en 1933 comme la nation de terre con-sacrée, la terre sainte, consecrated ground, con-secrétée donc dans le secret, les nouveaux pèlerins de l’hôpital (et de l’hospice, mauvais hospice, pour la fin de vie), immédiatement après la naissance (messe-ance) avec leur certificat sont officie(r)le-ment catholiques. Le Vatican gouverne cette nation de corps sans âme de SURNOM qui surnage grâce à son sauvetage, la nation consacrée de l’Eglise catholique romaine de la cité du Vatican. Définition du Blacks Law 5th edition page 1194: « roman catholic church »: Espagne, droits de propriété, une personnalité juridique, comme un certificat de naissance. L’église est donc construite sur cette per-sonne (Et vous êtes sa cloche qui sont le glas), c’est son aspect lunaire, le calendrier occidental grégorien, le couché du soleil (la mort) est à l’ouest, et elle ne vit que par la lumière de la lune, le caractère oc-culte de la lune, de la nuit, du sombre et du noir, le royaume des morts.

Changement de la ligne du temps

Et oui, rien que cela! c’est la démonstration que Kallebach fait à Maxwell. On vit dans un autre temps, sur une autre ligne de vie, enfin de mort. Le calendrier Julien, opposé au calendrier Grégorien (article à venir) est le monde du levé du soleil, l’autre calendrier march(é)e au noir, le monde du dessous ou d’outre-tombe, le monde des lunatiques, monde de fous qui ne voit jamais la lumière du jour, la terre sacrée est le trou creusé par la Tombe…la loi du cimetière…ou loi de la Jungle. Tout le monde suit et marche sous cette Loi, des zombies.

Churchyard en anglais, est la maison privée de l’Eglise. Maxwell fait un parallèle avec le début du film l’Exorciste, qui explique symboliquement, une métaphore de l’acte de naissance. Un médaillon d’une mère/enfant qui n’a que 50 ans est retrouvé sur un site qui a 4000 ans, il y a un décalage de calendrier. L’ancien testament est vieux de 5000 ans en faite, sous le calendrier Julien, on est décalé de 3000 ans par le calendrier Grégorien, comme si on était déjà mort et qu’on était dans la Rome antique chrétienne, morte depuis longtemps.

Alors le changement du calendrier Romain par le Grégorien, c’est la papauté qui copyright et détient tout l’histoire et la chronologie et la ligne du temps (chronos est Saturne?), donc de nos jours on a l’importance de la loi du copyright. Le Vatican détient votre caractère, votre personnage, votre personne, la propriété prive du temps!!! Selon la loi de propriété intellectuel littéraire et du copyright rattachée à la loi du commerce/maritime.

En 1582, le Pape Gregorie change le calendrier, pour une histoire de Pâques, mais pas que, votre personnage est donc né à une certaine date, et sur sa ligne de temps privée, le Vatican peut réclamer sa date, sa possession, comme tout artiste ayant le Droit d’Auteur, du commerce simpleLe Vatican détient tout le monde (voir aussi article), pas vraiment la loi officielle mais la vraie loi du Barreau, le droit exclusif de propriété intellectuelle des corps et âmes (literary property du Blacks Law). Afin de se donner droit (Intituler, titre) sur tous les profits et propriétés du monde et des hommes. L’Auteur classique de nos temps a les mêmes droits sur ses histoires à moins qu’il les vende en commerce. Il crea donc le monde en 1582, le passage entre les deux calendriers, par la bulle Inter Gravissimas (le Christmas du Vatican, beau cadeau, Gravi-ssi-mas, Grave, la tombe en anglais), du calendrier Julien au Grégorien. Pontifex Maximus, les Caesars avant étaient le prêtre suprême, on peut se demander pourquoi même avec le changement, Pâques tombe en même temps souvent pour les deux calendriers (voir ici).

Post:

(Adverbe de lieu) Derrière, en arrière. Postari post. Se courber en arrière.
(Adverbe de temps) Après, ensuite. In praesentia… sed post…Pour le moment… mais plus tard…

Apostolicus, lettre qui renvoie une cause à une Juridiction superieur…donc une accusation « a posto licus » amis des apôtres, secte chrétienne.

Posterus, de post, apres, suivant, la suite, l’avenir, descendant. Post:

Apparenté [1] au sanscrit packas (« derrière ») (ou package, paquet?), au grec ancien pµat??, pýmatos, au latin pone (« en arrière, par derrière ») ; il a une la forme archaïque *poste : avec le suffixe -ti, de l’indo-européen commun *pos (« autour, en plus ») qui donne aussi le protoslave *po? voir po en tchèque et pozde (« tard »).

C’est pour cela que la poste est toujours en retard!

Rendre grâce, c’est faire un cadeau et être présent, en anglais, dans le « ici et maintenant », le « Je suis », mais si je vis dans un autre temps au travers d’un personnage, toute une fiction se met en place, l’illusion de la matrice, « evil » est l’opposé de « live », on renverse la ligne de temps. Si je choisis ainsi « the graven image« , « l’image gravée », « grave » en anglais est aussi la tombe ou pierre tombale, engravée dans la pierre. Vénérer l’image dans la bible est disgracieux et interdit, donc j’ai besoin d’être sauver de se pécher, d’être re-pécher et de demander par-don (donner de l’argent et payer).

Une personne (person, per-son en anglais, donc par l’enfant) n’a pas de corps, c’est pour cela qu’il faut l’enregistrer pour l’incorporer et lui donner un corp-oration, un enfant n’a pas de droits mais on lui donne des droits par le passage de rituels (Rite en anglais, signifiant Rights, donc les Droits, D-roi-t, Dieu-roi-croix) mais en faite on reste toujours sous la tutelle de l’État, on est un fantôme, (ghost en anglais, g-host, voir définition de host). Vous n’avez pas de corps, vous n’êtes personne, personne dans ce pays (country en anglais, cunt-ry, maison de la chatte/con/vagin), une maison close car pour en sortir ou y rentrer, il faut un passe-port pour rentrer/sortir la marchandise ou la chose du port d’attache (la bite d’amarrage). Vous êtes la possession de l’Eglise catholique romaine, il faut sex-or-ciser soi-même. (voir un autre article sur la ligne de temps). La deuxième naissance donc, le placenta, est la Terre (et retourne à la terre) donc le titre de propriété, le titre défectueux de l’après-naissance, le titre SURNOM.

Hospitalité

Hôpital (Maternité) Du latin hospitalia signifiant « chambres pour les hôtes » (brothel? en anglais, bordel). De hospitalis, hospita, hospita, hospes, hotesse, reçu en hospitalité, hoes (prostitué), épouse étrangère, visiteur, condition d’étranger, hospitalitas, hospitalia fulmina: les foudres de Jupiter, hospitium, action de recevoir, passage qui voyage, hostia..victime. hostie, hostia fluctibus immolareimmoler une victime aux flots de la mer…groupe d’étoiles faisant partie du Saggitaire. hostilis, ennemi. Les Hopsitallers du Blacks Law: Les Templiers Chevaliers) des Croisades, l’ordre de Mal-te (melita: nymphe marine):

Ordre de Saint-Jean de Jérusalem ou ordre de l’Hôpital ou plus simplement les Hospitaliers mais encore « La Religion » : ordre hospitalier créé à Jérusalem vers 1080 à l’origine de tous les autres ordres de Saint-Jean ou ordres de Malte. Ordre souverain militaire hospitalier de Saint-Jean de Jérusalem, de Rhodes et de Malte.

La croix rouge, il ne faut pas se tromper des intentions cachés finançant les ONGs qui font la guerre d’infiltration (CIA, etc…) et l’Eugénisme (Vaccination).

Le siège de l’ordre se trouve à Rome, Via dei Condotti, près de la Place d’Espagne. L’Ordre est considéré comme un sujet de droit international public et possédant une souveraineté fonctionnelle différente de la souveraineté étatique.

Hierosolymitanus: H-iero-Salem, Jéru-salem (Salem, c’est la ville des sorcières! héros, ieo, hiero-glyphe, sacré, etc…). Hiérosolymites, habitants de Jérusalem. Solyma, de Sol, Soleil? Sémite? Lévites, montez à l’autel ! Aux sons des harpes de Solyme

Golgotha, Sion, Temple de Salomon…

 

bateau de l’ordre de Jérusalem, plutôt une galère je dirais, c’est pas eux qui devaient ramer…

 

croix de malte

Hospes signifie à l’origine celui qui accueille l’étranger, de là hospitium. Plus tard, il s’est dit de celui qui reçoit l’hospitalité. Un passage analogue de l’actif au passif a eu lieu pour sospes. Étranger, voyageur.

Sospes: Sauveur, qui protège. Juno Sospita. Jupiter…le Sauveur…eaux vers. Protégé, sauvé, hors de danger, sain et sauf. Sospes navis ab ignibus, Horace, C. 1, 37, 13: navire échappé aux flammes. Sospitālis, protecteur, tutélaire, sauveur. Tutelle.

Voyage: De l’ancien français, lui-même du latin viaticumargent pour les voyages »), de viaticus (« relatif au voyage ») de via (« voie »). Neutre substantivé de viaticus (« de voyage ») : « chose pour le voyage ». Viatique, provisions de voyage, argent pour le voyage. Butin, pécule.

No sun will shine in my day today (no sun will shine)
The high yellow moon won’t come out to play (that high yellow moon won’t come out to play)
I said (darkness) darkness (has come and covered my light) has covered my light,
(And has changed)
And has changed (my day into night) my day into night, yeah.
Where is the love to be found? (ooh-ooh-ooh)
Won’t someone tell me ’cause
Life (sweet life) must be (got to be) somewhere to be found (out there somewhere out there for me)
Instead of concrete jungle (Jungle, jungle, jungle!),
I said where the living is hardest (concrete jungle!).
Concrete jungle (jungle, jungle, jungle)
Man, you got to do your best (concrete jungle!)
Wo-ooh

No chains around my feet
But I’m not free
I know I am bounded in captivity; oh now
(Never known) Never known (what happiness is) what happiness is;
(Never known) I’ve never known (what sweet caress is) what sweet caress is yeah
Still, I’ll be always laughing like a clown; (oooh-oooh-oooh)
Oh someone help me ’cause I (sweet life) –
I’ve got to pick myself from off the ground (got to be, out there somewhere out there for me)
In this ya concrete jungle (Jungle, jungle, jungle!):
I said, what do you got for me (concrete jungle!) now?
Concrete jungle (jungle, jungle, jungle!), why won’t you let me be (concrete jungle!) now?
Ohhh yeah

I said that life (sweet life) must be (got to be) somewhere to be found (out there somewhere for me)
Oh, instead: concrete jungle (jungle!) – collusion (concrete jungle!) –
Confusion (confusion). Eh!

Concrete jungle (jungle!): we’ve made it, We’ve got it.
In Concrete jungle (concrete jungle!), now. Eh!
Concrete jungle (jungle, jungle, jungle!).

— Traduction, copie, adaptation, exploration Jackfruit —

Source: Wiki, Jordan Maxwell, Jordan Maxwell écoute  Kallenbach.

Publicités

5 réflexions au sujet de « JORDAN MAXWELL 3: Mythologie »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s