« Armes du Silence pour guerres tranquilles »

La découverte de Mr. ROTHSCHILD sur l’Energie

Ce que Mr. Rothschild a découvert sur l’énergie est le principe de base du pouvoir, de l’influence et du contrôle du peuple appliquée à l’Economie. Ce Principe est que « quand vous prenez l’apparence du pouvoir, les gens vous le donne très rapidement ».
Mr. Rothschild a découvert que la monnaie ou l’emprunt avait l’apparence du pouvoir requise pouvant être utilisée afin d’induire les gens (induction: connotation de champ magnétique du pouvoir) à renoncer à leur vraie richesse en échange d’une promesse d’une richesse plus grande (au lieu d’une vraie compensation). Ils étaient prêt à céder de vrais Biens en échange d’un prêt à billet d’ordre (une promesse de remboursement). Mr. Rothschild trouva qu’il pouvait éditer plus de billet qu’il n’avait de biens ou d’argent, du moment où il montrait le stock d’or de quelqu’un d’autre à ses clients.
Mr. Rothschild prêta ses billet à ordre au peuple et aux gouvernements. Cela créa un excès de confiance. Ensuite il rendait l’argent rare, resserrant le contrôle du système, et ainsi collectait les intérêts et biens aux travers des obligations de contrats. Le cycle pouvant se répéter à l’infini. Ses pressions pouvaient être utilisées pour déclarer une guerre. Il contrôlait la disponibilité des devises, pouvant ainsi décider de qui gagnerait la guerre. Il apportait son soutien au gouvernement qui acceptait de lui donner le contrôle de son système économique.
La collection des dettes était garantie grâce à l’aide économique apportée par l’ennemie débiteur. Le profit dérivant de cette méthode économique rendit Rothschild encore plus puissant et agrandit sa richesse. Il découvrit que la cupidité des gens lui permettait de faire imprimer des devises par le pouvoir du gouvernement bien au delà des limites (inflation) de remboursement par métaux précieux ou production de biens et services (PNB, Produit National Brut).

DU « PAPIER » INDUCTEUR COMME CAPITAL APPARENT

Dans cette structure, le crédit, présenté comme un élément purement appelé « devise », à l’apparence du capital, mais, en fait, est un capital négatif. Donc, cela a l’apparence d’un service, mais en fait, n’est que de la dette ou de l’endettement. On a une inductance économique au lieu d’une capacité économique (référence à l’inductance et la capacité physique electro-magnétique) et si elle n’est équilibrée par aucun moyen; l’équilibre par défaut se fera par la négation de la population (guerre et génocide).

Un inducteur électrique a un courant électrique comme premier phénomène, et un champ magnétique comme second phénomène (inertie). Correspondant à cela, un inducteur économique a un flux de valeur économique comme premier phénomène, et un champ de population comme second phénomène d’inertie. Quand le flux de valeur économique (c’est à dire d’argent) diminue, le champ de population humaine disparaît dans le but de permettre à la valeur économique de continuer à circuler (cas extrême: guerre).
L’inertie du public est le résultat des habitudes de consommation, du standard de vie désiré, et il s’agit généralement d’un phénomène d’auto-préservation.

La Totalité des biens et des services représente le vrai Capital appelé le Produit National Brut, et la devise peut-être imprimée en accord avec celui-ci, et représente donc bien la capacité économique réelle; mais, de la monnaie imprimée au delà de ce niveau est soustractive, et représente l’introduction de l’inductance économique, constituant ainsi les billets de l’endettement.
La Guerre est donc le moyen faisant la Balance du système, en tuant le vrai créditeur (le peuple, auquel on a appris à échanger la vraie valeur pour une monnaie fictive d’inflation), et en recouvrant ce qu’il reste des ressources naturelles et de la régénération de ces ressources, après la bataille.
Mr Rothschild découvrit que la monnaie lui donnait le pouvoir de ré-arranger la structure économique à son propre avantage, de faire varier l’inductance économique vers les positions et oscillations économiques qui encouragent le plus d’instabilité économique possible.
La clé finale du contrôle économique était d’attendre jusqu’à ce qu’il y est assez de données et d’ordinateurs numériques ultra-rapides afin d’observer ses oscillations économiques, créées par le choc des prix et les excès d’énergie du papier-crédit (production d’argent-dette) – l’inductance ou l’inflation papier.
— Traduction et Adaptation Jackfruit —
Sources:
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s